Élections cantonales valaisannes de 2017 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Élections cantonales valaisannes de 2017.

Élections cantonales valaisannes de 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections cantonales valaisannes de 2017
130 députés
Type d’élection Élection législatives
Participation
57,53 %
Parti démocrate-chrétien
41,67 %
 −2,1
Sièges obtenus 55  −6
Parti libéral-radical
20,19 %
 −1,4
Sièges obtenus 26  −2
Union démocratique du centre
16,44 %
 −0,8
Sièges obtenus 23  +2
Parti Socialiste et Alliance de Gauche
13,51 %
 −0,7
Sièges obtenus 18  0
Verts
6,74 %
 +3,5
Sièges obtenus 8  +6
Rassemblement Citoyen Valais
1,45 %
 +1,5
Sièges obtenus 0  0

Les élections cantonales valaisannes se sont déroulées les et [1] afin de renouveler le Grand Conseil et le Conseil d'État du canton du Valais.

La participation au scrutin a atteint le pourcentage de 57.53%. Le Parti démocrate-chrétien poursuit son recul par rapport aux élections précédente, mais conserve une majorité relative au Grand-Conseil, ainsi que la majorité absolue au Conseil d'Etat. Le PLR, malgré la perte de deux sièges au Grand-Conseil parvient à faire élire son candidat au Conseil d'Etat au détriment de l'UDC qui progresse cependant au parlement cantonal. Les Verts affichent une nette progression et parviennent a former un groupe parlementaire pour la première fois de leur histoire.

Grand-Conseil

Le parlement du Canton du Valais, appelé Grand-Conseil, est doté d'une seul chambre, renouvelée intégralement tous les quatre ans au scrutin direct.

Le Grand-Conseil est composé de 130 sièges pourvus dans des circonscriptions correspondantes aux 14 districts du Canton. Aux 130 députés qui siègent, il faut ajouter 130 députés-suppléants, élus sur des listes séparées et dont la tâche est de remplacer les députés lorsque ceux-ci ne peuvent assister aux séances du Grand-Conseil, ou des commissions, à l'exception notables des trois commissions dites de "Haute surveillance", Commission de Gestion, Commission des Finances et Commission de Justice.

Mode d'élection

Les 130 sièges sont pourvus au scrutin proportionnel. Chaque district forme une circonscription électorale. Le scrutin pour les députés et pour les députés-suppléants se déroule de la même manière.

Pour la première fois, une double proportionnelle est introduite afin de répondre à un arrêt du Tribunal fédéral estimant que le mode d'élection appliqué auparavant était anticonstitutionnel. Dès lors des arrondissements sont créés, par regroupement de district et ceux-ci deviennent des sous-arrondissements.

Les listes sont dites ouvertes et les électeurs ont ainsi la possibilité de les modifier en rayant ou ajoutant des noms, d'effectuer un panachage à partir de candidats de listes différentes ou même de composer eux-mêmes leurs listes sur un bulletin vierge. Après décompte des résultats, les sièges sont répartis selon la méthode du quotient d'Hagenbach-Bischoff puis celle de la plus forte moyenne. Pour entrer dans la répartition des sièges, une liste doit dépasser le seuil électoral fixé à 8%. Les apparentements de liste ne sont pas autorisés par la loi.

Le dépôt des listes a lieu jusqu'au , les numéros de listes sont tirés au sort (ils peuvent être différents d'un arrondissement à un autre pour un même parti).

Répartition

Le canton du Valais et ses districts.
Le canton du Valais et ses districts.

