Osvaldo Ardiles - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Osvaldo Ardiles.

Osvaldo Ardiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Osvaldo Ardiles
Biographie
Nom Osvaldo César Ardiles
Nationalité
Argentin
Naissance (68 ans)
Lieu Bell Ville (Argentine)
Taille 1,69 m (5 7)
Période pro. 19731991
Poste Milieu relayeur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1973
Instituto de Córdoba
014 0(3)
1974
CA Belgrano
016 0(2)
1975-1978
CA Huracán
109 (11)
1978-1988
Tottenham Hotspur
311 (25)
1982
Paris Saint-Germain
017 0(1)
1985
Saint-George Saints
001 0(0)
1988
Blackburn Rovers
005 0(0)
1988-1989
Queens Park Rangers
008 0(0)
1989
Fort Lauderdale Strikers
005 0(1)
1989-1991
Swindon Town
002 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1975-1982
Argentine
051 0(8)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1989-1991
Swindon Town
1991-1992
Newcastle United
1992-1993
West Bromwich Albion
1993-1994
Tottenham Hotspur
1995
Chivas de Guadalajara
1996-1998
Shimizu S-Pulse
1999
Croatia Zagreb
2000-2001
Yokohama F·Marinos
2001
Ittihad Djeddah
2002-2003
Racing Club
2003-2005
Tokyo Verdy
2006
Beitar Jérusalem
2007
CA Huracán
2008
Cerro Porteño
2012[1]
Machida Zelvia
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Osvaldo César Ardiles, surnommé Ossie Ardiles en Angleterre, né le à Córdoba en Argentine, est un footballeur international argentin, qui évoluait au poste de milieu de terrain relayeur.

Biographie

Il remporte le Mundial 78 avec la sélection argentine. Il dispute a nouveau une coupe du monde en 1982 où il joue en portant un insolite numéro 1 sur le dos (l’Argentine avait innové lors de la Coupe du monde de 1978 en attribuant les numéros non par les postes occupés mais par ordre alphabétique. En 1978, c'est Norberto Alonso qui portait le n°1. En son absence en 1982, ce numéro fut porté par Ardiles et non par le gardien comme s'est habituellement l'usage.

Après le sacre de l'Argentine en 1978, il est transféré à 26 ans dans le championnat d'Angleterre à Tottenham. Lorsqu'éclate la guerre des Malouines au printemps 1982, il est l'un des très rares Argentins à évoluer en Angleterre. Paraissant lié à jamais au Tottenham Hotspur, il doit cependant quitter Londres, en juillet suite au conflit entre les deux nations et rejoint alors le Paris Saint-Germain. Mais l'aventure parisienne tourne court. Toujours affecté par la guerre et ses conséquences, son bilan y est médiocre : quatorze matchs en D1 française pour un seul but. Six mois après son arrivée, il retourne chez les Spurs[2]. Très aimé des supporters londoniens, il reste au total dix ans au club, à l'exception de cette courte parenthèse française.

Il apparaît en 1998 dans la liste des Football League 100 Legends (en), récompensant cent joueurs ayant marqué l'histoire du championnat d'Angleterre de football[3].

À la fin de sa carrière de footballeur, il devient entraîneur, exerçant en Angleterre, en Israël, en Arabie Saoudite et au Japon. Depuis 2012, date à laquelle, il est limogé de son poste du club japonais du Machida Zelvia[1], il vit à Londres où il n'a pas raté un match des Spurs à domicile[2].

Palmarès de joueur

Filmographie

Notes et références

  1. a et b Machida Zelvia : Osvaldo Ardiles limogé, Akita nommé, nippon-ganbare.com, 19 novembre 2012
  2. a et b « Ardiles n'a pas oublié la guerre », article publié dans le quotidien L'Équipe du mercredi 3 juillet 2013.
  3. (en) « Football Legends list in full », BBC News,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Fiche de Osvaldo Ardiles », sur national-football-teams.com

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Osvaldo Ardiles
Listen to this article