100 kilomètres de Millau - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for 100 kilomètres de Millau.

100 kilomètres de Millau

100 kilomètres de Millau
Logo des 100 kilomètres de Millau
Généralités
Sport AthlétismeVoir et modifier les données sur Wikidata
Création
Organisateur(s) Stade Olympique Millau
Éditions 48e (en 2019)
Catégorie 100 kilomètres
Périodicité Annuelle (septembre)
Statut des participants Amateur et professionnel
Site web officiel www.100kmdemillau.com

Palmarès
Plus titré(s) masculin
Jean-Marc Bellocq (8)
féminin
Stéphanie Mazouin (4)
Records masculin
Jean-Marc Bellocq
h 28 min 31 s
féminin
Brigitte Bec
h 24 min 56 s
Pour la dernière compétition voir :
2018

Le 100 km de Millau est une épreuve de course à pied sur route goudronnée appartenant à la famille du grand-fond[1]. C'est le plus vieux 100 kilomètres français ; il se dispute à Millau tous les derniers samedis du mois de septembre depuis [2],[3].

Popularité

Le style libre (la marche est autorisée) et le temps limite de 24 heures[1] attirent de nombreux participants voulant s'essayer au « cent bornes », a contrario le profil ardu et le cadre en font l'une des plus prestigieuses courses d'ultrafond françaises, surnommée « La Mecque du 100 km[3] ». Depuis , année de la dixième édition, le succès de cette course ne s'est jamais démenti et chaque édition attire environ 1500 coureurs qui terminent dans les délais fixés à 24 heures[4]. Les organisateurs de la course restent attachés à l'esprit d'amateurisme : aucune prime n'est distribuée aux premiers[5]. À la première édition, il y aura 68 participants dont seulement 38 coureurs passeront la ligne d'arrivée[6]. En , la 20e édition enregistre un record avec 3800 partants[7]. 2019 verra sa 48e édition[8].

Histoire

Cette course est née en grâce à Serge Cottereau et Bernard Vidal[2]. L'actuel parcours date de cette époque, avec une première boucle le long du Tarn sur chacune de ses rives, puis un aller-retour jusqu'à Saint-Affrique par delà le col de « Tiergues »[9],[10]. Au milieu des années , le départ passe de 13 heures à 10 heures[7].

Les plus grands vainqueurs de la compétition

Serge Cottereau

Serge Cottereau est le créateur des 100 km de Millau.

Quadruple vainqueur (, , , )[11] de l'épreuve et co-créateur des 100 km de Millau, Serge Cottereau, né le , est d'abord un spécialiste du demi-fond. Mais il découvre le 100 km en Suisse et décide de faire de même en France car à l'époque les courses sur route étaient peu populaires et ignorées par la Fédération française d'athlétisme. Donc avec le soutien de Bernard Vidal, il organise la première édition des 100 km de Millau en [12],[13]. En , pour rendre hommage à cette course mythique, il écrira l'ouvrage la belle histoire des 100 km de Millau[14].

Jean-Marc Bellocq

100 km de Millau (1988)
100 km de Millau (1988)

Né le , Jean-Marc Bellocq, surnommé Monsieur 100 km de Millau, règne sans partage dans le monde du 100 km durant les années . Il établit l'extraordinaire record de h 28 min 31 s[11] sur les 100 km de Millau qu'il remporte huit fois (, , , , , , , )[11],[9]. Il établit un record de France sur les 100 km de Val de Somme avec un chrono de h 26 min 13 s qui reste à ce jour la 3e meilleure performance française de tous les temps[15].

Christophe Buquet

Christophe Buquet est un triathlète reconverti au 100 km.

Né le , Christophe Buquet fut triathlète avant d'être un coureur d'ultrafond. Il est sacré champion de France de triathlon longue distance en . En , il est sacré champion de Normandie de triathlon longue distance et il participe en à l'ironman d'Hawaï et termine 23e. En , il termine deuxième de l'ironman de Zurich. En , il rentre dans le top 10 de l'ironman d'Hawaï. C'est à partir de qu'il se reconvertit sur le 100 km et il remporte deux fois les 100 km de Millau (, ). Il remporte aussi les 100 km de Belvès à quatre reprises[16].

