Cyril Jeunechamp - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Cyril Jeunechamp.

Cyril Jeunechamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cyril Jeunechamp

Cyril Jeunechamp en 2012
Biographie
Nationalité
Français
Naissance (44 ans)
Lieu Nîmes (France)
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Défenseur
Parcours junior
Années Club
1994-1997
Nîmes Olympique
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1994-1997
Nîmes Olympique
075 (12)
1997-2001
AJ Auxerre
150 0(7)
2001-2002
SC Bastia
056 0(1)
2002-2007
Stade rennais
126 0(4)
2007-2009
OGC Nice
047 0(0)
2009-2013
Montpellier HSC
091 0(0)
2013-2014
Vauvert FC
2014-2015
FC Istres OP
031 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 8 mars 2015

Cyril Jeunechamp est un footballeur français né le à Nîmes.

Évoluant au poste de défenseur latéral ou milieu défensif, il commence sa carrière professionnelle au Nîmes Olympique en 1994. Après trois saisons dans son club formateur et une finale de coupe de France, il signe à l'AJ Auxerre tout fraichement champion de France. Après quatre saisons en Bourgogne, il décide de tenter l'aventure Corse avec le SC Bastia. L'aventure tournera court et il rejoint le Stade rennais à l'hiver 2002. Ne rentrant plus dans les plans de l'entraîneur, il est transféré en 2007 à l'OGC Nice où après une saison et demi de loyaux services, il fait les frais des mauvais résultats et se retrouve en équipe réserve. En 2009 afin de relancer sa carrière, il signe au Montpellier Hérault Sport Club, tout fraichement promu en Ligue 1. Le 21 décembre 2012, il est condamné à un an de suspension à la suite d'une agression sur un journaliste de l’Équipe. Il rejoint le FC Istres le 2 janvier 2014. Avec 16 cartons rouge en 16 ans de championnat de France, il est le deuxième joueur le plus sanctionné en France après Cyril Rool (21 expulsions).

Cyril Jeunechamp ne possède qu'un seul titre majeur à son palmarès, il est champion de France en 2012 avec le Montpellier HSC. Il est également finaliste de la coupe de France en 1996 alors qu'il évoluait en National. En 2000, il est finaliste de la Coupe Intertoto puis en 2002 de nouveau finaliste de la coupe de France et enfin à nouveau finaliste de la Coupe de la ligue 2011. Il remporte également une Coupe Intertoto en 1997.

Biographie

Nîmes et l'épopée en coupe de France, puis d'Europe

Issu du centre de formation du Nîmes Olympique, il débute en équipe première en 1994 en Division 2[1]. En fin de saison, le club est rétrogradé en National.

Il s'installe alors durablement en équipe première comme milieu défensif et participe en 1996 à l'épopée du club en coupe du France. À partir des 8e de finale, les crocos éliminent successivement 3 clubs de Division 1 : l'AS Saint-Étienne, le RC Strasbourg et le Montpellier HSC. En finale, ils rencontrent le champion de France, l'AJ Auxerre. Les Bourguignons s'imposent 2-1 et réalisent ainsi le doublé. Une chance inouïe pour le Nîmes Olympique, qui se voit du coup qualifié pour la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe puisque, du fait de son titre national, l'AJ Auxerre est lui en lice en Ligue des champions[2].

En Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe, la saison suivante, ils sont éliminés au second tour par l'AIK Solna, après avoir sorti le Budapest Honvéd[3].

La consécration à Auxerre

En 1997, il rejoint la Division 1 et l'AJ Auxerre, qui l'avait repéré lors de la finale de la coupe du France[4]. Il remporte avec ce club la Coupe Intertoto 1997, en inscrivant un but lors de la finale[5], arrive en quart de finale de la Coupe UEFA 1997-1998[6] et finit septième du championnat[7].

La période rennaise

En , à 27 ans, il est recruté par le Stade rennais[8]. Après deux ruptures des ligaments croisés[9], il fait son retour le et marque un but lors de la victoire du Stade rennais sur le FC Lorient (4-1)[10].

Le renouveau à Nice puis à Montpellier

Le 12 décembre 2007, il signe un contrat d'1 an et demi avec l'OGC Nice, retrouvant d'anciens coéquipiers bastiais comme Cyril Rool ou l'entraîneur Frédéric Antonetti[11]. Mais le 11 avril 2009, après un différend avec l'entraîneur, il est écarté du groupe professionnel de l'OGC Nice jusqu'à la fin de la saison[12].

En fin de contrat, en , il signe en faveur du Montpellier Hérault Sport Club, tout juste promu en Ligue 1[13].

Avec le Montpellier Hérault Sport Club, Cyril Jeunechamp est champion de France 2012.

En novembre 2012, il encourt des sanctions pénales, contractuelles et sportives après avoir frappé au visage un journaliste de L'Équipe. Ce dernier avait écrit que le joueur incitait ses coéquipiers à réclamer le remplacement de l'entraîneur René Girard[14]. Le 20 décembre, Cyril Jeunechamp est suspendu un an par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel pour cet acte.

Le 26 février 2013, sa peine est réduite de 1 an à 6 mois ferme (+ 6 mois avec sursis). La suspension avait débuté le 23 novembre 2012[15]. En fin de contrat avec le MHSC, il rejoint les rangs amateurs du FC Vauvert, club du district Gard-Lozère[16]. Il quitte cependant le club gardois pour rejoindre le FC Istres, club de Ligue 2 en janvier 2014[17].

Statistiques et palmarès

Après avoir connu la descente pour sa première saison professionnelle, Cyril s'impose comme un titulaire dans la défense du Nîmes Olympique et va faire partie des grands artisans de la place en finale de son équipe en coupe de France 1996, puis du titre de vice-champion de National, l'année suivante.

