Andrée Spinelly - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Andrée Spinelly.

Andrée Spinelly

Andrée Spinelly
dans V'lan !, de Rip et Jacques Bousquet , dessin de Yves Marevéry, 1911
Nom de naissance Élisa Berthelot
Surnom Andrée Spinelly
Naissance
Paris
Nationalité
Française
Décès (à 79 ans)
Bidart
Profession Actrice

Élise Fournier, née Élisa Berthelot[1], connue sous le nom de scène Andrée Spinelly (et communément appelée Spinelly), est une actrice française née le dans le 5e arrondissement de Paris et morte le à Bidart (Pyrénées-Atlantiques)[2].

Biographie

Née « de père non dénommé »[1], Élisa prend le nom de Fournier au mariage de sa mère Elisa Marie Louise Berthelot avec Marc Fournier en 1904 [3].

Andrée Spinelly fait ses débuts au mois de [4], dans Les Petites Laripette, opérette bouffe de Paul Morize et Henry Vernel[5], où elle est remarquée : « Mlle Andrée Spinelly, une jeune artiste de seize ans, vient de se révéler bien adroite comédienne dans Les Petites Laripette, le succès actuel de Parisiana »[6].

Autour de 1910, elle est régulièrement la vedette, sur scène, « de comédies légères et de revues[7] ».

Elle est à l'origine de la carrière de Charles Gesmar, qui dessine ses costumes à partir de 1915 - alors qu'il n'a que quinze ans - puis, en 1917 et 1922, des affiches la représentant[8],[9]. À la même époque, elle entame une liaison avec Raimu qu'elle fait jouer à ses côtés, notamment dans Plus ça change ! de Rip (1915) et dans L'École des cocottes (1920)[10].

Son charme est célébré par la critique : « Quelle attraction exercent nos vedettes sur le monde entier ! Le petit nez de Spinelly a plus d'importance encore que celui de Cléopâtre. Que dirons-nous de ses jambes, joyaux célèbres où il y a, disait un critique, plus d'esprit que dans une pièce de Voltaire »[11].

Pendant les années 1930, elle joue dans quelques films. C'est peut-être sa liaison avec le romancier Pierre Benoit, rencontré lors de l'adaptation cinématographique de La Châtelaine du Liban, qui la conduit à se retirer dans les Pyrénées-Atlantiques en 1948 [4].

Filmographie

Théâtre

Notes et références

  1. a et b Acte de naissance no 1094 du 4 mai 1887, registre V4E 5740 des actes de naissance du 5e arrondissement de Paris.
  2. « Spinelly : Elisa Berthelot devenue Fournier en 1904 », sur Les gens du cinéma (consulté le )
  3. Le selon mention marginale de l'acte de naissance.
  4. a et b (it + en) « Miss Spinelly : true icon of the roaring twenties », part 2, sur TheHistorialist (consulté le )
  5. Arthur Pougin, « Bilan musical de 1905 », Le Ménestrel, Paris, Heugel et Cie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Alfred Delilia, « Spectacles & concerts », Le Figaro,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  7. Marcel Pagnol, Confidences, Éditions de Fallois, 1990
  8. (it + en) « Miss Spinelly : true icon of the roaring twenties », part 5, sur TheHistorialist (consulté le )
  9. Charles Gesmar, « Spinelly », sur AllPosters (consulté le )
  10. Paul Olivier, Raimu ou l'épopée de César, Éditions France-Empire, 1977
  11. Renée Bonheur, « Les élégances de la semaine », Le Gaulois,‎ , p. 2 (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Andrée Spinelly
Listen to this article