Club Atlético San Lorenzo de Almagro - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Club Atlético San Lorenzo de Almagro.

Club Atlético San Lorenzo de Almagro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

San Lorenzo
Généralités
Nom complet Club Atlético San Lorenzo de Almagro
Surnoms Los Chicos,El Ciclón, Cuervos,Los Matadores,Los Gauchos de Boedo,Los Carasucias,Santos
Fondation (112 ans)
Statut professionnel 1931
Couleurs rouge et bleu
Stade Estadio Pedro Bidegain (surnommé Nuevo Gasómetro)
(47 964 places)
Siège Av. de Mayo 1373, Buenos Aires
Argentine
Championnat actuel Primera División
Président
Marcelo Tinelli
Entraîneur
Mariano Soso
Joueur le plus capé
Sergio Villar (446)
Meilleur buteur
José Francisco Sanfilippo (207 buts)
Site web www.sanlorenzo.com.ar
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Argentine (15)
Championnat d'Argentine D2 (2)
Coupes Nationales (2)
International[1] Copa Libertadores (1)
Copa Sudamericana (1)
Copa Mercosur (1)
Copa Aldao (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Argentine de football 2019-2020
0

Le Club Atlético San Lorenzo de Almagro est un club sportif et culturel, fondé le et basé à Buenos Aires (Argentine), dont la principale activité est le football professionnel.

Le club évolue au El Nuevo Gasómetro. Son rival historique est Huracán. Il existe également des rivalités avec River Plate, Boca Juniors, le Independiente, et le Racing Club, clubs qui sont considérés avec San Lorenzo comme les « cinq grands du football argentin ».

Ses supporters les plus célèbres sont l'acteur Viggo Mortensen et le pape François[2]. En ce qui concerne l'acteur du Seigneur des anneaux, il a passé sa petite enfance en Argentine et a toujours affiché son attachement au club, notamment en finançant une partie de sa chapelle. En 2008, lors du Festival de Cannes, il préfère changer de trottoir pour éviter de croiser Diego Armando Maradona venu présenter son film Maradona, ce dernier étant fan de Boca Juniors, rival historique. Pour le Pape François, argentin, il est toujours adhérent et paie sa cotisation par prélèvement automatique mensuel[3].

Histoire

La fondation

Les premiers joueurs de San Lorenzo et le Père Massa
Les premiers joueurs de San Lorenzo et le Père Massa

Au début du XXe siècle, l'urbanisation rapide de Buenos Aires rend la pratique du football dangereuse dans certains quartiers. Dans celui, populaire, d'Almagro, la construction d'une ligne de tramway laisse peu de place aux joueurs modestes, souvent fils de charbonniers. Deux d'entre eux, Federico Monti et Antonio Scaramusso cherchent un lieu propice à la pratique de leur sport. Il se tourne vers le père Salesiano Lorenzo Bartolomé Martín Massa dont l'église possède un grand jardin. En 1906, les joueurs fondent ainsi le club en le baptisant San Lorenzo en l'honneur du père qui n'accepte qu'à certaines conditions : que les joueurs aillent au catéchisme la semaine et la messe le dimanche. Par humilité, il veut que le nom choisi soit en l'honneur de Saint Laurent (saint martyr romain du IIIe siècle et non de lui. Ce nom fait également référence à la bataille de San Lorenzo, premier combat patriotique de l'indépendance argentine en janvier 1813 où le général José de San Martín empêcha le débarquement d'une flotte espagnole[4].

Les débuts

L'aventure débarque avec un maigre trésor, 120 pesos, suffisant toutefois pour s'affilier à l'Asociación Argentina de Fútbol. Durant sa période amateur, San Lorenzo remporte d'abord un titre de Champion d'Argentine de D2 en 1914 puis 3 titres nationaux (1923, 1924, 1927) en première division. Il remporte également ses deux premiers titres internationaux en décrochant la Copa Aldao en 1923 et 1927, une compétition opposant le champion d'Argentine à celui d'Uruguay[4].

