Armin Zöggeler - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Armin Zöggeler.

Armin Zöggeler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Armin Zöggeler

Armin Zöggeler en 2005 à Oberhof
Contexte général
Sport Luge de course
Période active De 1994 à 2014
Site officiel www.arminzoeggeler.it
Biographie
Nationalité sportive
Italienne
Nationalité Italie
Naissance (46 ans)
Lieu de naissance Merano
Taille 1,81 m
Poids de forme 85 kg
Club Carabinieri
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 1 3
Championnats du monde 6 5 5
Coupe du monde (globes) 10 4 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 57 26 20

Armin Zöggeler (né le à Merano, dans la province de Bolzano, dans le Trentin-Haut-Adige) est un lugeur italien. Il est l'un des lugeurs les plus titrés de l'histoire de ce sport et le premier athlète à gagner six médailles consécutives en six éditions des Jeux olympiques d'hiver, de 1994 à 2014

Surnommé « Il Cannibale » (« le cannibale »), il a remporté deux titres olympiques en 2002 et 2006, six titres de champion du monde (1995, 1999, 2001, 2003, 2005 et 2011), quatre titres de champion d'Europe en 1994 (par équipes), 2004, 2008 et 2014 et dix coupes du monde (1998, 2000, 2001, 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011). Dans la vie civile, il fait partie des carabinieri.

Biographie

Né à Merano en Italie, Armin Zöggeler débute à la luge dès son plus jeune âge sur des pistes naturelles. À 11 ans, il gagne sa première compétition internationale. Poussé par son entraîneur de l'époque Severin Unterholzner, le jeune Zöggeler passa des pistes naturelles à celles artificielles, discipline nettement plus populaire et qui fait partie du programme olympique. À 14 ans, il participa à sa première compétition sur piste artificielle. Il gagna sa première Coupe du monde junior à seulement 16 ans. Ce ne fut que le premier d'une longue série de trophées. En effet, étant jeune il remporta encore deux médailles d'or ainsi qu'une d'argent en seulement trois championnats du monde juniors.

Il a participé à sa première Coupe du monde chez les seniors, lors de la saison 1992/93. Il a atteint le premier podium de sa carrière en individuel le 6 décembre 1992 à Sigulda ou il finit troisième. Il remporte sa première victoire le 15 janvier 1995, toujours en individuel. À ce jour, il peut se vanter de 59 victoires au total, dont 57 dans sa spécialité (la luge individuelle). Ceci fait de lui le lugeur qui a remporté le plus de course en Coupe du monde sur la piste artificielle. C'est le deuxième italien ayant remporté le plus de victoire en Coupe du monde de sports d'hiver, juste derrière Patrick Pigneter (spécialiste de la même discipline, mais sur piste naturelle) et devant Alberto Tomba. Au classement général il a remporté le globe de cristal à dix reprises : en 1997/ 98, 1999/2000, 2000/2001, 2003/2004, 2005/2006, 2006/2007, 2007/2008, 2008/2009, 2009/2010 et 2010/2011, égalant le record établi par l'Autrichien Markus Prock, et s'élevant à une seule longueur du record de globes de cristal remporté par un lugeur, appartenant à l'italien Norbert Huber qui a remporté trois trophées en individuel et huit en double.

Il a participé à six éditions des Jeux olympiques d'hiver, en réussissant à chaque fois à atteindre le podium. Sa première participation aux Jeux olympiques date de 1994 à Lillehammer ou il décroche le bronze. Il remporte l'argent, quatre ans plus tard, aux Jeux olympiques de 1998 à Nagano, puis il obtient l'or aux deux éditions suivantes, celles de Salt Lake City en 2002 ainsi qu'à Turin en 2006. Lors des éditions de 2010 à Vancouver et de 2014 à Sotchi, il remporte à nouveau le bronze. À Sotchi, il participe également à l'épreuve par équipes où lui et ses coéquipiers (Sandra Gasparini, Christian Oberstolz et Patrick Gruber) atteignent la cinquième place.

En tout Armin Zöggeler a participé à 15 éditions des Championnats du monde, de Calgary en 1993 à aujourd'hui, en excluant celle de 2013 à Whistler, en raison d'un problème de dos[1]. À dix reprises, il a réussi à monter sur le podium dans sa spécialité (en individuel) en atteignant la première place six fois, ce qui est un record dans l'histoire de la luge; il a remporté les épreuves de Lillehammer 1995, Schönau am Königssee 1999, Calgary en 2001, Sigulda 2003, Park City 2005 et Cesana Torinese 2011. Il a remporté également six autres médailles toujours en Championnat du monde, dans la compétition par équipe.

