Équipe du Pérou de football à la Gold Cup 2000 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Équipe du Pérou de football à la Gold Cup 2000.

Équipe du Pérou de football à la Gold Cup 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Équipe du Pérou de football à la Gold Cup 2000

Fédération FPF

Organisateur(s)
États-Unis
Participation 1re
Sélectionneur
Francisco Maturana
Capitaine Juan Reynoso
Meilleur buteur Roberto Palacios (2)
Équipe du Pérou de football

Cet article relate le parcours de l'équipe du Pérou lors de la Gold Cup 2000, organisée aux États-Unis, du 12 au .

Effectif

Numéro / Nom Équipe actuelle Date de naissance et âge* J. Buts
Gardiens de but
01 Óscar Ibáñez
Universitario de Deportes
(32 ans) 4 0 0 0 0
12 Marco Flores
Alianza Lima
(22 ans) 0 0 0 0 0
Défenseurs
02 Jorge Huamán
PAE Veria
(22 ans) 2 0 1 0 0
03 Juan Reynoso Capitaine
Cruz Azul
(30 ans) 4 0 0 0 0
04 Marcial Salazar
Alianza Lima
(32 ans) 4 0 0 0 0
05 José Soto
Celaya FC
(30 ans) 1 0 0 0 0
06 Miguel Rebosio
Sporting Cristal
(23 ans) 4 0 0 0 0
14 Jorge Soto
CA Lanús
(28 ans) 4 1 0 0 0
Milieux de terrain
07 Nolberto Solano
Newcastle United
(25 ans) 1 0 0 0 0
08 Juan José Jayo
CA Unión
(27 ans) 3 0 1 0 0
10 Roberto Palacios
Estudiantes Tecos
(27 ans) 4 2 0 0 0
13 Marko Ciurlizza
Universitario de Deportes
(21 ans) 1 0 0 0 0
16 Freddy Suárez
FBC Melgar
(29 ans) 1 0 1 0 0
17 Germán Pinillos
Sporting Cristal
(27 ans) 1 0 0 0 0
20 José del Solar
Universitario de Deportes
(32 ans) 4 1 0 0 0
23 Henry Quinteros
Alianza Lima
(22 ans) 3 0 0 0 0
Attaquants
11 Roberto Holsen
Sporting Cristal
(23 ans) 4 1 0 0 0
15 Ysrael Zúñiga
Coventry City
(23 ans) 2 1 0 1 0
18 Waldir Sáenz
CA Unión
(26 ans) 3 1 0 0 0
19 Abel Lobatón
Sport Boys
(22 ans) 4 0 1 0 0
Sélectionneur
 
Francisco Maturana
  (50 ans)
  • NB : Les âges sont calculés au début de la Gold Cup 2000, le .

Contexte

Invitation par la CONCACAF

Le Pérou – de même que la Colombie et la Corée du Sud – sont les trois nations invitées par la CONCACAF pour prendre part à la 5e édition de la Gold Cup, le tournoi passant de 10 à 12 équipes à compter de cette édition[1].

Matchs amicaux

Entre l’annonce officielle à participer au tournoi () et le début de ce dernier (), le Pérou ne dispose que de deux matchs de préparation à cette Gold Cup. Ce sont d'ailleurs les tout premiers matchs du sélectionneur Francisco Maturana à la tête du Pérou[2].


Pérou
2 – 1
Slovaquie
Estadio Nacional, Lima
Palacios But inscrit après 22 minutes 22e
Solano But inscrit après 37 minutes 37e
(2 – 1) But inscrit après 18 minutes 18e Kožuch Spectateurs : 29,809
Arbitrage :
Eduardo Gamboa

Pérou
0 – 0
Honduras
Estadio Nacional, Lima
Spectateurs : 10,000
Arbitrage :
Luis Peña

Gold Cup

Premier tour - Groupe B

Équipe Pts J V N D BP BC Diff
États-Unis
6 2 2 0 0 4 0 +4
Pérou
1 2 0 1 1 1 2 -1
Haïti
1 2 0 1 1 1 4 -3

Haïti - Pérou

Haïti
1 – 1
Pérou
Orange Bowl, Miami
Vorbe But inscrit après 61 minutes 61e (0 – 0) But inscrit après 69 minutes 69e Zúñiga Spectateurs : 23,795
Arbitrage :
Carlos Batres
Rapport
Ferdinand - Bruny, Jean-Baptiste, César, Dartiguenave - Atis-Clotaire (RemplacéEntré après 83 minutes 83e  Menelas), Montilas, Vorbe, Thelusma - Marcelin, Pierre Équipes Ibáñez - Reynoso, Salazar (RemplacéEntré après 66 minutes 66e  Zúñiga), del Solar, Rebosio - Solano (RemplacéEntré après 86 minutes 86e  Huamán), Jayo (Averti après 45 minutes 45e), Palacios, Jor. Soto - Sáenz (RemplacéEntré après 46 minutes 46e  Lobatón), Holsen

Francisco Maturana choisit de jouer avec deux attaquants de pointe, Waldir Sáenz et Roberto Holsen, mais c'est Haïti qui ouvre le score par l'intermédiaire de Sébastien Vorbe (61e min.). Ysrael Zúñiga, entré en deuxième période, marque le but de l'égalisation quelques minutes plus tard[3].