Support pour les championnats de France

Les 100 km de Millau ont été 3 fois le support des championnats de France : le , le et le .

Anecdotes

  • Lors de la 22e édition en , la course est pour la première fois arrêtée à cause d'un orage violent et brutal qui s'abat sur la vallée[7].
  • Un coureur mystérieux s'inscrit régulièrement sous une fausse identité ; par la suite, on apprend que c'est le patron du GIGN[7].
  • L'ancien animateur vedette de La Chasse aux trésors, Philippe de Dieuleveult, vient à plusieurs reprises courir à Millau avec des cadreurs de France 2 qui le suivent à moto, tout comme Samuel Étienne en , le présentateur de l'édition nationale du 12/13 de France 3[7].
  • En , deux coureurs sont classés 1er, Bruno Scelsi et Bernard Rossetti. Ils arrivent ensemble sur la ligne d'arrivée avec le chrono de h 8 min 48 s, mais classés dans des catégories différentes[17].
  • En , la course enregistre un record en termes de participation avec 3 800 participants[2].
  • En , la ministre des sports Laura Flessel donne le départ des 100 km de Millau avec 2 103 participants[18].

Médias

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle ((Référence nécessaire)) sur les passages nécessitant une source.

Les 100 km de Millau ont droit à un reportage sur Stade 2 en et sur le journal de TF1 en . La course a droit chaque année à un reportage sur France 3 Midi-Pyrénées et des articles dans le Midi-Libre et le Journal de Millau. En , une pétition est lancée avec l'aide de mesopinions.com à l'intention de L'Équipe et d'Eurosport pour que la course ait droit à une diffusion TV.

Dopage

Il y a effectivement une affaire de dopage en avec l'ultrafondeuse Sylvie Boissy qui est disqualifiée en [19],[20]. Elle s'excuse auprès des organisateurs par un mail : « Je veux juste par ce mail, remettre les choses à plat concernant tout ce qui se dit sur le contrôle antidopage. Effectivement, j'ai eu une angine blanche la semaine précédente le 100 km, j'ai donc pris du Solupred (cortisone) afin de me soigner et surtout dégonfler mes amygdales. Je l'ai bien sûr signalé au contrôle antidopage, mon erreur est dans le fait que je n'ai pas pris le temps et j'ai oublié de prendre rendez-vous avec le médecin. Je suis donc suspendue six mois, ma victoire de Millau est annulée, je suis considérée comme une athlète de haut niveau ayant pris de l'EPO »[21].

En , Sylvie Boissy revient pour participer à l'épreuve féminine et remportera la victoire[22],[23].

Tracé

L'épreuve commence par une boucle de 42,2 km le long du Tarn sur laquelle se dispute en même temps un marathon ; le profil est relativement lisse[Quoi ?], avec quelques légers faux plats sur la première partie et une seconde partie légèrement plus vallonnée. La suite est un aller-retour entre Millau et Saint-Affrique (57,8 km) ; il comporte deux côtes raides (dont le col de Tiergues) à surmonter dans les deux sens. L'aller-retour passe sous le viaduc de Millau, le plus haut ouvrage de son genre[6].

Tracé du 100 km de Millau.
Tracé du 100 km de Millau.

Les coureurs chevronnés terminent l'épreuve en 15 à 25 min de plus que pour un 100 kilomètres plat, cet écart pouvant être plus important pour les coureurs moins expérimentés ou préparés à ce profil particulier. Toutefois, le nombre des coureurs, l'ambiance particulière et la deuxième partie sous forme d'aller-retour confèrent à l'épreuve des conditions propices à la performance.

Statistiques

Statistiques des 100 km de Millau d'après la Deutsche Ultramarathon-Vereinigung (DUV)[8] :

Brigitte Bec détient le record féminin de l'épreuve en h 24 min 56 s en 2009 ; Jean-Marc Bellocq le détient pour les hommes avec h 28 min 31 s depuis 1990[11],[9].

