For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Émile Chautard.

Émile Chautard

Émile Chautard
Emile Chautard - Aug 1919 EH.jpg
Émile Chautard en août 1919
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata

Émile Pierre Joseph Chautard, est un acteur et réalisateur américain d'origine française. Né le à Paris (15e arrondissement)[1], il est mort le à Los Angeles.

Il débute comme comédien au théâtre à l'Odéon à la fin du XIXe siècle, puis metteur en scène de théâtre. Chautard n'aborde le cinéma qu'en 1910 avec Victorin Jasset pour Eugénie Grandet (d'après le roman de Balzac) puis pour César Birotteau en 1911. Il participe à l'aventure du « film artistique », étant le metteur en scène principal et le directeur artistique de l'Association des comédiens et auteurs dramatiques (ACAD) (au sein de la société Éclair), réalisant par exemple : Le Mystère de la chambre jaune d'après Gaston Leroux (1913) et L'Aiglon (en) d'après Edmond Rostand (1913) ; il y joue le rôle de Napoléon Bonaparte.

Il émigre en 1914 aux États-Unis, où il réalise une quarantaine de films, dont une œuvre de prestige en 1923 : Daytime Wives (en).

À partir de 1925, il est exclusivement acteur, jouant dans des rôles très variés : importants comme celui du père Goriot dans une adaptation d'E. Mason Hopper titrée Le Père Goriot (1926), ou secondaires, comme un général français dans Cœurs brûlés de Josef von Sternberg (1930), où il n'est même pas crédité. Il apparaît également – toujours dans un rôle d'officier français – dans Shanghaï Express du même Josef von Sternberg en 1932[2].

Filmographie partielle

Elle compte une centaine de films comme réalisateur, une soixantaine comme acteur et une vingtaine comme scénariste.

Comme réalisateur

La Dame de Monsoreau (1913)

Comme acteur

Théâtre

Notes et références

  1. Archives de Paris, acte de naissance n°1458 dressé au 15e arrondissement de Paris le 10/09/1864, vue 13 / 31
  2. Christian Viviani dans : Dictionnaire du cinéma, Larousse, 1986, p. 115
  3. a b c d e et f François Rivière et Gabrielle Wittkop Grand guignol éd. Henri Veyrier 1990
  4. « La Dame de Monsoreau, d'Émile Chautard », sur Centre National du Cinéma
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Émile Chautard
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.