Élections législatives hongroises de 1998 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Élections législatives hongroises de 1998.

Élections législatives hongroises de 1998

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections législatives hongroises de 1998
386 députés de l'Assemblée nationale
(Majorité absolue : 194 députés)
et
Type d’élection Élection législative
Corps électoral et résultats
Inscrits 8 016 397
Votants au 1er tour 4 536 254
56,26 %  −12,6
Votes exprimés au 1er tour 4 064 201
Votes blancs et nuls au 1er tour 472 053
Votants au 2d tour 4 570 386
57,01 %
Votes exprimés au 2d tour 4 547 682
Votes blancs et nuls au 2d tour 22 704
MSZP – Gyula Horn
Voix 1 497 231
32,92 %
 −0,1
Députés élus 134  −75
Fidesz-MPP – Viktor Orbán
Voix 1 340 826
29,48 %
 +22,5
Députés élus 148  +128
FKGP – József Torgyán
Voix 597 820
13,15 %
 +4,3
Députés élus 48  +22
SZDSZ – Gábor Kuncze
Voix 344 352
7,57 %
 −12,2
Députés élus 24  −45
MIÉP – István Csurka
Voix 248 901
5,47 %
 +5,5
Députés élus 14  +14
Premier ministre
Sortant Élu
Gyula Horn
MSZP
Viktor Orbán
Fidesz-MPP

Les élections législatives hongroises de 1998 (en hongrois : 1998-es magyarországi országgyűlési választás) se tiennent les dimanches et , afin d'élire les 386 députés de la 3e législature de l'Assemblée nationale pour un mandat de quatre ans.

Le scrutin, marqué par une participation en nette baisse, voit la victoire des partis du centre droit et de la droite, au premier chef le Fidesz de l'ancien opposant au régime communiste Viktor Orbán qui supplante le MDF comme principale force conservatrice. Bien que second en voix, le Fidesz arrive premier en sièges devant le MSZP au pouvoir de Gyula Horn grâce à des accords de désistement avec le MDF. Orbán accède ensuite au pouvoir dans le cadre d'un gouvernement de coalition.

Contexte

Après les élections de 1994, le Parti socialiste hongrois (MSZP) de Gyula Horn remporte la majorité absolue des sièges à l'Assemblée nationale. Bien qu'il puisse gouverner seul, il forme un gouvernemet de coalition avec l'Alliance des démocrates libres (SZDSZ), arrivée deuxième de ce scrutin.

Le , le président de la République Árpád Göncz est réélu par les parlementaires pour un second quinquennat.

Mode de scrutin

L'Assemblée nationale (Országgyűlés) est le Parlement monocaméral de la république de Hongrie. Elle se compose de 386 députés, élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct selon un mode de scrutin mixte :

Pour que le résultat d'une circonscription (uninominale ou plurinominale) soit validé, le taux de participation doit atteindre 50 % des inscrits. Dans le cas contraire, un second tour est convoqué et ce quorum tombe à 25 % des inscrits. Seuls les partis ayant reçu au moins 5 % des suffrages exprimés au niveau national bénéficient de la répartition des sièges de comitat et de compensation.

Les sièges de compensation sont répartis en additionnant au niveau national l'ensemble des suffrages inutiles, qui n'ont pas permis à un parti de remporter une circonscription ou un siège dans un comitat[a].

Campagne

Parti Idéologie Chef de file Résultat en 1994
Parti socialiste hongrois
Magyar Szocialista Párt (MSZP)
Centre gauche
Social-démocratie, europhilie
Gyula Horn
(Premier ministre)
33 % des voix
209 députés
Alliance des démocrates libres
Szabad Demokraták Szövetsége (SZDSZ)
Centre
Social-libéralisme, libéralisme économique
Gábor Kuncze
(Ministre de l'Intérieur)
19,7 % des voix
70 députés
Forum démocrate hongrois
Magyar Demokrata Fórum (MDF)
Centre droit
Démocratie chrétienne, conservatisme
Sándor Lezsák 11,7 % des voix
38 députés
Parti indépendant des petits propriétaires
Független Kisgazdapárt (FKGP)
Droite
Agrarisme, nationalisme, conservatisme
József Torgyán 8,8 % des voix
26 députés
Fidesz – Parti civique hongrois
Fidesz – Magyar Polgári Párt (Fidesz-MPP)
Centre droit
Conservatisme, démocratie chrétienne
Viktor Orbán 7 % des voix
20 députés
Parti populaire démocrate-chrétien
Kereszténydemokrata Néppárt (KDNP)
Centre droit
National-conservatisme, démocratie chrétienne
György Giczy 7 % des voix
22 députés

