Diocèse de Cornouaille - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Diocèse de Cornouaille.

Diocèse de Cornouaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diocèse de Cornouaille
(la) Dioecesis Corisopitensis
Pays Duché de Bretagne
Royaume de France
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Province ecclésiastique Tours
Diocèses suffragants aucun
Langue(s) liturgique(s) latin

Localisation du diocèse

Le diocèse de Cornouaille ou évêché de Cournouaille est un ancien diocèse de l'Église catholique en France.

Il est un des neuf diocèses ou évêchés historiques de la Bretagne historique, dont le territoire était constitué par le pays de Cornouaille.

L'évêque qui siégeait à Quimper était titré « évêque de Cornouaille » depuis les origines.

Le chapitre épiscopal comprenait deux archidiacres, l'un pour la Cornouaille proprement dite (régions de Quimper et de Châteaulin) et l'autre pour le Poher ou Haute-Cornouaille (région de Carhaix), un chantre, un trésorier, un théologal et douze chanoines. Il était le moins riche de toute la Bretagne.

Le domaine seigneurial de l'évêché de Cornouaille était petit, comprenant des fours, des moulins, deux métairies, quelques prairies et le manoir de Menescop en Plomodiern, mais son fief s'étendait sur des portions de 25 paroisses[1].

À la suite de la Constitution civile du clergé de 1791, puis du concordat du , les diocèses bretons sont réorganisés afin qu'ils correspondent aux limites départementales. Si le diocèse de Cornouaille perd une part importante de sa partie orientale au profit du Diocèse de Vannes et du nouveau Diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, il se voit par contre rattaché le diocèse de Saint-Pol-de-Léon et une partie du l'ancien diocèse de Tréguier, formant ainsi l'actuel diocèse de Quimper et Léon.

Subdivisions

l'évêché de Quimper-Corentin (carte du duché de Bretagne de Jean-Baptiste Nolin publiée en 1695)
l'évêché de Quimper-Corentin (carte du duché de Bretagne de Jean-Baptiste Nolin publiée en 1695)

L'évêché de Cornouaille comportait :

Cette différenciation subsiste peut-être dans la distinction encore vivante entre la Cornouaille maritime ou Basse-Cornouaille et la Haute-Cornouaille, cette dernière désignant la région de Carhaix et Rostrenen qu'on appelle maintenant... le Poher.

Ainsi que 8 abbayes, 14 prieurés et 1 collégiale.

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

Notes et références

  1. Jean Gallet, "Seigneurs et paysans bretons du Moyen-Âge à la Révolution", éditions Ouest-France Université, 1992, (ISBN 2-7373-1023-7)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Diocèse de Cornouaille
Listen to this article