René Vandereycken - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for René Vandereycken.

René Vandereycken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

René Vandereycken
Biographie
Nationalité
Belge
Naissance (67 ans)
Lieu Spalbeek (Hasselt)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste milieu de terrain, entraîneur
Parcours junior
Années Club
1963-1971
Sporting Spalbeek
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1971-1974
KSC Hasselt
- (-)
1973-1981
FC Bruges
233 (63)
1981-1983
Genoa CFC
28 (0)
1983-1986
RSC Anderlecht
96 (6)
1986-1987
Blau-Weiß Berlin
24 (0)
1987-1989
La Gantoise
41 (1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1975-1986
Belgique
50 (3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1989-1993
La Gantoise
1994
Standard de Liège
1994-1997
RWD Molenbeek
1997
RSC Anderlecht
5v 2n 6d
2000
Mayence 05
3v 3n 6d
2002-2004
FC Twente
25v 14n 29d
2004-2005
RC Genk
26v 10n 10d
2006-2009
Belgique
10v 7n 13d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

René Vandereycken né le à Spalbeek (Hasselt) est un footballeur belge reconverti en entraîneur de football[1].

Son style de jeu engagé et sec sur l'homme, lui valut le surnom de "Mighty René" (René-le-Vilain).

Biographie

Débutant dans le club de sa ville natale, le Sporting Spalbeek, René Vandereycken a principalement joué comme milieu de terrain au FC Bruges[2] et au RSC Anderlecht. Avec ces deux clubs, il remporte six fois le championnat de Belgique. Avec les Brugeois, il va en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1978.

Entre 1975 et 1986, il joue 50 matchs avec les Diables Rouges et marqué 3 buts dont celui de la finale perdue de l'Euro 1980[3].

Vandereycken se reconvertit en entraîneur en 1989. Il dirige les joueurs des principales équipes du championnat belge : le KAA La Gantoise, le Standard de Liège, le RWD Molenbeek[4], le RSC Anderlecht ou le KRC Genk[5].

Il entraîne à partir de décembre 2005[6] l'équipe nationale de Belgique. Après des débuts prometteurs lors de matchs amicaux, il démarre la campagne de qualification pour l'Euro 2008 par un nul vierge contre le Kazakhstan qui marque le début d'une campagne loupée.

René Vandereycken, connaisseur de football et stratège, est souvent pénalisé par son fort caractère : il est têtu et doit composer dans un climat très pessimiste quant aux chances de qualification de la Belgique[réf. nécessaire]. Il a considérablement rajeuni l'équipe, mais les résultats ne suivent pas.

Non qualifié pour l'Euro, il conserve, contre toute attente, son poste en vue des qualifications pour la Coupe du monde 2010[7]. Mais deux défaites consécutives contre la Bosnie-Herzégovine (2-4 à domicile, puis 1-2 à l'extérieur) éliminent prématurément la Belgique. À la suite de ces résultats, il est démis de ses fonctions le [8].

Palmarès de joueur

Palmarès d'entraîneur

Bilan comme sélectionneur des Diables Rouges

Compétition Matchs Joués Victoires Nuls Défaites Buts marqués Buts encaissés
Éliminatoires Euro 2008 14 5 3 6 14 16
Éliminatoires Coupe du monde 2010 6 2 1 3 10 11
Matches amicaux 10 3 3 4 13 17
Total 30 10 7 13 37 44

Références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
René Vandereycken
Listen to this article