Meilleurs temps

Meilleures performances masculines[24] (7 heures et moins) et féminines[25]
Homme Année Temps Femme Année Temps
Jean-Marc Bellocq 1990 h 28 min 31 s Brigitte Bec 2009 h 24 min 56 s
Elvino Gennari 1977 h 51 min 0 s Monique Exbrayat 1987 h 27 min 46 s
Burkhard Lennartz 1992 h 57 min 8 s Karine Herry 2002 h 32 min 52 s
Bruno Laroche 1993 h 58 min 41 s Huguette Jouault 1991 h 38 min 8 s
Bernard Gaudin 1981 h 59 min 0 s Christine Billet-Denis 2001 h 38 min 15 s
Roland Vuillemenot 1991 h 0 min 25 s Anne-Cécile Fontaine 2009 h 44 min 33 s
Vicky Fransquet 2001 h 45 min 28 s

Athlètes par nombre de victoires

Vainqueurs multiples et féminines
Homme Victoires Femme Victoires
Jean-Marc Bellocq 8 Stéphanie Mazouin 4
Serge Cottereau 4 Anny Floris 2
Bruno Laroche 3 Edith Hodener 2
Michaël Boch 3 Martine Blandin 2
Christian Roig 2 Dominique Duval 2
Christophe Buquet 2
Hervé Seitz 4

Notes et références

  1. a et b (fr) Site officiel
  2. a b et c « Six choses que vous ignorez sûrement sur les 100 km de Millau », centrepresseaveyron.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a et b Bruno Heubi, « La préparation des 100 km de Millau », sur www.sportnat2.com (consulté le )
  4. Laurence Boffet, « Les 100 Km de Millau : entre enfer et paradis pour les coureurs », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « 100 km de Millau », sur www.runningtrail.fr (consulté le )
  6. a et b Les 100 km de Millau, 36e édition sur le site ot-millau.fr
  7. a b c d et e « Le Saviez-Vous n°25 : 100 km de Millau 2014 », sur running79.e-monsite.com, (consulté le )
  8. a et b Jürgen Schoch, « DUV - Stats des 100 km de Millau », sur statistik.d-u-v.org (consulté le )
  9. a b et c « Courir Simplement - 100km de Millau », sur www.courirsimplement.fr, (consulté le )
  10. « Le Parcours du 100 km de Millau », sur phortail.org (consulté le )
  11. a b c et d Jürgen Schoch, « DUV - Stats 100 km de Millau », sur statistik.d-u-v.org (consulté le )
  12. FredRoss, « Serge Cottereau : Le précurseur du 100 km - Carnet de bord de Frédéric Rossignol », Carnet de bord de Frédéric Rossignol,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « 100 km de Millau : Le cap des 3500 franchi pour la 40ème - MARATHONS.FR », sur www.marathons.fr (consulté le )
  14. « La belle histoire des 100 km de Millau de Cottereau Serge », sur www.le-livre.fr (consulté le )
  15. « Evolution du record de France des 100 km », sur sportnat2.com (consulté le )
  16. Jürgen Schoch, « DUV - Stats de Christophe Buquet », sur statistik.d-u-v.org (consulté le )
  17. Jürgen Schoch, « DUV - Résultats 100 km de Millau 1985 », sur statistik.d-u-v.org (consulté le )
  18. VA., « La ministre des sports Laura Flessel donne le départ des 100 km de Millau », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « Sylvie Boissy contrôlée positive », 100 km de Millau,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. Jérémy Beaubet, « La gagnante des 100 km suspendue pour dopage », midilibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « Les excuses de Sylvie Boissy », 100 km de Millau,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. Jürgen Schoch, « DUV - Résultats 100 km de Millau 2011 - Féminines », sur statistik.d-u-v.org (consulté le )
  23. « Sylvie Boissy : la preuve par Millau - Jogging International », Jogging International,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. « 100 km de Millau : palmarès masculin | 100 km de Millau », sur www.100kmdemillau.com (consulté le )
  25. « 100 km de Millau : palmarès féminin | 100 km de Millau », sur www.100kmdemillau.com (consulté le )

Articles connexes

Bibliographie

  • Serge Cottereau, La belle histoire des 100 km de Millau, 1982, Imprimerie de Cahors
  • Didier Lejeune, Mes 100 kilomètres de Millau, 2006, Manuscrit.com

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
100 kilomètres de Millau
Listen to this article