Alonei HaBashan - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Alonei HaBashan.

Alonei HaBashan

Alonei HaBashan
Géographie
Pays
Territoires palestiniens occupés (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Unité géochronologique
ère (en)
État souverain
District
Territoires palestiniens occupés
sous-district du Golan (en)
Conseil régional
Altitude
960 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
439 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation

Alonei HaBashan (hébreu : אַלּוֹנֵי הַבָּשָׁן, officiellement translittéré en Allone HaBashan) est une colonie et un moshav shitufi israélien situé dans le conseil régional du Golan et dans l'est du plateau du Golan. Il compte 422 habitants en 2016[1].

Histoire

Alonei HaBashan est fondé en 1981. Son nom, qui signifie littéralement « chênes de Bashan », est tiré de la Bible (« Isaïe 2:13 ») ; « Bashan » est le nom biblique du plateau du Golan.

En , trois mortiers tirés depuis le territoire contrôlé par le régime syrien atterrissent près d'Alonei HaBashan. Deux d'entre eux explosent sur des terres en plein-air, tandis qu'un autre tombe près d'une maison sans exploser[2]. En , un obus de char syrien tombe dans le village. Les sapeurs-miniers israéliens qui l'ont désamorcé pensent qu'il s'agit d'un projectile perdu tiré dans le cadre de la guerre civile syrienne[3].

Situation juridique

La communauté internationale dans son ensemble considère les colonies israéliennes du plateau du Golan comme illégales au regard du droit international, mais le gouvernement israélien conteste ce point de vue[4].

Notes et références

  1. (en) « List of localities, in Alphabetical order » [PDF], Bureau central israélien des statistiques (consulté le ).
  2. (en) « For second time in a week, stray Syrian bullets hit IDF border post », Times of Israel (consulté le ).
  3. (en) « Golan Heights hit by stray bullets from Syria », Times of Israel (consulté le ).
  4. (en) « The Geneva Convention », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Alonei HaBashan
Listen to this article