Pérou - États-Unis

Pérou
0 – 1
États-Unis
Orange Bowl, Miami
(0 – 0) But inscrit après 59 minutes 59e Jones Spectateurs : 36,004
Arbitrage :
Felipe Ramos
Rapport
Ibáñez - Reynoso, Salazar (RemplacéEntré après 66 minutes 66e  Zúñiga (Carton jaune Carton jauneCarton rouge 77e)), del Solar, Rebosio - Quinteros, Jayo (Averti après 50 minutes 50e), Palacios, Jor. Soto - Holsen (RemplacéEntré après 71 minutes 71e  Pinillos), Lobatón Équipes Friedel - Pope, Llamosa, Vanney, Lewis (RemplacéEntré après 78 minutes 78e  Olsen) - Reyna, Armas, Kirovski, Jones - McBride (Averti après 45 minutes 45e) (RemplacéEntré après 81 minutes 81e  Razov), Wynalda (RemplacéEntré après 73 minutes 73e  Brownn)

Un but solitaire de Cobi Jones à l'heure de jeu offre la victoire aux hôtes américains. Malgré la défaite, le Pérou se qualifie en quarts-de-finale grâce à une meilleure différence de buts que les Grenadiers d'Haïti.

Phase finale

Quart de finale : Honduras - Pérou

Honduras
3 – 5
Pérou
Orange Bowl, Miami
Clavasquín But inscrit après 32 minutes 32e
Pavón But inscrit après 67 minutes 67e (pén.)
Pineda But inscrit après 69 minutes 69e
(1 – 2) But inscrit après 7 minutes 7e Holsen
But inscrit après 14 minutes 14e (pén.) Jor. Soto
But inscrit après 50 minutes 50e del Solar
But inscrit après 52 minutes 52e Palacios
But inscrit après 87 minutes 87e Sáenz
Spectateurs : 32,972
Arbitrage :
Mario Sánchez
Rapport
Cruz - S. Caballero, M. Reyes (Carton rouge 89e), Medina (Averti après 8 minutes 8e) (RemplacéEntré après 22 minutes 22e  A. Pineda (Averti après 71 minutes 71e)), Clavasquín - Guerrero, Guevara (RemplacéEntré après 46 minutes 46e  Martínez), Lagos (Averti après 64 minutes 64e), C. Pavón (Carton rouge 89e) - F. Pavón, Núñez Équipes Ibáñez - Reynoso, del Solar, Rebosio, Jos. Soto - Quinteros (RemplacéEntré après 46 minutes 46e  Ciurlizza), Palacios, Jor. Soto, Suárez (Averti après 19 minutes 19e) - Holsen (RemplacéEntré après 46 minutes 46e  Sáenz), Lobatón (Averti après 61 minutes 61e)

Avec huit buts en tout, ce match est de loin le plus spectaculaire de la compétition, mais aussi le plus houleux. En effet, avec quatre buts encaissés avant l'heure de jeu, les Honduriens contestent l'arbitrage du Chilien Mario Sánchez[4]. Certains de leurs supporters envahissent le terrain avant la fin du match[5], obligeant l'arbitre à arrêter la rencontre dont le résultat sera entériné par la suite.

Demi-finale : Colombie - Pérou

Colombie
2 – 1
Pérou
Qualcomm Stadium, San Diego
Salazar But inscrit après 39 minutes 39e (csc)
Bonilla But inscrit après 53 minutes 53e
(1 – 0) But inscrit après 75 minutes 75e Palacios Spectateurs : 3,402
Arbitrage :
Rafael Rodríguez
Rapport
Gómez - Bonilla, A. Mosquera (Averti après 87 minutes 87e), Cortés (Averti après 23 minutes 23e), Martínez (Averti après 51 minutes 51e) - Bolaño (Averti après 80 minutes 80e), Hurtado (Averti après 47 minutes 47e) (RemplacéEntré après 69 minutes 69e  Pérez), Zapata, B. Mosquera - C. Asprilla (RemplacéEntré après 29 minutes 29e  Dinas), F. Asprilla Équipes Ibáñez - Reynoso, Salazar (RemplacéEntré après 46 minutes 46e  Quinteros), del Solar, Huamán (Averti après 16 minutes 16e) (RemplacéEntré après 68 minutes 68e  Sáenz) - Rebosio, Jayo, Palacios, Jor. Soto - Holsen, Lobatón

Cette demi-finale oppose les deux équipes sud-américaines du tournoi. Un but csc du défenseur Marcial Salazar, suivi d'un deuxième but colombien suite à une erreur du capitaine Juan Reynoso précipitent la défaite du Pérou, malgré la réduction du score de Roberto Palacios. Il s'agit du dernier match international de Reynoso, capitaine historique de la sélection péruvienne dans les années 1990[6].

Annexes

Notes et références

  1. (es) « "Colombia y Perú, invitados especiales a la Copa de Oro" », sur www.panamaaericana.com.pa, (consulté le 12 juillet 2019).
  2. (es) « Selección peruana de Maturana tendrá como primer rival a Eslovaquia », sur www.nacion.com, (consulté le 13 juillet 2019).
  3. (es) « Perú vs. Haití: ¿cómo nos fue la última vez que jugaron en EEUU.? », sur www.americatv.com.pe, (consulté le 13 juillet 2019).
  4. (es) Marco Aguilar, « Diez momentos de Honduras en Copa Oro », sur www.diez.hn, (consulté le 13 juillet 2019).
  5. (es) « "Chemo" recordó que como jugador le ganó a Honduras y mañana espera decirle adiós a la selección con un triunfo », sur www.elbocon.pe, (consulté le 13 juillet 2019).
  6. (es) « ¿Cómo fue "borrado" Juan Reynoso de la selección de Maturana? », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 13 juillet 2019).


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Équipe du Pérou de football à la Gold Cup 2000
Listen to this article