Équipe du Brésil de football à la Coupe du monde 1954 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Équipe du Brésil de football à la Coupe du monde 1954.

Équipe du Brésil de football à la Coupe du monde 1954

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Équipe du Brésil de football à la Coupe du monde 1954

Fédération CBF

Classement 5e
Organisateur(s)
Suisse
Participation 5e
Meilleure performance Médaille d'argent, Coupe du Monde 2e en 1950
Sélectionneur
Zezé Moreira
Meilleur buteur Didi & Julinho (2)
Équipe du Brésil de football à la Coupe du monde

Cet article relate le parcours de l’équipe du Brésil de football lors de la Coupe du monde de football 1954 organisée en Suisse du 16 juin au . C'est la cinquième participation à une Coupe du Monde pour le Brésil.

Les Brésiliens seront éliminés en quart de finale par la Hongrie, à l'issue d'une rencontre très violente, surnommée a posteriori la Bataille de Berne.

Qualification

Lors des qualifications dans la poule sud-américaine, le Brésil se qualifie aux dépens du Paraguay et du Chili, en remportant tous ses matchs.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1
Brésil
8 4 4 0 0 8 1 +7
Brésil
4-1 1-0
2
Paraguay
4 4 2 0 2 8 6 +2
Paraguay
0-1 4-0
3
Chili
0 4 0 0 4 1 10 -9
Chili
0-2 1-3
-
Pérou
Forfait
Pérou

Effectif

Préparation

Coupe du monde

Premier tour

Le Brésil est versé dans le groupe 1 comme tête de série, l'autre tête de série étant la France[1]. Il bat le Mexique 5-0 le 16 juin, puis fait match nul 1-1 face à la Yougoslavie le 19 juin, un résultat suffisant pour se qualifier pour les quarts de finale[1].

Quarts de finale

Le tirage au sort place le Brésil (qui a fini son groupe en tête à égalité avec la Yougoslavie) dans la partie haute du tableau des quarts de finale où il rencontre la Hongrie, première de la poule 2 et grande favorite du tournoi[2].

Le match, surnommé la « bataille de Berne », se déroule dans une atmosphère d'une rare violence[3],[4]. Après presque chaque but, les joueurs viennent chambrer les supporters adverses, provoquant une certaine montée en tension entre les deux équipes[5]. Nílton Santos et José Carlos Bauer sont expulsés pour « brutalités »[6]. Le milieu brésilien Didi, lui, a frappé un joueur hongrois[6].

Le dernier but hongrois, marqué par Sándor Kocsis à quelques minutes de la fin et portant le score à 4-2, réduit à néant les espoirs des brésiliens qui sont éliminés aux portes des demi-finales[4]. Des photographes et supporters brésiliens envahissent alors le terrain[7]. Dans la confusion, des violences éclatent entre joueurs, supporteurs, journalistes, photographes ainsi que l'encadrement technique des deux équipes[8],[9]. Ainsi, peu après leur défaite, les Auriverdes se dirigent vers les vestiaires hongrois et une bagarre générale éclate dans le tunnel[5],[2]. Plusieurs membres de chaque équipe sont blessés, dont le sélectionneur hongrois Gusztáv Sebes[5].

Statistiques

Notes et références

  1. a et b (en) « Brazil in the World Cup 1954 - Switzerland », sur v-brazil.com (consulté le 21 avril 2015)
  2. a et b « 1954 : la Hongrie au sommet », sur fr.uefa.com, (consulté le 16 avril 2015)
  3. Céline Illa, « 1954 : Brésil-Hongrie, la bataille de Berne », France Info, (consulté le 14 avril 2015)
  4. a et b « Coupe du monde de la FIFA, Suisse 1954 - Quarts de finale - Hongrie-Brésil », sur FIFA.com (consulté le 14 avril 2015)
  5. a b et c (en) Rob Fielder, « World Cup memorable matches: Uruguay v Hungary 1954 », sur worldsoccer.com, (consulté le 24 mars 2015)
  6. a et b « Hongrie : le match de trop », sur lequipe.fr, (consulté le 15 avril 2015)
  7. (en) Sapa-AFP, « Brazil swap beauty for brutality in 'Battle of Berne' », sur mg.co.za, (consulté le 16 avril 2015)
  8. (en) Neuro, « Football history: The battle of Berne », sur bestshoot.com, (consulté le 19 avril 2015)
  9. (en) David Yallop, How They Stole the Game, Hachette, , 160 p. (ISBN 9781780334028, lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Équipe du Brésil de football à la Coupe du monde 1954
Listen to this article