Addio, piccola mia - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Addio, piccola mia.

Addio, piccola mia

Addio, piccola mia
Réalisation Lothar Warneke
Scénario Lothar Warneke
Acteurs principaux

Hilmar Eichhorn
Ute Lubosch

Sociétés de production DEFA
Pays d’origine
Allemagne de l'Est
Genre Biographie
Durée 123 minutes
Sortie 1979


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Addio, piccola mia est un film est-allemand réalisé par Lothar Warneke, sorti en 1979.

Il s'agit d'une biographie de l'écrivain Georg Büchner.

Synopsis

Georg Büchner est un étudiant en médecine à Strasbourg, vit dans la pauvreté et aime la jeune Louise. En 1833, il revient vivre dans sa famille dans la Hesse. Il voit des escarmouches qui lui font penser qu'une révolution est pour bientôt. Il devient ami avec Friedrich Ludwig Weidig. Avec d'autres jeunes comme Karl Minnigerode, ils forment une "Société des Droits de l'homme".

Büchner écrit Der Hessische Landbote. Weidig le récrit contre sa volonté. Le groupe est divisé : Weidig est renvoyé à Ober-Gleen, où Büchner lui rend visite, puis emprisonné à cause de sa réécriture. Minnigerode est arrêté pour l'avoir diffusé puis libéré en imitant la folie et envoyé en Amérique par ses parents.

Georg Büchner fuit à Strasbourg, où il retrouve Louise. Il écrit La Mort de Danton et se consacre à ses travaux sur les poissons. Lorsque Friedrich Wilhelm Schulz l'invite en Suisse, il accepte. Il doit à nouveau dire au revoir à Louise. À Zurich, il donne des conférences sur le système nerveux des poissons et compose Woyzeck. Mais il se sent malade, il découvre qu'il est atteint par le typhus. Peu de temps avant sa mort, il rend visite à Louise, tout en évitant d'être en contact avec elle. Il meurt juste après.

Addio, piccola mia ("Adieu, ma petite") sont des mots de sa dernière lettre.

Fiche technique

Distribution

  • Hilmar Eichhorn: Georg Büchner
  • Ute Lubosch: Louise
  • Christine Schorn: Caroline Schulz
  • Michael Gwisdek: Ludwig Weidig
  • Hans-Otto Reintsch: Becker
  • Lars Jung: Karl Minnigerode
  • Jürgen Mai: Clemm
  • Maximilian Löser: Zeuner
  • Karl-Ernst Horbol: Schütz
  • Horst Drinda: Dr. Ernst Büchner
  • Wolfgang Greese: Le père Jaeglé
  • Klaus Brasch: Nievergelter
  • Karin Gregorek: Mme Weidig
  • Justus Carrière: Böckel
  • Gert Gütschow: Le grand-duc
  • Harald Halgardt: Du Thil
  • Heinz-Dieter Knaup: Ludwig Minnigerode
  • Dietrich Körner: Georgi
  • Jörg Foth: Le professeur de musique
  • Manfred Gorr: Studiosus
  • Friedrich-Wilhelm Junge: Le prince
  • Ezard Haußmann: Le chanteur
  • Peter Sodann: Le teinturier
  • Ulrich Weiß

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Addio, piccola mia
Listen to this article