Álex Quiñónez - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Álex Quiñónez.

Álex Quiñónez

Álex Quiñónez

Yoshihide Kiryu, Churandy Martina et Alex Quiñónez
Informations
Disciplines Sprint
Nationalité
Équatorien
Naissance (32 ans)
Lieu Esmeraldas
Taille 1,76 m
Poids 65 kg
Records
10 s 09 sur 100 m (2013,2018)
19 s 93 sur 200 m (2018)
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Championnats d'Amérique du Sud 3 1

Álex Leonardo Quiñónez Martínez (né le à Esmeraldas) est un athlète équatorien, spécialiste du sprint.

Biographie

Après avoir remporté deux médailles d'or aux Championnats ibéro-américains de Barquisimeto en 2012, il a établi le les records nationaux sur 100 et 200 m, respectivement à 10 s 27 et 20 s 29 à Bogota.

Il bat de nouveau son record d'Équateur en 20 s 28 en série du 200 mètres lors des Jeux olympiques de 2012. Il y atteint la finale où il se classe 7e (20 s 57).

Il remporte deux médailles d'or lors des Championnats d'Amérique du Sud d'athlétisme 2013 sur 100 et 200 mètres. Lors de l'édition suivante, à Lima en , il est battu par Diego Palomeque de 3/100e sur le 100 m mais remporte aisément le 200 m en 20 s 76 face à ce même adversaire.

Engagé sur 200 m lors des championnats du monde à Pékin, en 2015, il est disqualifié pour faux-départ dès les séries (DQ R162.7).

En , il remporte les titres du 100 m et du 200 m lors des Jeux bolivariens en établissant 10 s 13 sur la distance reine puis 20 s 27 sur le demi-tour de piste, améliorant d'un centième de seconde son record établit en 2012 lors des Jeux olympiques de Londres. Il décroche le bronze sur le relais 4 x 100 m.

Le , à Clermont (Floride), Alex Quinonez améliore son propre record national du 200 m en courant en 20 s 14 (- 0,2 m/s)[1]. Il confirme sa renaissance à l'occasion des Jeux sud-américains de Cochabamba, début juin : sur 100 m, il égale son record national de 10 s 09 datant de 2013 pour remporter la médaille d'argent, derrière le Panaméen Alonso Edward (10 s 01)[2]. Sur 200 m, il remporte le titre en descendant pour la première fois de sa carrière sous les 20 secondes, en 19 s 93[3]. Il devient à cette occasion le troisième athlète le plus rapide d'amérique du sud de l'histoire[4]. Le , il termine 3e du Meeting de Paris en 20 s 08[5]. Cinq jours plus tard, à Lausanne, il termine à nouveau 3e en 20 s 08 (+ 0,4 m/s), derrière les Américains Noah Lyles (19 s 69) et Michael Norman Jr. (19 s 88)[6]. Le , il prend encore une 3e place, cette fois en 20 s 03 (+ 0,9 m/s), lors du Meeting Herculis de Monaco[7]. Le , il termine 3e à Londres en 20 s 13, cette fois derrière Akeem Bloomfield (19 s 81) et Alonso Edward (20 s 01)[8].

Le , il bat à Braga le record national du 400 m en 46 s 28[9]. Le , il termine 2e à l'Athletissima de Lausanne et améliore sa propre marque nationale sur 200 m en 19 s 87[10].

Le , il remporte le 200 m des Jeux panaméricains de Lima en 20 s 27 devant Jereem Richards et Yancarlos Martínez[11].

Il décroche la médaille de bronze des championnats du monde 2019 à Doha sur 200 m en 19 s 98, derrière Noah Lyles et Andre De Grasse[12].

Le 21 juillet 2021, le sprinteur est sanctionné d'un an de suspension par l'Athletics Integrity Unit (AIU) pour ne pas s'être rendu disponible à trois reprises pour un contrôle anti-dopage[13].

Palmarès

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2012 Championnats ibéro-américains Barquisimeto 1er 100 m 10 s 33
1er 200 m 20 s 34
3e 4 × 100 m 40 s 83
Jeux olympiques Londres 7e 200 m 20 s 57
2013 Jeux Bolivariens Trujillo 1er 100 m 10 s 52
1er 200 m 20 s 47
2e 4 × 100 m 39 s 62
3e 4 × 400 m 3 min 12 s 19
Championnats d'Amérique du Sud Carthagène des Indes 1er 100 m 10 s 22
1er 200 m 20 s 44
2014 Jeux sud-américains Santiago 3e 100 m 10 s 39
2e 200 m 20 s 66
2015 Championnats d'Amérique du Sud Lima 2e 100 m 10 s 43
1er 200 m 20 s 76
1er 4 × 100 m 39 s 94
2017 Jeux Bolivariens Santa Marta 1er 100 m 10 s 13
1er 200 m 20 s 27
3e 4 × 100 m 39 s 83
2018 Jeux sud-américains Cochabamba 2e 100 m 10 s 09
1er 200 m 19 s 93
Ligue de diamant 5e 200 m 20 s 34
Coupe continentale Ostrava 3e 200 m 20 s 36
2019 Jeux panaméricains Lima 1er 200 m 20 s 27
Ligue de diamant 5e 200 m 20 s 25
Championnats du monde Doha 3e 200 m 19 s 98

Records

Records personnels
Épreuve Temps Lieu Date
60 m En salle 6 s 66 (NR)
Madrid
100 m Plein air 10 s 09 (NR)
Medellín
Cochabamba

200 m Plein air 19 s 87 (NR)
Lausanne
En salle 21 s 12 (NR)
San Sebastián
400 m Plein air 46 s 28 (NR)
Braga

Notes et références

  1. (it) « Atletica: Libania Grenot si impone nei 400 metri in Florida all’esordio. Antonio Infantino vicino al personale nei 100 metri », OA Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (es) « Oro y récord para Alonso Edward en Sudamericanos », La Prensa,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (es) « Álex Quiñónez ganó medalla de oro y batió récord sudamericano en los 200 metros planos », El Universo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « IAAF: Records tumble at South American Games in Cochabamba| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  5. « IAAF: Samba shocker! 46.98 in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  6. « IAAF: Lyles takes 200m showdown in Lausanne - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  7. Rédaction, « Nouvelle MPM pour Noah Lyles sur 200m, à Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Rédaction, « Meeting de Londres : Akeem Bloomfield explose son record personnel et remporte le 200m », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Álex Quiñónez batió otro récord nacional; pulverizó la marca de los 400 metros planos », sur El Comercio (consulté le )
  10. « Noah Lyles 1950 Lausanne IAAF Diamond League | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  11. (en) « Rojas leaps world-leading 15.11m at Pan-American Games| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  12. « World Championships Doha 2019 men 200m report | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  13. « Dopage : Suspension d'un an pour Alex Quiñonez », sur 24matins.fr, (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Álex Quiñónez
Listen to this article