Antoine-Charles de Gramont - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Antoine-Charles de Gramont.

Antoine-Charles de Gramont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antoine IV Charles de Gramont

Naissance
Décès
Origine
Royaume de France
Grade Lieutenant général
Commandement Régiment de Louvigny
Régiment de Guiche
Faits d'armes Deuxième guerre anglo-néerlandaise
Guerre de Dévolution
Guerre de Hollande
Siège de Besançon
Distinctions Ordre du Saint-Esprit
Ordre de la Toison d'or
Autres fonctions Vice-roi de Navarre et de Béarn
Famille Famille de Gramont

Antoine IV Charles, troisième duc de Gramont, comte de Guiche et de Louvigny, souverain de Bidache (1641) est un général et diplomate français.

Biographie

Second fils d’Antoine III de Gramont, il devint l'héritier des titres et possessions de son père à la mort de son frère aîné, le comte de Guiche, un intrigant notoire, en 1673. Sa sœur, remarquée pour sa fraîcheur et son esprit, avait été mariée en 1660 au prince de Monaco, duc de Valentinois. Elle mena une vie d'intrigante fort légère.

Antoine-Charles de Gramont épousa en 1668 Marie-Charlotte de Castelnau (1648 - ), la fille du maréchal Jacques de Castelnau, dont il eut deux enfants :

Devenu veuf, il épousa en secondes noces en 1710 Anne Baillet de la Cour.

A partir de 1665, à la tête de son régiment, le régiment de Louvigny (qui prendra le nom de régiment de Guiche en 1674) Antoine-Charles de Gramont se distingua au cours de la guerre de Hollande et plus particulièrement lors du siège de Besançon en 1674.

Devenu ambassadeur extraordinaire auprès de la Couronne d’Espagne, il fut élevé au rang de vice-roi de Navarre et de Béarn, et servit comme gouverneur de Bayonne.

Il fut fait chevalier de l’Ordre de la Toison d'or.

En 1689, il suit les travaux de fortification entrepris par Vauban à Bayonne, ville où il demeure de 1706 à 1712[1], après avoir été ambassadeur à Madrid. Il soutient Philippe V durant la guerre de Succession d'Espagne, faisant parvenir à ses troupes, armement, renforts et subsides. En représailles, les adversaires de Philippe V organisent deux attentats en 1707, dont Antoine III sortira indemne[1].

Notes et références

  1. a b et c Olivier Ribeton, Un musée Gramont à Bayonne, Bayonne, coll. « Publication de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne »,

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Antoine-Charles de Gramont
Listen to this article