Oleg Kononov - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Oleg Kononov.

Oleg Kononov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Oleg Kononov

Kononov en 2017.
Biographie
Nom Oleg Gueorguiévitch Kononov
Nationalité
Russe[1]
Biélorusse
Naissance (54 ans)
Lieu Koursk (URSS)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1984-1999
Poste Milieu de terrain
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1984
Iskra Smolensk
1986-1988
Dnepr Moguilev
070 0(8)
1989
Zaria Vorochilovgrad
010 0(0)
1989-1992
KIM Vitebsk
101 0(9)
1992-1993
SGV Freiberg
1993-1994
Lokomotiv Vitebsk
014 0(2)
1994
Stroïtel Vitebsk
1994
Dvina Vitebsk
011 0(0)
1995
Ruch Chorzów
003 0(0)
1996-1997
Naftan-Devon Novopolotsk
059 0(3)
1998-1999
Torpedo-MAZ Minsk
031 0(9)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008-2011
Karpaty Lviv
46v 38n 42d
2012-2013
PFK Sébastopol
26v 10n 07d
2013-2016
FK Krasnodar
72v 30n 29d
2017
Akhmat Grozny
05v 03n 08d
2018
Arsenal Toula
06v 05n 05d
2018-2019
Spartak Moscou
16v 06n 14d
2020
Riga FC
15v 00n 03d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 19 novembre 2020

Oleg Gueorguiévitch Kononov (en russe : Олег Георгиевич Кононов) ou Aleh Heorhiévitch Konanaw (en biélorusse : Алег Георгіевіч Конанаў), né le à Koursk, est un footballeur et entraîneur russo-biélorusse ayant évolué au poste de milieu de terrain au niveau professionnel entre 1984 et 1999 avant de se reconvertir comme entraîneur.

Naturalisé biélorusse à la chute de l'Union soviétique, Kononov obtient la citoyenneté russe en [2],[3].

Biographie

Carrière de joueur

Né à Koursk, Kononov est formé à l'école de sport locale avant d'intégrer en 1984 l'Iskra Smolensk, club de deuxième division soviétique, évoluant principalement avec l'équipe réserve. Il rejoint en 1986 le Dnepr Moguilev en troisième division et y passe deux saisons avant d'intégrer brièvement le Zaria Vorochilovgrad au même niveau durant la première moitié de l'année 1989. Il rejoint ensuite le KIM Vitebsk en milieu d'année, avec qui il évolue jusqu'en 1992, découvrant notamment la première division biélorusse lors de sa dernière saison.

Après un bref passage au SGV Freiberg en Allemagne, il retrouve brièvement Vitebsk en 1994 avant de découvrir le championnat polonais avec le Ruch Chorzów en 1995. Il termine sa carrière de joueur sur deux passages au Naftan-Devon Novopolotsk puis au Torpedo-MAZ Minsk avant de prendre sa retraite en 1999. Il est notamment nommé meilleur joueur du championnat biélorusse en 1998[4].

Carrière d'entraîneur

À la fin de sa carrière de joueur, Kononov intègre dans un premier temps l'encadrement technique du Torpedo-MAZ Minsk en 2000 avant d'effectuer de bref passages au Lokomotiv Minsk en 2003 puis au Metalurh Zaporijia en 2004. Il officie par la suite au Sheriff Tiraspol, où il occupe à la fois le poste d'adjoint et de directeur de l'académie entre 2005 et 2008. Il obtient son premier poste d'entraîneur principal au mois de en s'engageant avec le Karpaty Lviv[5] où il officie jusqu'en . Il est nommé entraîneur du PFK Sébastopol en deuxième division ukrainienne en et amène l'équipe à une promotion en première division lors de sa seule et unique saison au club[6].

Nommé entraîneur du FK Krasnodar en [7], il amène notamment l'équipe à une finale de Coupe de Russie en 2014 puis à une troisième place en championnat l'année suivante avant de quitter son poste en [8]. Il entraîne par la suite brièvement l'Akhmat Grozny de mai à [9],[10] puis l'Arsenal Toula entre juin et , date qui le voit s'engager avec le Spartak Moscou[11]. Reprenant l'équipe en sixième position, il connaît durant le reste de la saison 2018-2019 des résultats très inconstants qui le voit échouer à atteindre les places de Ligue des champions en terminant finalement cinquième. Il est malgré cela maintenu dans ses fonctions pour l'exercice 2019-2020[12]. Après une série de quatre matchs sans victoire durant le mois de , qui amène au décrochage du club en championnat avec une neuvième position après onze journées, il démissionne de son poste le [13].

Inactif pour le reste de l'année 2019, Kononov reprend du service au début du mois de en prenant la tête de l'équipe lettone du Riga FC[14]. Il dirige notamment le club durant la phase qualification de la Ligue des champions au cours de l'été, où il est cependant éliminé d'entrée par le Maccabi Tel-Aviv. Il quitte par la suite la Lettonie au début du mois de septembre pour des raisons familiales, l'intérim étant assuré pendant ce temps par son adjoint Mihails Koņevs, avant de rompre son contrat à l'amiable le 11 novembre[15]. Le club s'assure le titre de champion une dizaine de jours plus tard[16].

