Coupe intercontinentale 1988 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Coupe intercontinentale 1988.

Coupe intercontinentale 1988

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coupe intercontinentale 1988
Contexte
Compétition Coupe intercontinentale
Date
Stade Stade national
Lieu Tokyo, Japon
Affluence 62 000 spectateurs
Résultat
PSV Eindhoven
2 - 2ap, 6-7tab
Nacional
Temps réglementaire 1 - 1 0
Mi-temps 0 - 1 0
Acteurs majeurs
Buteur(s)
Santiago Ostolaza But inscrit après 7 minutes 7e But inscrit après 119 minutes 119e
Romário But inscrit après 75 minutes 75e
Ronald Koeman But inscrit après 110 minutes 110e (pén.)
Homme du match
Santiago Ostolaza (Nacional)

La Coupe intercontinentale 1988 est la vingt-septième édition de la Coupe intercontinentale de football. Elle oppose lors d'un seul match les Néerlandais du PSV Eindhoven, vainqueurs de la Coupe des clubs champions européens 1987-1988, aux uruguayens du Club Nacional de Football, vainqueurs de la Copa Libertadores 1988. Il s'agit de la première participation du PSV Eindhoven dans cette compétition, alors que le Nacional est pour la deuxième fois à l'affiche de cette Coupe intercontinentale.

La confrontation se déroule au Stade national de Tokyo, le devant 62 000 spectateurs. Les deux équipes ne se départagent ni à l'issue du temps réglementaire (score de 1-1), ni au terme de la prolongation. Le match se conclut sur une victoire des Uruguayens, qui remportent ainsi leur seconde Coupe intercontinentale, lors de la séance de tirs au but (7-6). Santiago Ostolaza, auteur d'un doublé pour le Nacional, est élu homme du match.[1] En 2017, le Conseil de la FIFA a reconnu avec document officiel (de jure) tous les champions de la Coupe intercontinentale avec le titre officiel[2] de clubs de football champions du monde, c'est-à-dire avec le titre de champions du monde FIFA, initialement attribué uniquement aux gagnantsles de la Coupe du monde des clubs FIFA.[3]

Feuille de match

Coupe intercontinentale 1988 PSV Eindhoven
2 - 2ap
Nacional
Stade national, Tokyo

Romário But inscrit après 75 minutes 75e
Koeman But inscrit après 110 minutes 110e (pén.)
(0 - 1) But inscrit après 7 minutes 7e But inscrit après 119 minutes 119e Ostolaza Spectateurs : 62 000
Arbitrage :
Jesús Díaz Palacio
(Rapport)
Koeman Réussi
Kieft Manqué
Gillhaus Réussi
Romário Réussi
Lerby Manqué
Ellerman Réussi
Valckx Réussi
Gerets Manqué
Koot Réussi
Van Aerle Manqué
Tirs au but
6 - 7
Réussi Lemos (es)
Manqué Carreño
Manqué Morán
Réussi Castro
Réussi De León
Réussi de Lima (en)
Réussi Revelez
Manqué Pintos Saldanha
Réussi Ostolaza
Réussi Gómez
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
PSV
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Nacional
PSV Eindhoven :
Gardien de but
Hans van Breukelen
Éric Gerets
Adick Koot
Ronald Koeman
Averti
Jan Heintze
Remplacé après 87 minutes 87e
Søren Lerby
Averti
Berry van Aerle
Gerald Vanenburg
Remplacé après 69 minutes 69e
Juul Ellerman
Averti
Wim Kieft
Romário
Remplaçants :
Hans Gillhaus
Entré après 69 minutes 69e 
Stan Valckx
Entré après 87 minutes 87e 
Entraîneur :
Guus Hiddink
Nacional :
Gardien de but
Jorge Seré
Tony Gómez
Hugo De León
Felipe Revelez
Averti
José Pintos Saldanha
Averti
Santiago Ostolaza
Ernesto Vargas (en)
Remplacé après 71 minutes 71e
Yubert Lemos (es)
Jorge Cardaccio (en)
Remplacé après 113 minutes 113e
Juan Carlos de Lima (en)
William Castro
Averti
Remplaçants :
Héctor Morán
Averti Entré après 71 minutes 71e 
Daniel Carreño
Entré après 113 minutes 113e 
Entraîneur :
Roberto Fleitas

Notes et références

  1. (en) « Toyota Cup - Most Valuable Player of the Match Award », sur www.rsssf.com, Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation, (consulté le 16 octobre 2011)
  2. Le mot officiel est utilisé pour désigner ce que est émane des autorités compétentes ou publiquement reconnu par l'autorité elle-même. cfr. .larousse.fr, « officiel, officielle » Est synonyme de approuvé, valide. cfr. unicaen.fr, « Dictionnaire Electronique des Synonymes »
  3. Bien qu'elle ne favorise pas l'unification statistique des tournois, le titre a été conféré avec un document officiel (catalogué dans la section "Official Documents" sur le site de l'entité) de la fédération mondiale, ergo est officiellement un titre mondial de la FIFA. cfr. « FIFA Club World Cup Qatar 2019™ » p. 12. cfr.

Annexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Coupe intercontinentale 1988
Listen to this article