Américo Gallego - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Américo Gallego.

Américo Gallego

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Américo Gallego

Américo Gallego, 2012
Biographie
Nom Américo Rubén Gallego
Nationalité
Argentin
Naissance (65 ans)
Lieu Morteros (Argentine)
Taille 1,70 m (5 7)
Poste Milieu central
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1974-1980
Newell's Old Boys
1981-1988
CA River Plate
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1975-1982
Argentine
71 (3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1994
CA River Plate
2000-2001
CA River Plate
2002-2003
CA Independiente
2003-2004
Newell's Old Boys
2005-2007
Deportivo Toluca
2007-2008
Tigres UANL
2011
Colo-Colo
2012-2013
CA Independiente
2019-2020
Panama
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Américo Rubén Gallego, né le à Morteros dans la province de Córdoba en Argentine, est un footballeur argentin désormais reconverti en entraîneur. Il évoluait au poste de milieu de terrain.

Biographie

Il a tout d'abord joué pour les Newell's Old Boys, avant d'être transféré en 1980 à River Plate. Avec River Plate il a remporté en 1986 la Copa Libertadores, la Coupe intercontinentale et la Copa Interamericana.

Il a remporté la Coupe du monde 1978 et a participé à la Coupe du monde 1982 avec l'équipe d'Argentine. De 1975 à 1983 il a reçu 73 sélections en équipe nationale et a inscrit 3 buts.

Après sa carrière de joueur il s'est reconverti en entraîneur. Il a tout d'abord dirigé le club de River Plate, puis le CA Independiente. Il a ensuite entraîné les Newell's Old Boys, le club mexicain de Toluca, et les Tigres UANL.

Clubs (joueur)

Palmarès (joueur)

Clubs (entraîneur)

Palmarès (entraîneur)

En Argentine

  • Vainqueur du Tournoi d'ouverture en 1994 avec River Plate, en 2002 avec le CA Independiente, et en 2004 avec les Newell's Old Boys
  • Vainqueur du Tournoi de clôture en 2000 avec River Plate

Au Mexique

Notes et références


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Américo Gallego
Listen to this article