Les sièges sont répartis par rapport à la population vivant dans les différents districts[1] :

Arrondissement Sous-arrondissement Sièges par sous-arrondissement
Conches- Rarogne-oriental - Brigue Conches 2
Rarogne oriental 1
Brigue 11
Viège - Rarogne-occidental - Loèche Viège 11
Rarogne occidental 4
Loèche 5
Sierre Sierre 17
Sion - Hérens - Conthey Sion 18
Hérens 5
Conthey 11
Martigny - Entremont Martigny 17
Entremont 6
St-Maurice - Monthey St-Maurice 5
Monthey 17
Total 130

Résultats

Sièges par partis

Parti Sigle Groupe Tendance politique Sièges
Parti démocrate-chrétien PDC
- PDCB (15)
- PDCC (17)
- CVPO 13
- CSPO 10
démocrate chrétien/centre droit/conservateur 55 (-6)
Parti libéral-radical PLR LR libéral/radical 26 (-2)
Union démocratique du centre UDC
- UDCVR (16)
- SVPO (7)
conservateur/libéral/souverainiste 23 (+2)
Parti socialiste
- dont 9 PSVR
- dont 4 SPO
PSS AdG social-démocrate 13 (-1)
Parti écologiste PES Vert écologiste 8 (-4)
Centre gauche - PCS PCS AdG christianisme social/centre gauche 4 (+1)
Entremont Autrement EA AdG centre gauche 1 (=)

Part des suffrages par liste dans les districts

District PDC CSPO PLR UDC PS/GC Verts RCV
Conches
33,8 35,6 20,2 10,4
Rarogne-oriental
39,4 36,3 10,1 14,1
Brigue
36,0 21,2 27,6 15,2
Viège
35,2 32,0 7,2 17,3 8,3
Rarogne-occidental
48,0 33,9 11,3 6,7
Loèche
35,3 32,7 2,6 15,1 14,3
Sierre
32,2 27,3 15,7 15,2 9,6
Hérens
37,0 19,3 19,3 12,7 11,8
Sion
29,7 20,8 15,3 14,5 15,0 4,6
Conthey
34,5 30,4 13,8 8,6 9,3 3,4
Martigny
28,2 34,5 14,4 15,3 5,7 1,9
Entremont
49,4 24,3 8,7 17,6[2]
St-Maurice
36,6 26,1 10,6 15,3 11,3
Monthey
26,7 26,9 20,9 14,6 8,1 2,8
Valais 33,5 8,2 20,2 16,4 13,5 6,7 1,5


Répartition des sièges par district

Canton Total PDCVR CVPO CSPO PLR UDCVR SVPO PSVR SPO Verts PCS EA
Conches
2 1 1
Rarogne-oriental
1 1 0 −1
Brigue
11 3 −1 2 4 2
Viège
11 4 −1 4 2 1
Rarogne-occidental
4 2 2
Loèche
5 2 −1 1 −1 1 +1 1
Sierre
17 5 −1 4 −1 3 2 −1 2 +2 1 +1
Hérens
5 2 1 1 1
Sion
18 6 4 3 1 3 +1 1
Conthey
11 4 3 −1 2 +1 1 1 +1
Martigny
17 5 +1 6 3 2 1
Entremont
6 3 -1 2 +1 1
St-Maurice
5 2 1 -1 1 +1 1
Monthey
17 5 5 4 2 1 +1
Valais
130 32 -1 13 -3 10 -2 26 -2 16 +1 7 +1 9 -1 4 ±0 8 +6 4 +1 1 ±0


Conseil d'État

Le gouvernement du Canton du Valais, appelé Conseil d'Etat, est composé de cinq membres, renouvelés intégralement tous les quatre ans au scrutin direct.

Mode d'élection

Les 5 sièges sont pourvus au scrutin majoritaire. Le Canton forme une circonscription électorale unique.

La constitution garanti un conseiller d'Etat par région constitutionnelle (Haut-Valais / Valais Central / Bas-Valais). Les deux autres peuvent venir de n'importe quelle région du Canton. Une règle stipule également qu'il ne peut y avoir plus d'un conseiller d'Etat issu du même district.