Résultats

Premier tour

Parti MU2 PR
Voix % Sièges Voix %
Parti socialiste hongrois (MSZP) 1 332 178 29,82 0 1 304 591 32,10
Fidesz-Parti civique hongrois (Fidesz-MPP) 956 008 21,40 1 1 153 217 28,37
Parti indépendant des petits propriétaires (FKGP) 594 023 13,30 0 545 106 13,41
Alliance des démocrates libres (SZDSZ) 456 008 10,21 0 329 589 8,11
Parti hongrois de la justice et de la vie (MIÉP) 249 127 5,58 0 229 194 5,64
Forum démocrate hongrois (MDF) 343 089 7,68 0 127 118 3,13
Parti populaire chrétien-démocrate (KDNP) 129 787 2,90 0 103 413 2,54
Autres 407 720 9,13 0 271 973 6,69
Suffrages exprimés 4 467 940 98,49 4 064 201 91,04
Votes blancs et invalides 68 314 1,51 472 053 8,96
Total 4 536 254 100 1 4 536 254 100
Abstention 3 526 454 43,74
Inscrits / participation 8 062 708 56,26

Second tour

Parti MU2 PR National Total
Voix % Sièges Total +/- Voix % Sièges +/- Voix % Sièges +/- Sièges +/-
MSZP 1 941 307 43,04 54 54 en diminution 95 1 497 231 32,92 50 en diminution 3 1 082 394 36,17 30 en augmentation 23 134 en diminution 75
Fidesz-MPP 1 706 155 37,83 89 90 en augmentation 90 1 340 826 29,48 48 en augmentation 41 363 749 12,15 10 en diminution 3 148 en augmentation 128
FKGP 275 857 6,12 12 12 en augmentation 11 597 820 13,15 22 en augmentation 8 534 409 17,86 14 en augmentation 3 48 en augmentation 22
SZDSZ 139 504 3,10 2 2 en diminution 14 344 352 7,57 5 en diminution 23 610 125 20,39 17 en diminution 8 24 en diminution 45
MIÉP 28 608 0,63 0 0 en stagnation 248 901 5,47 3 en augmentation 3 402 071 13,43 11 en augmentation 11 14 en augmentation 14
MDF 356 891 7,91 17 17 en augmentation 12 127 118 2,80 0 en diminution 18 0 0,00 0 en diminution 15 17 en diminution 21
KDNP 122 0,00 0 0 en diminution 3 104 892 2,31 0 en diminution 5 0 0,00 0 en diminution 14 0 en diminution 22
Autres 61 538 1,36 1 1 en diminution 1 286 542 6,30 0 en stagnation 0 0 0 en stagnation 1 en diminution 1
Exprimés 4 509 982 98,68 4 547 682 99,50
Nuls 60 404 1,32 22 704 0,50
Total 4 570 386 100 175 176 en stagnation 4 570 386 100 128 en augmentation 3 2 992 748 100 82 en diminution 3 386 en stagnation
Abstention 3 446 011 42,99
Inscrits / participation 8 016 397 57,01

Analyse

Bien que le Parti socialiste hongrois (MSZP) du Premier ministre Gyula Horn se soit classé premier en termes de suffrages exprimés, il a été victime des désistements entre le Fidesz-Parti civique hongrois (Fidesz-MPP) de Viktor Orbán — qui parvient ainsi à se hisser au rang de première force parlementaire alors qu'il occupait à peine 20 sièges au cours de la précédente législature — et le Forum démocrate hongrois (MDF), au pouvoir entre 1990 et 1994. Plus globalement, le pays a amorcé un sévère virage à droite avec la forte progression du Parti indépendant des petits propriétaires (FKGP), parti rural d'inspiration conservatrice, qui double presque sa représentation, la percée du Parti hongrois de la justice et de la vie (MIÉP), nationaliste d'extrême droite et la brusque dégringolade de l'Alliance des démocrates libres (SZDSZ), deuxième parti de Hongrie depuis 1990.

Conséquences

Ayant formé une alliance avec le FKGP et le MDF, le président du Fidesz Viktor Orbán, âgé de 35 ans, constitue un gouvernement de coalition disposant d'une solide majorité de 213 députés sur 386 et entamé une politique associant baisse de la fiscalité et réduction du déficit public.

Notes

  1. Les suffrages inutiles de comitat s'entendent comme la différence entre le total des suffrages recueillis et le résultat de la multiplication du nombre de sièges obtenus par le quotient électoral.

Annexes

Articles connexes

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Élections législatives hongroises de 1998
Listen to this article