Grâce aux nombreux trophées qu'Armin Zöggeler a remporté, les journalistes lui ont attribué de nombreux surnoms. Il est par exemple surnommé "il cannibale" (le cannibale)[2], qui fait référence aux grand cycliste belge Eddy Merckx que l'on surnommait ainsi dans les années 1960, ou encore "Schumacher del ghiaccio"[3] (le Schumacher des glaces) faisant référence au pilote de formule 1 Michael Schumacher.

Toujours pour mérite de ses nombreux triomphes il a obtenu différentes reconnaissances, aussi extra sportives, dont le titre de commandeur de l'Ordre du mérite de la République italienne, décoration reçue au lendemain de la victoire aux Jeux olympiques de Salt Lake City 2002 et il a été décoré par l'Arma dei Carabinieri; en 2011 la Gazzetta dello Sport, dans le sondage annuel pour récompenser les meilleurs athlètes de la saison, il a été proclamé sportif italien de l'année.

Avec le bronze conquis en Russie, Zöggeler est devenu le premier athlète dans l'histoire olympique (Jeux olympiques d'été et d'hiver compris) à obtenir une médaille, dans la même discipline, en six éditions consécutives des Jeux. Il dépasse des sportifs comme le tireur Ralf Schumann, le judoka Ryoko Tamura, l'autre lugeur Georg Hackl, la patineuse Claudia Pechstein et l'escrimeuse Valentina Vezzali[4].

En octobre 2013, il est désigné porte-drapeau de l'Italie pour les prochains JO d'hiver à Sotchi et est ainsi le troisième représentant italien de son sport à recevoir cet honneur[5].En février 2014, lors des compétitions olympiques de luge sur la piste Sanki, il remporte la médaille de bronze derrière l'Allemand Felix Loch (or), et le Russe Albert Demtchenko (argent), devenant ainsi le premier sportif à avoir été médaillé six fois de suite dans six éditions successives des JO d'hiver.

Palmarès

Compétitions / Année 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Jeux olympiques 3e - - - 2e - - - 1er - - - 1er - - - 3e - - - 3e
Championnats du monde Ind. J.O 1er - - J.O 1er 2e 1er J.O 1er 5e 1er J.O 2e 5e 2e J.O 1er 3e - J.O
Relais J.O 2e 3e 3e J.O - 5e  4e  J.O 5e  3e 3e J.O 2e 6e 4e J.O - 5e - J.O
Championnats d'Europe Ind. 3e 2e 3e 3e 1er 2e 1er - 2e 10e 1er
Relais 1er 3e 2e 3e 3e 2e 3e - 3e 2e 3e
Coupe du monde 2e 2e 1er 7e 1er 1er 2e 3e 1er 5e 1er 1er 1er 1er 1er 1er 4e 4e 2e

Détails des victoires en Coupe du monde

Édition Piste
1995
Königssee
Oberhof
Sigulda
Altenberg
1996
Königssee
1997
Königssee
1998
Lillehammer
Königssee
Calgary
Sigulda
1999
Altenberg
Sigulda
2000
Lillehammer
Calgary
Winterberg
Sigulda
Altenberg
2001
Altenberg
Sigulda
La Plagne
2002
Lake Placid
2003
Calgary
2004
Lake Placid
Königssee
Sigulda
Altenberg
2005
Königssee
Igls
2006
Lake Placid
Cesana Pariol
2007
Altenberg
Winterberg
Cesana Pariol
Park City
Nagano
Sigulda
2008
Lake Placid
Sigulda
Altenberg
Igls
2009
Altenberg
Winterberg
Königssee
Calgary
Cesana Pariol
2010
Calgary
Igls
Cesana Pariol
Winterberg
2011
Königssee
Sigulda
Park City
Calgary
Winterberg
2012
2013
Lake Placid
2014
Park City
Sigulda

Distinctions

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

  1. (it) Simone Battaggia, Niente Mondiali per Zoeggeler «Punto a Sochi», surgazzetta.it, le 24 janvier 2013
  2. [http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/2008/02/18/zoeggeler-il-mestiere-di-vincere.html?ref=search Zoeggeler, il mestiere di vincere
  3. (it) Paolo Marabini, Zoeggeler, lo Schumacher del ghiaccio, sur gazzetta.it
  4. (it)Zoeggeler, sei podi da leggenda: solo la Vezzali può raggiungerlo, sur repubblica.it, le 9 février 2014
  5. (it) Simone Battaggia, « Eterno Zoeggeler Portabandiera ai Giochi di Sochi », sur gazzetta.it,
  6. (it) « Zoeggeler Sig. Armin  », sur quirinale.it
  7. (it) Simone Battaggia, Zoeggeler finalmente «Che anno», sur gazzetta.it, le 31 décembre 2011
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Armin Zöggeler
Listen to this article