Statistiques

En tant que joueur

Statistiques d'Oleg Kononov
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Total
Division M B M B M B
1986
Dnepr Moguilev
D3 15 3 - - 15 3
1987
Dnepr Moguilev
D3 31 4 - - 31 4
1988
Dnepr Moguilev
D3 24 1 - - 24 1
Sous-total 70 8 - - 70 8
1989
Zaria Vorochilovgrad
D3 8 0 2 0 10 0
Sous-total 8 0 2 0 10 0
1989
KIM Vitebsk
D3 25 1 - - 25 1
1990
KIM Vitebsk
D4 28 4 - - 28 4
1991
KIM Vitebsk
D3 36 0 - - 36 0
1992
KIM Vitebsk
D1 12 4 - - 12 4
Sous-total 101 9 - - 101 9
1993-1994
Lokomotiv Vitebsk
D1 14 2 - - 14 2
1994-1995
Dvina Vitebsk
D1 11 0 - - 11 0
1994-1995
Ruch Chorzów
D1 3 0 - - 3 0
1996
Naftan-Devon Novopolotsk
D1 30 0 - - 30 0
1997
Naftan-Devon Novopolotsk
D1 29 3 - - 29 3
1998
Torpedo-MAZ Minsk
D1 28 9 - - 28 9
1999
Torpedo-MAZ Minsk
D1 3 0 - - 3 0
Sous-total 118 14 - - 118 14
Total sur la carrière 297 31 2 0 299 31

En tant qu'entraîneur

Statistiques d'entraîneur d'Oleg Kononov au
Club Début Fin Résultats
M V N D V. %
Karpaty Lviv
126 46 38 42 36,5
PFK Sébastopol
43 26 10 7 60,5
FK Krasnodar
131 72 30 29 54,6
Akhmat Grozny
16 5 3 8 31,3
Arsenal Toula
16 6 5 5 37,5
Spartak Moscou
36 16 6 14 44,4
Riga FC
18 15 0 3 83,3
Total 386 186 92 108 48,2

Palmarès

En tant que joueur, Kononov termine vice-champion de Biélorussie avec le Dvina Vitebsk en 1995.

En tant qu'entraîneur, il remporte la deuxième division ukrainienne en 2013 avec le PFK Sébastopol. Il atteint l'année suivante la finale de la Coupe de Russie avec le FK Krasnodar.

Notes et références

  1. (ru) « Олег Кононов: «Я не представитель белорусской школы. Я много лет там жил и играл, но я россиянин» », sur sports.ru,‎ (consulté le 12 novembre 2018)
  2. (ru) « Олег Кононов: "Рад, что вернул российское гражданство" », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 12 novembre 2018)
  3. (ru) « В 2013-м из-за Кононова поссорились Галицкий и РФС. Проблема в паспорте », sur sports.ru,‎ (consulté le 15 novembre 2018)
  4. (ru) « ОЛЕГ КОНОНОВ. БИОГРАФИЯ », sur footballtop.ru (consulté le 12 novembre 2018)
  5. (uk) « Олег Кононов – новий головний тренер львівських "Карпат" », sur ua-football.com,‎ (consulté le 12 novembre 2018)
  6. (uk) « 25 величайших тренеров в истории футбола независимой Украины », sur football24.ua,‎ (consulté le 2 janvier 2019)
  7. (ru) « Олег Кононов стал главным тренером ФК "Краснодар" », sur rg.ru,‎ (consulté le 12 novembre 2018)
  8. (ru) « "Краснодар" объявил об уходе Кононова, и.о. главного тренера назначен Шалимов », sur 13 septembre 2016 (consulté le 12 novembre 2018)
  9. (ru) « Олег Кононов стал главным тренером футбольного клуба "Терек" », sur tass.ru,‎
  10. (ru) « «Ахмат» принял отставку Кононова и назначил и.о. главного тренера », sur championat.com,‎ (consulté le 12 novembre 2018)
  11. « Russie : Oleg Kononov nouvel entraîneur du Spartak Moscou », sur lequipe.fr, (consulté le 12 novembre 2018)
  12. (ru) « ФК "Спартак" продолжит сотрудничество с главным тренером Кононовым », sur tass.ru,‎ (consulté le 28 mai 2019)
  13. (ru) « Окончен бой. Кононов покинул "Спартак" после четырех поражений подряд в РПЛ », sur tass.ru,‎ (consulté le 30 septembre 2019)
  14. (lv) « Kononovs apstiprināts “Riga” galvenā trenera amatā », sur rigafc.lv, (consulté le 8 février 2020)
  15. (ru) « Олег Кононов и «Рига» расторгли контракт по семейным обстоятельствам специалиста », sur championat.com,‎ (consulté le 19 novembre 2020)
  16. (ru) « «Рига» стала чемпионом Латвии, находясь на карантине », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 20 novembre 2020)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Oleg Kononov
Listen to this article