Agrola - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Agrola.

Agrola

Le ton de cet article est trop promotionnel ou publicitaire (novembre 2020). Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.
Cet article ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (février 2021). Pour améliorer la vérifiabilité de l'article ainsi que son intérêt encyclopédique, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).
Agrola SA

Création 1957
Forme juridique Société anonyme de droit suisse
Siège social Winterthour
 Suisse
Produits Energie
Société mère fenaco
Site web agrola.ch

Agrola est un fournisseur suisse d'énergie basé à Winterthour. C'est une filiale de Fenaco société coopérative.

Histoire

Agrola est fondée en 1957 sous le nom d'Agrol en tant que société commerciale de carburants dans la région de Winterthour[1]. En 1958, Agrol est reprise par la coopérative Volg et devient Agrola[1]. Le 15 décembre 1966, les neuf coopératives agricoles Volg, Vlg, Vlgz, Ucar, Lv, Fca, Nwv, Gvs et Agricola fondent Agrola AG à Zurich. Agrola reprend la société privée d'importation d'huile minérale Interpetrol AG en 1974[2]. Avec la fusion de plusieurs coopératives avec Fenaco en 1993, Agrola devient une marque nationale[C'est-à-dire ?]. La vente par le biais de magasins de stockage de la chaîne de vente au détail Landi devient un moteur de croissance pour Agrola.

Activités

Agrola commercialise des produits et des services dans le secteur de l'énergie. Il s'agit principalement de la vente de carburants fossiles notamment pour le chauffage, l'alimentation de véhicules et la production.

Parmi les carburants à essence, diesel et mazout commercialisés par Agrola, 75 pour cent sont mis sur le marché via la société Landi Suisse. Agrola fait partie de l'Union pétrolière, lobby pour la « sauvegarde et promotion des intérêts généraux de l'industrie pétrolière en Suisse vis-à-vis des autorités, des commissions d'experts, d'autres organisations, des entreprises de transport »[3]. Avec 430 stations-service en 2016[4], Agrola est deuxième sur le marché suisse des stations-service après Avia International[5].

Également, Agrola se diversifie dans les pellets de bois[6] et les panneaux solaires[7]. Agrola est membre de l'Association Swiss eMobility, soutenant la création de bases politiques pour la mobilité électrique en Suisse[8], et est membre de l'Association pro mobilité H2 dont le but est la mise en place d'un réseau de stations-services à hydrogène en Suisse[9],[10]. En 2017, une première borne de recharge électrique, pilote, est mise en service à Matzingen[11]. En 2020, la première station-service à hydrogène d'Agrola ouvre à Zofingue[12].

Notes et références

  1. a et b Auto-présentation de historique d'AGROLA, consulté le 8 août 2012
  2. Die Geschichte des Zusammenschlusses der landwirtschaftlichen Genossenschaftsverbände der Schweiz, fenaco.com, PDF; 4 MB. S. 20–21, datum=2015, 2020-01-19
  3. « Union pétrolière UP », sur Lobbywatch, sans date (consulté le )
  4. « La consolidation se poursuit », sur Union professionnelle suisse de l'automobile, (consulté le )
  5. (de) « Schweiz - Anzahl der Tankstellen nach Marke 2019 », sur Statista (consulté le )
  6. « Les pellets de bois, un concentré d’énergie », sur Revue UFA (consulté le )
  7. « Autonomie grâce à l’énergie solaire », sur Revue UFA (consulté le )
  8. « G.T.E. - Actualités », sur www.gte.ch (consulté le )
  9. « Transports: Coop, Migros et 5 autres sociétés suisses vont créer un réseau de distribution d'hydrogène »
  10. « Home », sur Förderverein H2 Mobilität Schweiz (consulté le )
  11. (de) Thomas Griesser Kym, « Nach erfolgreichem Pilotversuch im Thurgau: Fenaco baut Ladestationen für Elektrofahrzeuge », sur St.Galler Tagblatt (consulté le )
  12. « Ouverture de la première station-service à hydrogène Agrola | www.agrartechnik.ch », sur SVLT - ASETA (consulté le )

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Agrola
Listen to this article