For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Aeroflot.

Aeroflot

Aeroflot
Logo de cette compagnie

Всегда на высоте

IATAOACIIndicatif d'appel
SUAFLAeroflot
Repères historiques
Date de création 1923
Généralités
Basée à Aéroport international Sheremetyevo
Programme de fidélité Aeroflot Bonus
Alliance Skyteam (2006)
Taille de la flotte 253
Nombre de destinations 146
Siège social Moscou
Société sœur Millhouse Capital
Filiales Rossiya (FV), Aurora (HZ), Pobeda (DP)
Effectif 30 328 pour le groupe (septembre 2013)
Dirigeants Vitali Saveliev
Site web www.aeroflot.ru/fr-fr
Données financières
Chiffre d'affaires en augmentation 9,13 milliards de dollars (2013)[1]
Résultat net en augmentation 203,3 millions de dollars (2013)

Aeroflot — Compagnie aérienne russe (MICEX-RTS : AFLT) (en russe Аэрофлот — Российские Авиалинии) est la compagnie aérienne porte-drapeau de la Russie et la plus importante du pays. Elle opère depuis l'aéroport de Moscou-Cheremetievo. Créée le , c'est l'une des plus anciennes compagnies aériennes au monde. Durant la période soviétique, Aeroflot était la plus grande compagnie aérienne du monde. Aujourd'hui, l'État russe possède 51 % de la compagnie qui était membre à part entière de l'alliance Skyteam depuis [2]. Après l'invasion de l'Ukraine le 9 mars 2022 par les forces armées russes, la compagnie Aéroflot est exclue à compter du 1 er avril 2022 de cette alliance internationale de 18 compagnies d'aviation commerciale.

La compagnie figure depuis le 1 er avril 2022 sur la liste des compagnies aériennes interdites d'exploitation dans l'Union européenne.

Historique

Affiche incitant à l'achat d'actions de Dobrolet (1923).
Affiche incitant à l'achat d'actions de Dobrolet (1923).

Peu de temps après la Première Guerre mondiale, en 1921, le gouvernement soviétique a adopté le décret relatif à « l'organisation du Conseil de l'aviation civile ».

Le , la première ligne aérienne internationale est ouverte Moscou-Königsberg-Berlin.

Le , la première ligne intérieure régulière est ouverte entre Moscou et Nijni Novgorod.

Des débuts dispersés

Aeroflot est le résultat de la fusion le des trois premières compagnies créées en URSS dans les années 1920 : Dobrolet (Russie), Ukrvozdoukhpout (Ukraine) et SakAvia (Caucase).

Le , une "association des amis de l'aviation" est créée et quelques jours plus tard se tient la séance constituante de la société russe de la flotte aérienne volontaire, Dobrolet (Bon vol!), créée pour les transports de passagers intérieurs et internationaux, les vols postaux et cargo. Toute la population est incitée à acheter des actions pour faire preuve de patriotisme. Il paraît que Lénine en aurait acheté 60 (à 1,05 rouble/pièce). Les deux autres compagnies sont créées la même année. Dobrolet acheta d'abord quinze Junkers F 13 et ouvrit la ligne Moscou-Nijni Novgorod le . Dobrolet ne peut effectuer de vols à l'étranger[pourquoi ?] c'est donc la compagnie russo-allemande (semi-étatique/semi-privée) Deruluft qui assure la ligne Moscou-Königsberg-Berlin. En , Dobrolet reprit Ukrvozdoukhpout qui avait déjà absorbé SakAvia. L'association des amis de l'aviation chapeauta alors toute l'aviation soviétique, à l'exception de l'Aviation Polaire (intégrée seulement en 1960 à Aeroflot[3]), et l'appellation Aeroflot fut adoptée en 1932.

Une organisation intégrée

Le logo historique d'Aeroflot qui remonte aux années 1930 est toujours utilisé aujourd'hui.
Le logo historique d'Aeroflot qui remonte aux années 1930 est toujours utilisé aujourd'hui.

En 1964 le Directoire de Aeroflot fut rebaptisé Ministère de l'Aviation Civile[4], assumant directement le contrôle des aérodromes civils, de la navigation aérienne, d'un hôpital, des écoles de pilotage (dont l'Académie de l'Aviation Civile de Leningrad), des instituts techniques de Moscou, Riga et Kiev, du centre d'essais en vol de Moscou-Sheremetyevo et du centre de formation d'Ulyanovsk formant les pilotes, techniciens et contrôleurs aériens des compagnies aériennes du Comecon.

Cette organisation sans équivalent dans le monde est divisée en 27 directions géographiques couvrant l'ensemble de l'URSS, une Direction du Transport de Moscou, la Direction de l'Aviation Civile des Régions Centrales (UGATsR) et une Direction Centrale des Communications Aériennes Internationales (TsUMVS)[5].