Arrivé à l'AJ Auxerre, il s'impose rapidement et participe à la victoire de son club en Coupe Intertoto 1997, puis à la finale de cette même compétition en 2000. Souhaitant un nouveau défi pour sa carrière, il décide de partir en Corse où il est finaliste de la Coupe de France 2002. Commence alors une période plus difficile, où il alternera entre le poste de titulaire, comme lors de ses débuts au Stade rennais et celui de remplaçant lorsqu'il décide de quitter la Bretagne pour retrouver l'OGC Nice en janvier 2008.

Peu convaincant sur la Côte d'Azur, il relance véritablement sa carrière au Montpellier Hérault SC en participant à la finale de la Coupe de la ligue en 2011, où après deux saisons en tant que titulaire, il est poussé vers le banc par les jeunes recrues montpelliéraines. Malgré tout, il apporte son expérience au groupe pour décrocher le titre de champion de France avec le Montpellier Hérault SC le 20 mai 2012[18].

Statistiques de Cyril Jeunechamp au 6 juillet 2013[19]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1994 - 1995
Nîmes Olympique
Division 2 15 2 - - - - - - - 15 2
1995 - 1996
Nîmes Olympique
National 24 4 2 0 1 0 - - - 27 4
1996 - 1997
Nîmes Olympique
National 26 5 - - 3 0 C2 4 1 33 6
1997 - 1998
AJ Auxerroise
Division 1 28 2 2 0 4 0 Int./C3 5/7 0/1 46 3
1998 - 1999
AJ Auxerroise
Division 1 25 2 - - 1 0 Int. 2 0 28 2
1999 - 2000
AJ Auxerroise
Division 1 30 0 1 0 1 0 - - - 32 0
2000 - 2001
AJ Auxerroise
Division 1 30 0 4 0 2 0 Int. 8 2 44 2
2001 - 2002
SC Bastia
Division 1 29 1 5 0 3 0 Int. 2 0 39 1
2002 - Jan. 2003
SC Bastia
Ligue 1 16 0 - - 1 0 - - - 17 0
Jan. 2003 - 2003
Stade rennais
Ligue 1 14 1 3 0 - - - - - 17 1
2003 - 2004
Stade rennais
Ligue 1 31 1 3 0 - - - - - 34 1
2004 - 2005
Stade rennais
Ligue 1 35 0 3 0 1 0 - - - 39 0
2005 - 2006
Stade rennais
Ligue 1 13 0 1 0 - - C3 1 0 15 0
2006 - 2007
Stade rennais
Ligue 1 10 2 - - 1 0 - - - 11 2
2007 - Nov. 2007
Stade rennais
Ligue 1 5 0 - - 1 0 C3 4 0 10 0
Nov. 2007 - 2008
OGC Nice
Ligue 1 22 0 2 0 - - - - - 24 0
2008 - 2009
OGC Nice
Ligue 1 19 0 2 0 2 0 - - - 23 0
2009 - 2010
Montpellier HSC
Ligue 1 28 0 1 0 - - - - - 29 0
2010 - 2011
Montpellier HSC
Ligue 1 31 0 1 0 3 0 C3 1 0 36 0
2011 - 2012
Montpellier HSC
Ligue 1 12 0 3 0 2 0 - - - 17 0
2012 - 2013
Montpellier HSC
Ligue 1 8 0 - - 1 0 - - - 9 0
Total sur la carrière 445 20 33 0 26 0 - 34 4 538 24

Notes et références

  1. Saison 1994-1995 du Nîmes Olympique, sur footballdatabase.eu, consulté le 22 janvier 2012
  2. Les petits poucets en Coupe de France : Nîmes en 1996, sur linternaute.com, consulté le 22 janvier 2012
  3. COUPE EUROPEENNE DES VAINQUEURS DE COUPE (C2), sur multimania.fr, consulté le 22 janvier 2012
  4. Finale de la Coupe de France 1996, sur footballdatabase.eu, consulté le 22 janvier 2011
  5. « Feuille du match Auxerre 2-0 Duisbourg », sur footballdatabase.eu,
  6. « Feuille du match Auxerre 2-2 Lazio », sur footballdatabase.eu,
  7. Saison 1997-1998 de l'AJ Auxerre, sur footballdatabase.eu, consulté le 22 janvier 2012
  8. Battles signe à Bastia, Jeunechamp prêté à Rennes, sur dhnet.be, publié le 18 décembre 2002
  9. Jeunechamp : nouvelle rupture des ligaments, sur rennes.maville.com, publié le 17 octobre 2006
  10. « Feuille du match Rennes 4-1 Lorient », sur footballdatabase.eu,
  11. Nice : Jeunechamp signe lundi, sur maxifoot.fr, consulté le 22 janvier 2011
  12. Nice: Jeunechamp écarté, sur sport.fr, publié le 11 avril 2009
  13. Anciens rennais : Jeunechamp signe à Montpellier, sur stade-rennais-online.com, publié le 17 juin 2009
  14. MHSC Jeunechamp frappe un journaliste : que s’est-il passé ? Boris Marie, M l'actu, 18 novembre 2012
  15. La suspension de c. jeunechamp réduite mhscfoot.com, 26 février 2013
  16. « Cyril Jeunechamp signe au FCV », sur vauvert.com (consulté le 16 août 2013)
  17. « Jeunechamp à Istres », sur francefootball.fr (consulté le 4 janvier 2014)
  18. Montpellier au panthéon, sur lequipe.fr, publié le 21 mai 2012
  19. « Fiche de Cyril Jeunechamp », sur footballdatabase.eu
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Cyril Jeunechamp
Listen to this article