Les listes sont dites ouvertes et les électeurs ont ainsi la possibilité de les modifier en rayant ou ajoutant des noms, d'effectuer un panachage à partir de candidats de listes différentes ou même de composer eux-mêmes leurs listes sur un bulletin vierge. Toutefois il n'est pas possible de voter pour une personne qui ne figure pas sur une des listes déposées.

Le dépôt des listes a lieu jusqu'au , aucun numéro ne leur est attribué et elle n'ont pas nécessairement de nom en en-tête.

Campagne

Treize candidats se présentent à l’élection du Conseil d'État. Trois des cinq sortants se représentent pour une réélection.

La droite conservatrice (UDC) décide de déposer une liste dite « Ensemble à droite » avec un dissident PDC, afin de proposer une alternative à droite pour le Conseil d'Etat[3].

Le PS et CG-PCS présentent une liste avec deux socialistes et un chrétien-social. La section romande du Parti socialiste présente un poid lourd de la politique, en la personne de Stéphane Rossini après un vive polémique interne qui mettaient en cause l'avenir de la Conseillères d'Etat sortante Esther Waeber-Kalbermatten[4], celle-ci est soutenue par la section alémanique du PS, à la suite d'un congrès unitaire les deux sont candidats[5].

Le PLR souhaite faire son retour au gouvernement cantonal, suite à son éviction quatre ans auparavant et présente un ticket à deux[6].

Les candidats sont les suivants[7] :

Nom et Prénom Nom de liste
Oskar Freysinger* Ensemble à droite (UDCVR)
Sigrid Fischer-Willa Ensemble à droite (SVPO)
Nicolas Voide Ensemble à droite (ex-PDC)
Claude Pottier PLR.Les Libéraux-Radicaux
Frédéric Favre PLR.Les Libéraux-Radicaux
Jean-Marie Bornet Rassemblement Citoyen Valais
Thierry Largey (Les Verts)
Esther Waeber-Kalbermatten* Alliance de Gauche (SPO)
Stéphane Rossini Alliance de Gauche (PSVR)
Jean-Michel Bonvin Alliance de Gauche (CG-PCS)
Jacques Melly* Les partis C (PDCVR)
Christophe Darbellay Les partis C (PDCVR)
Roberto Schmidt Les partis C (CSPO)
* sortant

Premier tour

- 1er tour
Candidats Liste Suffrages
Christophe Darbellay Les partis C (PDCVR) 51'160
Jacques Melly* Les partis C (PDCVR) 50'518
Roberto Schmidt Les partis C (CSPO) 49'964
Esther Waeber-Kalbermatten* Alliance de Gauche (SPO) 34'120
Stéphane Rossini Alliance de Gauche (PSVR) 32'788
Oskar Freysinger* Ensemble à droite (UDCVR) 30'857
Nicolas Voide Ensemble à droite (ex-PDCVR) 26'305
Jean-Michel Bonvin Alliance de gauche (CG-PCS) 22'763
Frédéric Favre PLR 22'731
Sigrid Fischer-Willa Ensemble à droite (SVPO) 20'185
Thierry Largey (Les Verts) 17'890
Jean-Marie Bornet Rassemblement citoyen Valais (RCV) 17'389
Claude Pottier PLR 16'798
Bulletins blancs 1'127
Bulletins nuls 1'484
Bulletins valables 121'584
Majorité absolue 60'793

Deuxième tour

- 2ème tour
Candidats Liste Suffrages
Roberto Schmidt Les partis C (CSPO) 59'616
Jacques Melly* Les partis C (PDCVR) 57'582
Christophe Darbellay Les partis C (PDCVR) 54'338
Esther Waeber-Kalbermatten* Alliance de Gauche (SPO) 53'990
Frédéric Favre PLR 44'644
Oskar Freysinger* Ensemble à droite (UDCVR) 42'520
Stéphane Rossini Alliance de Gauche (PSVR) 40'429
Bulletins blancs 629
Bulletins nuls 2'625
Bulletins valables 128'020

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Élections cantonales valaisannes de 2017
Listen to this article