Bischofshofen - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Bischofshofen.

Bischofshofen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bischofshofen

Héraldique

L'église Notre Dame et l'église paroissiale de Bischofshofen.
Administration
Pays
Autriche
Land
 Salzbourg
District
(Bezirk)
Sankt Johann im Pongau
Conseillers municipaux 25 conseillers
13 SPÖ, 10 ÖVP, 1 Grüne, 1 FPÖ
Maire Jakob Rohrmoser (ÖVP)
Code postal A-5500
Immatriculation JO
Indicatif 43+(0) 64 62
Code Commune 5 04 04
Démographie
Population 10 574 hab. ()
Densité 213 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 02″ nord, 13° 13′ 10″ est
Altitude 544 m
Superficie 4 954 ha = 49,54 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Salzbourg
Bischofshofen
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Bischofshofen
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Bischofshofen
Liens
Site web site web courriel

Bischofshofen (« les fermes de l'évêque ») est une ville autrichienne située dans le district de Sankt Johann im Pongau du land de Salzbourg .

Géographie

Vue sur la vallée de la Salzach.
Vue sur la vallée de la Salzach.

La ville se trouve sur les rives de la Salzach; à environ 50 kilomètres au sud de Salzbourg et juste au nord de Sankt Johann im Pongau, le chef-lieu du district. Elle est entourée par les montagnes des Préalpes orientales septentrionales: le massif du Hochkönig (Alpes de Berchtesgaden) à l'ouest, le Hochgründeck au sud-est, et le massif de Tennen au nord-est.

La gare de Bischofshofen est un nœud de correspondances des lignes ferroviaires de Salzbourg à Tyrol et à Selzthal en Styrie. La ville est également accessible par l'autoroute A10 (Tauern Autobahn) à la sortie Pongau/Bischofshofen.

En tant que plus important employeur de Bischofshofen, Liebherr emploie quelque 1 100 personnes dans ses installations de fabrication de chargeurs sur pneus. La verrerie Pilkington et le chaudronnier Loos International sont aussi présents.

Histoire

Des fouilles archéologiques sur le mont Götschenberg ont montré que la région était déjà occupée il y a 5000 ans, le cuivre y était exploité. Les Celtes (culture de Hallstatt et La Tène) y étaient présents à partir du Ve siècle av. J.-C.. Des restes d'une occupation par les Romains au Ier siècle apr. J.-C. ont aussi été trouvés.

Représentation de St Jean-Baptiste (1440) dans la Frauenkirche.
Représentation de St Jean-Baptiste (1440) dans la Frauenkirche.

Le lieu de Bischofshofen est l'un des plus anciens de la région. La première mention date de l'année 711 lors de la fondation d'un couvent (Cella Maximiliana) par saint Rupert de Salzbourg avec l'approbation de la dynastie bavaroise des Agilolfing et de la noble famille romane des Albina à Oberalm. Cette abbaye fut détruite par les tribus slaves de Carantanie dans les années 720. Vers 750, elle fut le sujet d'une dispute concernant les droits de propriété entre le duc Odilon de Bavière et l'évêque Virgile de Salzbourg. En 798, le successeur de Virgile, Arn de Salzbourg, obtint le retour de l'abbaye dans les possessions de l'archidiocèse de Salzbourg. La Cella Maximiliana fut détruite une nouvelle fois en 820.

Le nom de Hoven apparaît pour la première fois en 1151. La plupart des domaines et un chapitre des chanoines fondé en 1106 passe au nouveau diocèse de Chiemsee en 1216. Par ailleurs, la région fut gouvernée par les ministériels des princes-archevêques de Salzbourg

La guerre des paysans atteint Bischofshofen en 1525 et ce lieu devient un des centres du soulèvement : les insurgents ont assiégé le château de Hohenwerfen au nord ; cependant, après des lourdes défaites contre les forces auxiliaires de la ligue de Souabe à Radstadt et à Zell, ce mouvement est réprimé. Lorsque le village passe finalement à la religion protestante, les affrontements avec les princes-archevêques perdurent. Suite à la Contre-Réforme, à partir de 1732, les protestants sont chassés de la ville tout d'abord sans leurs enfants. Devant la grande quantité d'orphelins dont il fallait s'occuper, cette mesure ne fut bientôt plus appliquée. Environ 70 % de la population protestante préféra quitter le pays ; accueillie par le roi Frédéric-Guillaume Ier, la plupart s'en allèrent vers Gumbinnen en Prusse-Orientale.

La principauté archiépiscopale de Salzbourg fut sécularisée en électorat par le Recès d'Empire en 1803 ; suite au congrès de Vienne en 1815, les domaines sont passés à l'empire d'Autriche. Bischofshofen comptait 1816 habitants en 1869. Après la construction des lignes de chemin de fer reliant Salzbourg à Wörgl en Tyrol et à Graz en Styrie, en 1875, la ville devint un centre économique important. Aujourd'hui, elle compte plus de 10 000 habitants.

Culture et patrimoine

L'église Buchbergkirche.
L'église Buchbergkirche.

À Bischofshofen, il y a un musée (Museum am Kastenturm). Il présente les 5000 ans d'histoire de la ville. Il y a quatre églises : Pfarrkirche, Frauenkirche, Georgikirche et Buchbergkirche. Cette dernière se trouve sur la Buchberg et offre un beau panorama sur les vallées de la Salzach et du Fritzbach.

La cascade de Gainfeld et la ruine de Pongowe méritent aussi un détour.

Sports

La ville est un centre de sports d'hiver connue pour son domaine skiable et en particulier pour le ski nordique. Bischofshofen est aussi célèbre pour le tremplin Paul Ausserleitner, un tremplin de saut à ski qui fait partie de la tournée des quatre tremplins. Près du tremplin, il y a une piscine.

Villes jumelées

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Bischofshofen
Listen to this article