Claudio Borghi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Claudio Borghi.

Claudio Borghi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claudio Borghi

Claudio Borghi
Biographie
Nom Claudio Daniel Borghi Bidos
Nationalité
Argentin
Naissance (56 ans)
Lieu Castelar (Argentine)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1981-1987
Argentinos Juniors
1987-1988
Milan AC
1987-1988
Calcio Côme
1988
Neuchâtel Xamax FC
1988-1989
CA River Plate
1989
CR Flamengo
1990
CA Independiente
1990-1991
CA Unión
1991
CA Huracán
1992
Colo-Colo
1992-1993
CA Platense
1994
Correcaminos UAT
1995
CD O'Higgins
1995-1998
Audax CS
1998-1999
Santiago Wanderers
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1985-1986
Argentine
6 (1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2004-2005
Audax CS
2006-2008
Colo-Colo
2008
CA Independiente
2009-2010
Argentinos Juniors
2010
Boca Juniors
2011-2012
Chili
2013
Cerro Porteño
2014
Argentinos Juniors
2016
LDU Quito
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Claudio Daniel Borghi Bidós est un footballeur argentin né le 28 septembre 1964 à Castelar (es), dans la province de Buenos Aires en Argentine. Il évoluait au poste de milieu de terrain.

Il a remporté la Coupe du monde 1986 avec l'équipe d'Argentine. Après sa carrière de joueur il s'est reconverti en entraîneur.

Biographie

À la fin des années 1980, il est considéré comme le digne successeur de Diego Maradona. Comme lui, il joue à Argentinos Juniors et occupe le même poste, celui de numéro 10. Il remporte avec ce club la Copa Libertadores en 1985[1]. Il participe à deux matchs du premier tour[2] du Mundial 1986, qu'il remporte avec son équipe nationale.

Rapidement, il fait parler de lui en Europe et rejoint le Milan AC, au début des années 1990. Mais il ne confirme pas tout le bien que l'on pense de lui. De plus, le joueur a des difficultés d'adaptation au style de vie, et au style de jeu européen.

Finalement il retourne jouer en Amérique du Sud. C'est au Chili qu'il réalise la majeure partie de sa carrière, notamment à Colo-Colo, où il gagne entre autres la Recopa Sudamericana[3] et la Copa Interamericana[4].

Après sa carrière de joueur il entame une carrière d'entraîneur, au Chili. Avec le club de Colo Colo, il devient tetracampeón en remportant le titre quatre fois d'affilée (tournois d'ouverture et de clôture 2006 et tournois d'ouverture et de clôture 2007)[5]. Il quitte le club au début de l'année 2008 pour rejoindre Argentinos Juniors. Il y gagne le championnat d'Argentine en 2010 (vainqueur du tournoi de clôture).

En mai 2010, il rejoint le club de Boca Juniors. À la suite de la défaite dans le superclásico contre River Plate, Borghi présente sa démission à la direction de son club, le 16 novembre. Son bilan est mitigé, à sa tête, Boca n'a pris que 17 points sur 42 possibles[6].

En février 2011, il est nommé sectionneur de l'équipe nationale du Chili en remplacement de l'Argentin Marcelo Bielsa[7]. En novembre 2012, il est limogé à la suite d'une série de mauvais résultats[8].

Carrière de joueur

Palmarès de joueur

Carrière d'entraîneur

Palmarès d'entraîneur

  • Champion du Chili en 2006 et 2007 (Vainqueur des Tournois d'ouverture et de clôture)
  • Entraîneur de l'année du championnat chilien en 2006 avec Colo Colo
  • Champion d'Argentine en 2010 (Vainqueur du Tournoi de clôture)

Notes et références

  1. (en) « Les équipes de la finale 1985 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mars 2011)
  2. (en) « Le groupe A du Mundial 1986 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mars 2011)
  3. (en) « Recopa 1991 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mars 2011)
  4. (en) « Copa Interamericana 1991 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mars 2011)
  5. (es) « Colo Colo vuelve a dar la nota alta: es tetracampeón », sur www.emol.com (consulté le 3 mars 2011)
  6. (es) « El decepcionante adiós de Borghi », sur www.canchallena.com (consulté le 3 mars 2011)
  7. (es) « ANFP oficializó la llegada de Claudio Borghi a la selección chilena », sur www.cooperativa.cl, (consulté le 21 mai 2011)
  8. Borghi prend la porte, francefootball.fr, 15 novembre 2012.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Claudio Borghi
Listen to this article