Anna Johansson (danseuse) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Anna Johansson (danseuse).

Anna Johansson (danseuse)

Anna Johansson
Anna Johansson au milieu dans la Fée Canari (La Belle au bois dormant).
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Autres informations
A travaillé pour
Maître

Anna Christianovna Johansson (russe : Анна Христиановна Иогансон) (née à Saint-Pétersbourg en 1860 et morte en 1917 à Pétrograd) est une ballerine russe qui dansait au ballet impérial de Saint-Pétersbourg.

Biographie

Anna Johansson est la fille du grand chorégraphe suédois, Christian Johansson, pédagogue et maître de ballet des ballets impériaux russes. Elle étudie auprès de son père et devient une soliste notable au ballet du Théâtre Mariinsky, après être entrée dans la troupe en 1878 et avoir débuté dans La Esmeralda.

Elle a créé nombre de grands rôles de solistes dans le répertoire de Marius Petipa et de Lev Ivanov. L'on peut distinguer[1],[2]:

Dans la saison 1883/1884, Anna Johansson danse sur la scène du Théâtre du Bolchoï à Moscou, interprétant le rôle principal de Roxana, ballet de Petipa révisé par Alexeï Bogdanov[3].

Elle dansait brillamment, malgré un style parfois froid[3]. Après s'être retirée de la scène en 1898, elle suit les traces de son père en devenant pédagogue en classe de perfectionnement à l'École impériale de ballet jusqu'à sa mort en 1917[4]. Elle a eu pour élèves Olga Préobrajenska et Lioubov Egorova.

Famille

Anna Johansson s'est mariée après 1897 avec un danseur du corps de ballet[5], Alexandre Friedmann (1866-1909), qui parallèlement était élève au conservatoire dans la classe de composition de Rimski-Korsakov, avant de devenir compositeur, accompagnateur, musicien de l'opéra impérial russe. Il est l'auteur de deux ballets, Les Espiègleries de l'amour[6] (1890), La Fête des bateliers (1891), chorégraphiés par Lev Ivanov. Anna Johansson est donc la belle-mère du fils d'un premier mariage de son mari, le futur physicien Alexandre Friedmann (1888-1925).

Références

  1. Wiley, Roland John, The Life and Ballets of Lev Ivanov,
  2. Wiley, Roland John, A Century of Russian Ballet,
  3. a et b (ru) Красовская, В. М., Русский балетный театр второй половины XIX века, Л., Искусство, 1963
  4. Clarke, Mary et Crisp, Clement, Ballet: An Illustrated History,
  5. Danseur jusqu'en 1902.
  6. (de) (ru) Les Espiègleries de l'amour par A. Friedmann; op. 5 (Valse du Ballet). Шалость Амура (вальс). Verlag von Jul. Heinr. Zimmermann. Leipzig, St. Petersburg, Moskau.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Anna Johansson (danseuse)
Listen to this article