Deniz Aytekin - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Deniz Aytekin.

Deniz Aytekin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2015). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Deniz Aytekin

Deniz Aytekin en 2018.
Fiche d’identité
Nationalité
Allemagne
Naissance (42 ans)
à Nuremberg
Taille 1,97 m (6 6)
Sport Football
Désignations nationales
Années Compétition
2006-
Bundesliga 2
2008-
Bundesliga
Désignations intracontinentales *
Années Compétition
2011-
Ligue Europa
2012-
Ligue des champions
Désignations internationales **
Années Compétition
2012
Championnat d'Europe (arbitre de touche)
* Compétitions intracontinentales de clubs.
** Compétition internationale d'équipes nationales.

Deniz Aytekin est un arbitre de football allemand d'origine turque, né le à Nuremberg.

Carrière d'arbitre

Deniz Aytekin est nommé arbitre fédéral en 2004. Deux ans plus tard il accède à la Seconde Division allemande puis à la Bundesliga en 2008. En 2011 il est promu arbitre international par la FIFA, puis dans la catégorie Élite UEFA début 2015.

En alors qu'il arbitre un match de championnat entre le FC Schalke 04 et le FC St. Pauli au stade Millerntor, il arrête prématurèment la partie après que son assistant Thorsten Schiffner ait reçu un verre de bière plein sur la nuque. Il s'agit de la septième interruption d'un match sans reprise dans l'histoire du championnat allemand.

Le , il arbitre le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain qui voit la qualification du FC Barcelone pour les quarts de finale grâce à un score de 6-1, alors que le club catalan s'était incliné par 4 buts à 0 au match aller. L'arbitrage de ce match fut critiqué par la presse internationale, en particulier par certains quotidiens sportifs allemands comme Der Tagesspiegel[1]. Après la rencontre, le PSG porte plainte[2] pour dix erreurs d'arbitrage auprès de l'UEFA, qui, sans le suspendre, écarte de facto Deniz Aytekin des grandes affiches européennes[3],[4], lui confiant seulement quelques matches de poule mineurs de la Ligue des Champions les deux saisons suivantes[2].

En , il est nommé pour arbitrer la finale de la Coupe d'Allemagne 2016-2017 entre le Borussia Dortmund et l'Eintracht Francfort.

Le , lors de la première journée de phase de poules de Ligue des champions où il officialise le match opposant le NK Maribor au Spartak Moscou (1-1), il évite de peu une fusée[5] en provenance des tribunes qui abritent les supporters de l'équipe moscovite.

En , il est invité, au même titre que d'autres arbitres étrangers, par la Fédération chinoise pour arbitrer des matchs en Chinese Super League, dans le but de redorer l'image d'un championnat secoué par des révélations concernant l'existence de matchs truqués[6].

Vie civile

Notes et références

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Deniz Aytekin » (voir la liste des auteurs).
  1. « La presse allemande détruit l'arbitre de Barça-PSG », sur SOFOOT.com (consulté le 21 août 2017).
  2. a et b (es) « Desde el polémico Barça-PSG, la UEFA no confía en Aytekin », sur AS.com, (consulté le 4 mars 2019).
  3. « Deniz Aytekin ne sera pas suspendu », sur So Foot, (consulté le 6 mars 2018).
  4. « L'arbitre de Barça-PSG ne sera pas suspendu mais pourrait voir le «banc» », sur Le Parisien, (consulté le 6 mars 2018).
  5. « VIDEO. Un ultra du Spartak Moscou tire une fusée sur Deniz Aytekin, l'arbitre de la remontada », sur 20minutes.fr (consulté le 16 septembre 2017).
  6. « Deniz Aytekin va officier en Chine », sur So Foot, (consulté le 6 mars 2018).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Deniz Aytekin
Listen to this article