Simone Verdi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Simone Verdi.

Simone Verdi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simone Verdi

Verdi à l'échauffement avec le SD Eibar en janvier 2016.
Situation actuelle
Équipe
Torino FC (en prêt)
Numéro 24
Biographie
Nationalité
Italien
Naissance (28 ans)
Lieu Broni (Italie)
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 2010
Poste Ailier droit / meneur de jeu
Pied fort Ambidextre
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2011
AC Milan
002 0(0)
2011-2015
Torino FC
019 0(0)
2013
SS Juve Stabia
020 0(0)
2013-2015
Empoli FC
070 0(9)
2015-2016
AC Milan
000 0(0)
2015-2016
SD Eibar
013 0(1)
2016
Carpi FC
008 0(3)
2016-2018
Bologne FC
064 (16)
2018-2020
SSC Napoli
024 0(4)
2019-2020
Torino FC
034 0(2)
2020-
Torino FC
002 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-2011
Italie -19 ans
008 0(2)
2014-2015
Italie espoirs
005 0(1)
2017-
Italie
004 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 septembre 2020

Simone Verdi, né le à Broni, est un footballeur international italien évoluant au poste d'ailier ou de meneur de jeu au Torino FC.

Biographie

Verdi fait ses débuts professionnels au Milan AC, à 17 ans, en Coppa Italia contre Novara le [1]. Il signe son premier contrat professionnel pendant l'été[2] mais continue à jouer avec les équipes de jeunes du club[3].

En 2011 il est transféré au Torino, dans un accord de co-propriété estimé à 2,5 millions d'euros[4],[5],[6]. En fin de saison, son club est promu en Serie A[7]. En , il est prêté à la Juve Stabia, en Serie B, pour gagner du temps de jeu[7]. Les deux saisons suivantes il est prêté à Empoli, en Serie B puis en Serie A[8].

En , Verdi revient au Milan AC, définitivement[9]. En 2015-2016, il est de nouveau prêté, cette fois au SD Eibar en Espagne. En , il revient en Italie et termine la saison à Carpi.

Il évolue ensuite durant deux saisons à Bologne. Sa deuxième saison il marqua 10 buts et délivra 10 passes décisives en Serie A.

Le , Verdi sengage officiellement avec Naples. Le joueur a signé un contrat de cinq ans, soit jusqu'en 2023, avec un transfert qui s'élève à 25 millions d'euros.

À la toute fin du mercato d'été 2019, Verdi est prêté une saison au Torino FC, club où il a auparavant évolué, avec une obligation d'achat de 20 millions d'euros[10].

Verdi a été sélectionné en équipe d'Italie des moins de 19 ans à partir de 2010[11] et en équipe espoirs à partir de 2014[12].

Style de jeu

Verdi est un trequartista, un meneur de jeu offensif. Ambidextre, il est réputé pour sa polyvalence, ses qualités de dribble, sa technique et sa vitesse avec le ballon[13].

Références

  1. (en) « First Pippo, then Mathieu », acmilan.com, Associazione Calcio Milan,‎ (lire en ligne[archive], consulté le 13 janvier 2010)
  2. (it) Pietro Mazzara, « Milan, Fossati ha firmato e Verdi passa al contratto professionistico », milannews.it,‎ (lire en ligne, consulté le 4 août 2010)
  3. (it) Pietro Mazzara, « Per Verdi si profila una stagione tra Primavera e prima squadra », milannews.it,‎ (lire en ligne, consulté le 4 août 2010)
  4. (it) « Relazione e Bilancio al 31 Dicembre 2011 », A.C. Milan, (consulté le 14 juin 2015)
  5. (en) « Official A.C. Milan press release », acmilan.com, Associazione Calcio Milan,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2011)
  6. (it) « Verdi al Toro, Comi al Milan », torinofc.it, Torino Football Club,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2011)
  7. a et b « Fiche de Simone Verdi », sur soccerway.com
  8. « UFFICIALE: Verdi in prestito all'Empoli », europacalcio.it (consulté le 19 avril 2014)
  9. « Simone Verdi est 100% rossonero – SoloMilan » (consulté le 19 juillet 2016)
  10. « Transferts : Simone Verdi (Naples) retourne au Torino », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  11. (it) « Simone Verdi », figc.it, Federazione Italiana Giuoco Calcio (consulté le 7 décembre 2010)
  12. « Under 21, la novità è Simone Verdi », sur gazzettagranata.com (consulté le 5 juin 2014)
  13. Milannews Awards
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Simone Verdi
Listen to this article