Ugo Locatelli - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ugo Locatelli.

Ugo Locatelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ugo Locatelli

Ugo Lacatelli à l'Inter de Milan (1936-1941).
Biographie
Nationalité
Italien
Naissance
Lieu Toscolano-Maderno (Italie)
Décès (à 77 ans)
Lieu Turin (Italie)
Taille 1,71 m (5 7)
Période pro. 19321949
Poste Milieu puis Entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1932-1936
Brescia
053 (11)
1934-1935
Atalanta
012 0(6)
1936-1941
Inter
168 0(1)
1941-1949
Juventus
181 0(8)[1]
1944
Brescia
007 0(?)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1936-1940
Italie
022 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Ugo Locatelli, né le à Toscolano-Maderno près de Brescia en Lombardie et mort le à Turin dans le Piémont, est un joueur de football italien.

Au poste de milieu gauche, il remporte notamment avec l'équipe d'Italie les Jeux olympiques de 1936 puis la Coupe du monde de 1938.

Biographie

Ugo Locatelli mesure 1,72 m pour 74 kg[2]. Il débute à Brescia en 1932-1933, en Serie B, puis y fait ses débuts en Serie A le . En 1934-1935 il est prêté à l'Atalanta Bergame, en Serie B[3]. Il s'impose comme titulaire en Serie A en 1935-1936.

En , il est recruté par l'AS Ambrosiana-Inter de Milan, et fait peu de temps après ses débuts en sélection italienne à l'occasion des Jeux olympiques de 1936 à Berlin. Il est notamment titulaire lors des deux victoires en demi-finale et en finale, face à la Norvège et à l'Autriche (sur le même score de 2-1 ap) et remporte ainsi la médaille d'or olympique[4].

Deux ans plus tard, bien qu'il ait peu été sélectionné entretemps, il retrouve pendant la Coupe du monde en France une place de titulaire[5]. Il dispute notamment les trois derniers matchs, contre la France, le Brésil et la Hongrie, battue 4-2 en finale. Avec Alfredo Foni, Pietro Rava et Sergio Bertoni, il fait partie du quatuor de joueurs italiens ayant été à la fois champions du monde et olympique. Il honore sa 22e et dernière sélection en [6].

Entretemps il remporte avec le club milanais le championnat d'Italie en 1938 et 1940, ainsi que la Coupe d'Italie en 1939. Il est également vice-champion d'Italie en 1941. En cinq saisons à Milan, il participe à 168 matchs, dont 146 de Serie A.

Il rejoint alors la Juventus de Turin, avec laquelle il remporte de nouveau la Coupe d'Italie pour sa première saison sous la direction de Giovanni Ferrari. L'année suivante est mouvementée avec le bombardement de Turin par les Alliés : la Juventus est transférée à Alba et se fait appeler la Juventus-Cisitalia. La Serie A suspendue en avril 1943, pour deux ans. Lors du « championnat de guerre (en) » de 1944 (non reconnu par la FIGC), Locatelli retourne à Brescia. Il revient à la Juventus à la fin des combats et termine à la 2e place des deux premières éditions du championnat d'Italie d'après-guerre, en 1946 et 1947. Il met un terme à sa carrière de footballeur professionnel en 1949, à 33 ans[2].

Locatelli est surnommé pendant sa carrière Dottore. Après sa retraite sportive, il intègre l'encadrement de la Juventus, et occupe notamment la direction de l'école de formation[7].

Palmarès

Inter

Juventus

Italie

Statistiques

Ugo Locatelli compte 22 sélections en équipe nationale italienne, de 1936 à 1940, pour 18 victoires et quatre matchs nuls[6].

Statistiques d'Ugo Locatelli en club[2]
Saison Club Championnat Matchs Buts
1932-1933
FBC Brescia
Serie B 10 5
1933-1934
FBC Brescia
Serie A 14 3
1934-1935
Atalanta Bergame (prêt)
Serie B 12 6
1935-1936
FBC Brescia
Serie A 29 2
1936-1937
Ambrosiana Inter
Serie A 30 0
1937-1938
Ambrosiana Inter
Serie A 30 0
1938-1939
Ambrosiana Inter
Serie A 28 0
1939-1940
Ambrosiana Inter
Serie A 29 1
1940-1941
Ambrosiana Inter
Serie A 29 0
1941-1942
Juventus
Serie A 29 0
1942-1943
Juventus
Serie A 27 3
1944-1945
AC Brescia
Guerre 7 0
1945-1946
Juventus
Serie A 35 3
1946-1947
Juventus
Serie A 30 1
1946-1947
Juventus
Serie A 26 1
1946-1947
Juventus
Serie A 26 0

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ugo Locatelli
Listen to this article