Amarildo - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Amarildo.

Amarildo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amarildo

Amarildo avec le Milan AC en 1965
Biographie
Nom Amarildo Tavares da Silveira
Nationalité
Brésilien
Naissance (80 ans)
Lieu Campos dos Goytacazes (Brésil)
Taille 1,69 m (5 7)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1956-1957
Goytacaz FC
1958
Flamengo
1959-1963
Botafogo
1963-1967
Milan AC
1967-1971
AC Fiorentina
1971-1972
AS Rome
1973-1974
Vasco de Gama
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1961-1966
Brésil
0022 (7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Amarildo Tavares da Silveira, ou simplement Amarildo, est un footballeur brésilien né le à Campos dos Goytacazes. Il joue au poste d’attaquant de la fin des années 1950 au milieu des années 1970.

Formé au Goytacaz FC, il évolue notamment au Botafogo, au Milan AC, et la Fiorentina avec qui il remporte le championnat d'Italie en 1969.

Il compte vingt-deux sélections pour sept buts inscrits en équipe du Brésil, équipe avec laquelle il remporte la coupe du monde de 1962.

Biographie

Amarildo nait le à Campos dos Goytacazes[1],[2]. Il joue au poste d’attaquant, notamment avec Botafogo, le Milan AC, et la Fiorentina.

Il reçoit 25 sélections (trois non officielles) et inscrit 9 buts (deux non officiels) en équipe du Brésil, équipe avec laquelle il remporte la coupe du monde de 1962[3]. Souvent considéré comme le plus européen des joueurs brésiliens, son duo d'attaque avec Garrincha à Botafogo était particulièrement performant[4].

Clubs

Palmarès

Notes et références

  1. [PDF] (en) « Chile 62 50 years », sur esporte.gov.br (consulté le 16 juillet 2014), p. 79
  2. D'autres sources indiquent comme date de naissance le mois de juin ou de juillet 1939
  3. « Amarildo Tavares da Silveira, le « remplaçant de Pelé » », sur PKFoot.com,
  4. « Dossier : Amarildo, génial inconnu », sur DemiVolee.com,
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Amarildo
Listen to this article