En 1982, Aeroflot a transporté 108 millions de passagers sur un réseau desservant environ 3 600 aéroports et 93 pays[5], les vols internationaux (2,7 millions de passagers) étant assurés essentiellement au départ de Moscou avec des Iliouchine Il-62 et Tupolev Tu-154, mais aussi depuis Leningrad, Kiev, Tachkent et Khabarovsk. 3,1 million de tonnes de fret et de poste ont également été transportés et 102 millions d'hectares de forêts ou surfaces agricoles ont été traités[3].

Bien qu'aucun chiffre officiel n'ait été publié à l'époque, on peut estimer qu'Aeroflot employait fin 1982 entre 400 et 500 000 personnes et disposait[3] d'environ 170 Iliouchine Il-62/Il-62M, 400 Tupolev Tu-154, 400 Tupolev Tu-134, 500 Yakovlev Yak-40, 50 Iliouchine Il-86, et une quarantaine de Yak-42, 80 cargo Iliouchine Il-18T, 50 Iliouchine Il-76T/TD, 100 Antonov An-12, environ 700 Antonov An-24/An-26/Antonov An-30 et plus de 3 000 Antonov An-2. Probablement plus de 2 000 hélicoptères étaient également en service, essentiellement des Mil Mi-6, Mi-8, et Kamov Ka-26.

À cette époque les appareils d'Aeroflot portaient une livrée blanche soulignée de bleu avec un drapeau soviétique stylisé sur la queue.

Depuis 1991

En 1991, Aeroflot est renommée Aeroflot – Russian International Airlines (ARIA). En 1992 elle est alors divisée en plusieurs compagnies régionales tandis que les liaisons internationales étaient toujours opérées par ARIA.

En 1994, l'état russe vend 49 % des parts qu'il possédait dans la compagnie à ses employés et en conserve 51 %[6].

En 2000, le nom est à nouveau changé pour Aeroflot - Russian Airlines. En 2003, la compagnie adopte une nouvelle livrée à base de gris, de bleu et de rouge. Un drapeau russe stylisé se trouve sur la queue des appareils.

Le , le conseil d'administration d'Aeroflot vote le remplacement de Valeri Okoulov, directeur général depuis 1994. Il est alors remplacé par Vitali Saveliev, directeur de la société financière russe Sistema depuis 2007. Contrairement à son prédécesseur, il n'a pas de lien particulier avec l'aviation (V. Okoulov était pilote de formation)[7].

Le 27 février 2022, Aeroflot suspend tous ses vols vers l'Europe à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie[8]. Le 03 mars 2022, Aeroflot a transféré l'intégralité de ses appareils sous le pavillon des Bermudes. Le 5 mars 2022, la compagnie annonce la suspension 8 mars de tous ses vols internationaux hors Biélorussie[9],[10].

Alliance

Aeroflot aviones

Aeroflot est membre de Skyteam, alliance regroupant un ensemble de compagnies à travers le monde. Le 27 avril 2022, la compagnie russe Aeroflot est suspendue de l'alliance à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie[11].

Aeroflot exprime en son souhait de devenir copropriétaire de la compagnie aérienne italienne Alitalia : cette nouvelle a été rendue publique par Unicredit, un des principaux groupes financiers d'Europe doté de 1 000 milliards de dollars d'actifs et associé de la compagnie aérienne russe dans le projet. Le directeur général d'Aeroflot, Valeri Okoulov, déclarait qu'un troisième partenaire pourrait rejoindre le tandem Aeroflot-Unicredit. Une source proche de la compagnie aérienne russe a confié qu'il s'agissait d'Air France[12].

Chiffres

En 2011, Aeroflot a transporté 14,1 millions de passagers à travers le monde, 20 millions si on prend en compte ses filiales[13].

En 2012, elle se trouve dans le top 5 des compagnies aériennes européennes en termes de modernité de la flotte[14].

Aeroflot a créé le projet « 100 by 100 », qui prévoit de transporter 100 millions de passagers dans tout le Groupe pour les 100 ans de la compagnie, en 2023[15].

Destinations

Cette section doit être actualisée. Des passages de cette section sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-la ou discutez-en.

Au mois d'[16], Aeroflot assure par elle-même des vols passagers et cargo à partir de Moscou (aéroport international Sheremetyevo) vers 49 pays du monde ou 97 destinations dont : 41 destinations européennes, 4 destinations américaines, 4 destinations en Afrique, 5 au Moyen-Orient, 9 destinations en Asie, 6 destinations dans les anciens pays de l'Union soviétique et 28 destinations à travers la Russie.