Les débuts du professionnalisme

Les champions de 1946 et le trio en or
Les champions de 1946 et le trio en or

Le Championnat d'Argentine de football devient professionnel en 1931 et San Lorenzo décroche le titre dès 1933 devant Boca Juniors lors d'une victoire à l'ultime rencontre. Après une première victoire en coupe nationale lors de la Copa de la República en 1943, le club remporte un nouveau titre avec son « trio en or » composé de Pontoni, Armando Farro et Rinaldo Martino en 1946 puis un autre en 1959[4].

L'apogée puis le déclin

Los Matadores (1968)
Los Matadores (1968)

De 1968 à 1974, c'est la période faste avec Los Matadores, une équipe qui sort pour tuer ses rivaux dans l'arène. 3 titres couronnent cette période dont celui de 1968 en étant invaincu, une première dans l'histoire du football argentin. En 1972, l'équipe remporte les deux championnats, le Metropolitain et le National avec son attaquant Héctor Scotta qui réussit, malgré sa réputation de lenteur, à marquer 60 buts sur la saison ! Après un nouveau titre acquis en 1974 (Nacional), l'équipe décline et doit patienter deux décennies avant de retrouver la lumière. Un passage notamment marqué par une rétrogradation en D2 puis un second titre de champion à cet échelon en 1982[4].

Le retour au premier plan depuis les années 90

La victoire en Copa Libertadores en 2014
La victoire en Copa Libertadores en 2014

San Lorenzo décroche un nouveau titre 20 ans plus tard en 1995 (Clausura) puis en 2001 (Clausura) après une série de 13 victoires consécutives, une nouvelle première dans l'histoire du football argentin[3]. L'équipe inscrit enfin son nom à l'échelon continental en remportant la Copa Mercosur 2001 puis la Copa Sudamericana 2002 (équivalent de la Ligue Europa) et enfin la prestigieuse Copa Libertadores 2014 (équivalent de la Ligue des champions). Ses derniers titres, nationaux sont le championnat en 2007 (Clausura) et 2013 (Inicial) puis la Supercoupe d'Argentine en 2015[3].

Palmarès

National

International

Personnalités du club

Anciens joueurs

Le meilleur buteur du club reste l'argentin José Francisco Sanfilippo avec 207 buts. L'uruguayen Sergio Bísmarck Villar détient le record de matchs joués avec 461[4].

Entraîneurs du club

Effectif actuel[Quand ?]

No. Nat. Position Nom du joueur
2
D Marcos Angeleri
5
M Juan Mercier
6
D Matías Caruzzo
7
M Franco Mussis
9
A Nicolás Blandi
10
M Leandro Romagnoli
11
A Ezequiel Cerutti
12
G Sebastián Torrico
16
M Fernando Belluschi
17
D Paulo Díaz
19
M Rubén Botta
22
G Nicolás Navarro
No. Nat. Position Nom du joueur
23
A Germán Berterame
25
G José Devecchi
26
M Robert Piris Da Motta
28
M Nahuel Barrios
32
D Fabricio Coloccini
33
D Nicolás Zalazar
35
A Tomás Conechny
36
M Bautista Merlini
M Alexis Castro
M Gabriel Gudiño
D Gonzalo Rodríguez
D Víctor Salazar

Notes et références

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Jorge Mario Bergoglio, un jésuite austère et modéré », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. a b et c Gauthier de Hoÿm de Marien, 100 clubs de foot de légende, Paris, 2016, p.51
  4. a b c d et e Gauthier de Hoÿm de Marien, 100 clubs de foot de légende, Paris, 2016, p.50
  5. « Club Atlético San Lorenzo de Almagro - Historique du staff », sur Transfermarkt.fr (consulté le 8 juillet 2020).

Bibliographie

Gauthier de Hoÿm de Marien, 100 clubs de foot de légende, Paris, Hachette, , 275 p. (ISBN 978 2 01 396291 9)

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Club Atlético San Lorenzo de Almagro
Listen to this article