Cécile Coulon - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Cécile Coulon.

Cécile Coulon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cécile Coulon
Cécile Coulon en 2018.
Naissance (30 ans)
Clermont-Ferrand
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Le roi n'a pas sommeil (2012)
Trois saisons d'orage (2017)
Une bête au paradis (2019)

Cécile Coulon, née le à Saint-Saturnin (Puy-de-Dôme)[1], est une romancière, nouvelliste et poétesse française.

Biographie

À l'âge de 16 ans, elle publie son premier roman intitulé Le Voleur de vie, aux éditions Revoir. Elle passe un baccalauréat option Cinéma[2]. Après une hypokhâgne et une khâgne au lycée Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand, elle poursuit ses études en lettres modernes.

Elle reçoit en 2012 ses premiers prix littéraires : le prix Mauvais genres, fondé la même année par France Culture et Le Nouvel Observateur, lui revient pour son roman Le roi n'a pas sommeil, publié aux éditions Viviane Hamy[3], ainsi que le Prix Coup de foudre des Vendanges littéraires de la ville de Rivesaltes, et elle est sélectionnée pour le prix France Culture-Télérama au Salon du Livre de Paris[4]. En 2014, ce même roman fait partie de la sélection du Prix du meilleur roman des lecteurs du Point[5].

En 2015, l'autrice signe Le Cœur du pélican et voit Le Rire du grand blessé être en sélection du Prix littéraire des jeunes Européens. En 2016, elle prépare une thèse intitulée Le Sport et le corps dans la littérature française contemporaine[2]. À 26 ans, elle publie déjà son huitième livre et sixième roman, Trois saisons d'orage, qui obtient le prix des libraires 2017[6].

Avec son premier recueil de poésie, Les Ronces, c'est le prix Guillaume-Apollinaire qui lui est décerné en 2018[3], ainsi que le prix de la Révélation de la poésie de la Société des gens de lettres[7]. La jeune poétesse est alors considérée dans la presse comme « l'une des plus prometteuses nouvelles voix de la littérature française[8] ». Parallèlement, elle participe aux côtés de Marie Darrieussecq, Marion Aubert et Adélaïde de Clermont-Tonnerre, à la septième édition du Paris des Femmes, avec la courte pièce de théâtre On se remet de tout, seule-en-scène interprété par Bénédicte Choisnet[9]. Sa pièce paraît avec celles des autres autrices dramatiques dans le recueil À vendre, préfacé par Leïla Slimani, dans la Collection des quatre vents de la maison L'avant-scène théâtre[10].

Au mois de mai de cette même année, alors qu'elle fait partie d'un jury d'attribution de bourse à des jeux vidéos au CNC, elle participe à distance aux États généraux du livre grâce à sa consœur écrivaine Carole Zalberg qui lit en son nom une lettre écrite en introduction à l'ouverture des débats[11]. Avec humour, elle y déplore la paupérisation des artistes auteurs en France et alerte sur les effets catastrophiques de la hausse annoncée de la CSG sur leurs maigres revenus, sans que cela leur ouvre de nouveaux droits sociaux[8].

En 2019, elle obtient le prix littéraire du Monde avec Une bête au paradis, publié aux éditions de l'Iconoclaste[12], qui dépeint la vie d'une orpheline recueillie par sa grand-mère paysanne[13].

Œuvre

Romans

Recueil de nouvelles

Poésie

Ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse

  • 2011 : Les Rouflaquettes électriques, illustrations de Vedrana Donić, Zinc Éditions, coll. « Les Polars postaux » (ISBN 978-2-915291-17-9)

Théâtre

  • 2018 : « On se remet de tout », in À vendre : Neuf pièces courtes, ouvrage collectif du Paris des Femmes, L'avant-scène théâtre, Collection des quatre vents (ISBN 9782749814124)

Autres publications

Jeux vidéo

Prix et distinctions

Notes et références

  1. Autorité BnF
  2. a et b Elvire Emptaz, « Cécile Coulon, l'auteure de la nouvelle génération », O, l'ère du temps,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2018)
  3. a et b « Le prix Mauvais Genres est attribué à Cécile Coulon et le Mauvais Genres essai à Anne Carol », sur France Culture, (consulté le 20 février 2020)
  4. a et b Sélection Prix France Culture-Télérama 2012, site de France Culture.
  5. a et b Article, site des éditions Points.
  6. Simon Anthony, « Littérature - Rencontre avec Cécile Coulon, écrivain à succès de Clermont-Ferrand », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2018)
  7. Léopoldine Leblanc, « Le palmarès des prix SGDL Révélation 2018 », sur livreshebdo.fr, Livres Hebdo, (consulté le 20 février 2020)
  8. a et b Aurélie Marty, « Qui est Cécile Coulon, la nouvelle lauréate du prix Apollinaire ? », sur unmondelitteraire.com, Un Monde littéraire, (consulté le 20 février 2020)
  9. « Programme du Paris des Femmes 2018 », Paris des Femmes,‎ (lire en ligne)
  10. Collectif, À vendre : neuf pièces courtes, Paris, L'avant-scène théâtre, coll. « Collection des quatre-vents », (ISBN 978-2-7498-1412-4 et 2-7498-1412-X, OCLC 1041603002, lire en ligne)
  11. Cécile Coulon (autrice invitée), « Auteurs, ces capricieux qui ne connaissent rien à la vraie vie“ », sur www.actualitte.com, ActuaLitté, (consulté le 20 février 2020)
  12. Raphaëlle Leyris et Jean Birnbaum, « "Le Monde" remet son prix littéraire à Cécile Coulon pour "Une bête au Paradis" », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 20 février 2020)
  13. François Vey, « Cécile Coulon et sa ferme de femmes », sur lejdd.fr, Le Journal du Dimanche, (consulté le 20 février 2020)
  14. Camille Tenneson, « «Méfiez-vous des enfants sages» », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  15. Christine Rousseau, « "Le Roi n'a pas sommeil", de Cécile Coulon : mauvais sang. », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  16. « Un autre jour est possible », sur France Culture,
  17. « Que (re)lisez-vous, Cécile Coulon? », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  18. Sandrine Treiner et Augustin Trapenard, « Les bonnes feuilles, Le Rire du grand blessé de Cécile Coulon », sur France Culture,
  19. « Petit éloge du running | François Bourin Éditeur », sur www.bourin-editeur.fr (consulté le 7 août 2018)
  20. Small Bang, « DIORAMA », sur http://smallbang.fr/ (consulté le 11 mai 2017)
  21. a et b France Inter, « Quel sera le Livre Inter 2017 ? Feuilletez les dix livres en compétition », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2017)
  22. Lauréats 2012, site de France Culture.
  23. Article Le Nouvel Obs du .
  24. Édition 2013 du Prix Mauvais genres, site de France Culture.
  25. Cécile Coulon, prix des Libraires, pour Trois saisons d’orage dans Le Magazine littéraire le .
  26. Prix SGDL Révélation de la poésie, site de la Société des Gens de lettres.
  27. Raphaëlle Leyris et Jean Birnbaum, « « Le Monde » remet son prix littéraire à Cécile Coulon pour « Une bête au Paradis » », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Cécile Coulon
Listen to this article