Flotte

Airbus A319 de la compagnie Aeroflot à Berlin
Airbus A319 de la compagnie Aeroflot à Berlin
Un Soukhoi Superjet 100 dans une livrée spéciale
Un Soukhoi Superjet 100 dans une livrée spéciale

La compagnie exploite, en mars 2022, différents types d'avions d'origine russe, européenne et américaine[17],[18],[19] :

Boeing 777-300ER d'Aeroflot.
Boeing 777-300ER d'Aeroflot.
Sukhoi SSJ100 d'Aeroflot.
Sukhoi SSJ100 d'Aeroflot.
Airbus A330-300 de la compagnie.
Airbus A330-300 de la compagnie.
Flotte d'Aeroflot
Modèle En service Commandes Passagers Remarques
C Y+ Y Total
Airbus A320 58 23 20 120 140
48 8 150 158
Airbus A320neo 6 - 12 - 144 156 Pris en location
Airbus A321neo 3 - 12 - 184 196 Pris en location
Airbus A321 33 25 28 142 170
8 16 167 183
Airbus A330-300 12 34 268 302
Airbus A350-900 7 15[20] 28 24 262 314 8 appareils supplémentaires seront pris en location
Boeing 737-800 37 2 20 138 158
Boeing 777-300ER 22 - 30 48 324 402
Irkut MC-21 50[21] 16 159 175
Sukhoi SSJ100 54 95 12 75 87 Un exemplaire détruit, voir article complet vol 1492
Total 232 162

Pour remplacer une partie de ses anciens appareils longs-courriers, la compagnie a choisi l'Airbus A350 pour moderniser sa flotte. La compagnie russe en a commandé 14 qui lui seront livrés à partir de 2019 ; tous des A350-900, les -800 étant finalement annulés par Aeroflot en , après l'annulation du projet A350-800 par Airbus quelques années auparavant [22],[23].

En 2005, Aeroflot a également commandé plusieurs Soukhoï Superjet 100. Les premiers lui ont été livrés en 2013. En 2018 la compagnie en commande 100 de plus[24].

Fin 2019 la compagnie annule sa commande de Boeing 787-8 et -9.

Début mars 2022, Aeroflot possède une flotte relativement jeune (6,3 ans d'âge en moyenne)[réf. nécessaire].

Flotte historique

Un Aeroflot Iliouchine Il-96-300 quittant l'aéroport de Cheremetievo en 2008.
Un Aeroflot Iliouchine Il-96-300 quittant l'aéroport de Cheremetievo en 2008.
Un Aeroflot Boeing 777-200ER en approche à Cheremetievo en 2003
Un Aeroflot Boeing 777-200ER en approche à Cheremetievo en 2003
Un Aeroflot Tupolev Tu-134 à l'aéroport de Cheremetievo. (2003)
Un Aeroflot Tupolev Tu-134 à l'aéroport de Cheremetievo. (2003)
Avion Introduit Retiré Notes
Airbus A310[25] 1992[26] 2005
Airbus A319[27],[28] 2003 2016
Airbus A320 2003
Airbus A321 2004
Airbus A330-200 2008
Airbus A330-300 2009
Airbus A350-900 2020
Antonov An-2 1948 Inconnu
Antonov An-10 1959 1973
Antonov An-24 1962 Inconnu
Antonov An-124[29] 1980 2000 Avion cargo
Boeing 737-300F[30] 2008 2009 Avion cargo
Boeing 737-400[30] 1998 2004
Boeing 737-800 2013
Boeing 767-300ER[31] 1994 2015
Boeing 767-300ERF[32] 1994 2014 Avion cargo
Boeing 777-200ER[33] 1998 2005
Boeing 777-300ER 2013
Iliouchine Il-12 1947 1970
Iliouchine Il-14 1954 Inconnu
Iliouchine Il-18 1958 Inconnu
Iliouchine Il-62 1967 2002
Iliouchine Il-76 1979 2004 Avion cargo
Iliouchine Il-86 1980[34] 2006
Iliouchine Il-96[35] 1993 2014[36]
McDonnell Douglas DC-10F[37] 1995 2009 Avion cargo
McDonnell Douglas MD-11F[38] 2008 2013 Avion cargo
Sukhoi Superjet 100 2011
Tupolev Tu-104 1956 1979
Tupolev Tu-114 1961 1976
Tupolev Tu-124 1962 1980[39]
Tupolev Tu-134 1967 2007
Tupolev Tu-144 1977 1978
Tupolev Tu-154 1968 2009
Tupolev Tu-204[40] 1990 2005
Yakovlev Yak-40 1966 1995
Yakovlev Yak-42 1980 2000

Histoire de la flotte

À l'époque soviétique, pratiquement tous les avions d'Aeroflot étaient produits en URSS. De ce fait, tous les aéronefs (et certains avions militaires) utilisés pour l'Union soviétique volaient sous les drapeaux d'Aeroflot. Aeroflot était donc la compagnie aérienne avec la plus grande flotte au monde, comprenant de nombreux types d'appareils.

