Alberto Manzi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Alberto Manzi.

Alberto Manzi

Alberto Manzi
Alberto Manzi en 1960
Fonction
Maire de Pitigliano (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
PitiglianoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques

Alberto Manzi (né à Rome le et mort à Pitigliano, ) est un pédagogue, écrivain et homme politique italien[1].

Biographie

Le maître Alberto Manzi, appelé « Maestro Manzi » en Italie, né à Rome en 1924, a aidé à améliorer le cas de l’illettrisme d’après-guerre en Italie entre 1960 et 1968. Détenteur d’un diplôme en biologie, pédagogie et philosophie, il a révolutionné une partie de l’enseignement en travaillant avec des adultes dans un décor ressemblant à une classe de primaire. Il fait partie de ceux qui ont combattu l’illettrisme avec la diffusion de son émission télévisée « Non è mai troppo tardi » de 1960 à 1968. Alberto Manzi a travaillé en tant qu'éducateur dans une maison de correction pour adolescent à Rome avant de devenir maître d'école[1].

L'émission télévisée «Non è mai troppo tardi» qui signifie qu'« il n'est jamais trop tard » retransmettait des cours avec des concepts révolutionnaires concernant les méthodes didactiques de l'époque. Alberto Manzi changeait les scripts qui lui étaient donnés et il improvisait les cours qu'il devait donner[2]. L’émission fut retransmise pendant près d'une décennie et a suscité de l'intérêt. Près d'un demi million de spectateurs ont pu acquérir des connaissances semblables à celles qu'ils ont acquis en école primaire. Une fois l'émission terminée, Alberto Manzi s'est consacré à l'enseignement à plein temps devenant maire de Pitigliano. À Rome tout comme dans d'autres villes italiennes plusieurs écoles ont été fondées en son honneur[3].

Publications

Bibliographie

  • (it) Daniele Giancane , Alberto Manzi o il fascino dell'infanzia, Milan, Rino Fabbri Editore, 1975.
  • (it) Giulia Manzi, Il tempo non basta mai. Alberto Manzi, una vita tante vite, Turin, Add Editore, 2014.

Articles connexes

Notes et références

  1. a et b (it) Adolfo Scotto di Luzio, « Alberto Manzi », sur Treccani.it,
  2. (it) Paola Parlato, Alberto Manzi, grande maestro. Non è mai troppo tardi per ricordare, in: Il Pepeverde, n. 58, , p. 14–15
  3. (it) « écoles ont été fondées en honneur », sur centroalbertomanzi.it
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Alberto Manzi
Listen to this article