Durant les années 1940 et début 1950, le Lissounov Li-2 était le principal appareil utilisé chez Aeroflot, une copie soviétique de l'avion monoplan américain DC-3. À partir de 1939, le Li-2 était fabriqué sous licence en URSS.

L'un des Tu-144 d'Aeroflot.
L'un des Tu-144 d'Aeroflot.

Aeroflot est également la seule compagnie à avoir exploité le transport supersonique Tupolev Tu-144, entre 1975 et 1978.

Airbus A310 d'Aeroflot
Airbus A310 d'Aeroflot

L'Airbus A310, opéré entre 1992 et 2005 (à la suite de la dislocation de l'URSS) fut le premier appareil de la flotte qui n'était pas soviétique.

Open Aeroflot

La compagnie finance l'open Aeroflot, le tournoi d'échecs le plus difficile au monde du système suisse[41].

Notes et références

  1. Alain Lebas, « Aeroflot : un bénéfice net en hausse de 42% en 2013 », sur Air-journal.fr,
  2. « Nos membres: Aeroflot », sur Skyteam.com
  3. a b et c World Airlines Directory, Flight International 2 avril 1983 p. 869
  4. World Aircraft Directory, Flight International 2 avril 1983 p. 869
  5. a et b World Airlines Directory, Flight International 2 avril 1983 p. 868
  6. « Aeroflot, on a redressé la soviet compagnie », sur Libération.fr, (consulté le )
  7. « Changement d'équipage »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Le Courrier de Russie
  8. Agence France-Presse, « Le Russe Aeroflot annonce suspendre tous ses vols vers l’Europe », sur Mediapart (consulté le )
  9. « Aeroflot annule tous ses vols internationaux à partir du 8 mars », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  10. « La compagnie russe Aeroflot annule tous ses vols internationaux à partir du 8 mars », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  11. (en-US) Ben Schlappig et 11 Hours Ago, « Russia's Aeroflot Suspended From SkyTeam », sur One Mile at a Time, (consulté le )
  12. « UniCredit reste intéressé par Alitalia », sur Challenges (consulté le )
  13. « Profil de la compagnie », sur Aeroflot.ru
  14. « Aeroflot est entrée dans le Top 5 européen des compagnies aériennes », sur Ruvr.ru,
  15. « Company News - Aeroflot approves new “100 By 100” growth strategy, targets 100 million passengers by 100th anniversary | Aeroflot », sur www.aeroflot.ru (consulté le )
  16. (ru) « Aeroflot migre à un horaire d'hiver »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Aeroflot.ru (consulté le )
  17. https://www.planespotters.net/airline/Aeroflot-Russian-Airlines
  18. (en) « Aeroflot on ch-aviation », sur ch-aviation (consulté le ).
  19. « Fleet Aeroflot »
  20. « Aeroflot va commander 14 Airbus A350-900 supplémentaires », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. (en) « Orders & Deliveries », sur active.boeing.com (consulté le )
  22. François Duclos, « Aeroflot reporte les Airbus A350, convertit des -800 », Air Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. « Premier A350 d'Aeroflot, deux A330neo de plus pour Delta | Air Journal », sur www.air-journal.fr, (consulté le )
  24. « Aeroflot commande 100 SSJ-100 supplémentaires | Air Journal », sur www.air-journal.fr, (consulté le )
  25. « Aeroflot Fleet of A310 (History) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  26. « mcdonnell douglas | adria airways | aer lingus | 1993 | 0565 | Flight Archive », sur www.flightglobal.com (consulté le )
  27. « Aircraft Fleet » [archive du ], Aeroflot
  28. « Aeroflot Fleet of A319 (History) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  29. « Antonov An-124 Production List », sur www.planespotters.net (consulté le )
  30. a et b « Aeroflot Fleet of B737 (History) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  31. « Aeroflot Fleet of B767 (History) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  32. « Aeroflot 767 Fleet »
  33. « Aeroflot Fleet of B777 (History) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  34. (en) « Commercial aircraft of the world », Flight International, vol. 128, no 3981,‎ , p. 67 (ISSN 0015-3710, lire en ligne [archive du ])
  35. « Iliouchine Il-96 Production list | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  36. « The last flight of the IL-96-300 with Aeroflot. Moscow, Sheremetyevo Airport », OJSC "Ilyushin Aviation Complex, (consulté le )
  37. « Aeroflot Fleet of DC10 (History) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  38. « Aeroflot Fleet of MD11 (Stored) | Airfleets aviation », sur www.airfleets.net (consulté le )
  39. « TUPOLEV TU-124 by Tupolev OKB », ASAP Aerospace (consulté le )
  40. « Tupolev Tu-204 Production List », sur www.planespotters.net (consulté le )
  41. (en) « 9th Aeroflot Open 2010 », The Week in Chess (consulté le )

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Aeroflot
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on