Arda Turan - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Arda Turan.

Arda Turan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arda Turan

Arda sous le maillot de la Turquie en 2016.
Situation actuelle
Équipe
Galatasaray
Numéro 66
Biographie
Nationalité
Turc
Naissance (34 ans)
Lieu Istanbul (Turquie)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. Depuis 2005
Poste Milieu offensif / Ailier
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2000-2005
Galatasaray
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2011
Galatasaray
190 0(44)
2005-2006
Manisaspor
015 00(2)
2011-2015
Atlético de Madrid
178 0(22)
2015-2020
FC Barcelone
055 0(15)
2018-2020
Istanbul Başakşehir
039 00(2)
2020-
Galatasaray
022 00(3)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003-2003
Turquie -17 ans
030 00(3)
2003-2004
Turquie -18 ans
011 00(2)
2004-2005
Turquie -19 ans
017 00(6)
2005-2006
Turquie -20 ans
002 00(0)
2006-2007
Turquie Espoirs
002 00(0)
2006-2017
Turquie
100 0(16)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 25 février 2021

Arda Turan, né le à Istanbul, est un footballeur international turc évoluant au poste de milieu de terrain à Galatasaray.

Turan est un joueur reconnu pour sa qualité technique mais fortement critiqué pour son grand tempérament. Il se fait remarquer à Galatasaray où sa vision du jeu le rend indispensable. Parti en Espagne vers l'Atlético de Madrid, Turan s'affirme comme un milieu de talent dans l'un des meilleurs championnat au monde. En 2015, il rejoint le FC Barcelone. En janvier 2018, il retourne en Turquie pour un prêt de deux ans et demi avec l'Istanbul Basaksehir.

Turan devient rapidement un cadre de la sélection turque où il multiplie les passes décisives. Capitaine d'un Euro 2016 décevant où la Turquie est éliminé dès les phases de groupe, Turan subit de nombreuses critiques. Après avoir pris sa retraite internationale en juin 2017, il décide de mettre un terme à celle-ci et retourne avec la sélection turque.

Biographie

Enfance et jeunesse

Il est né le 30 janvier 1987 dans le district de Bayrampaşa à Istanbul[1]. Il effectue ses études secondaires au lycée Şehremini Anadolu situé dans le district de Fatih[2].

Il joue au football dès son plus jeune âge, mais c'est à dix ans qu'il prend sa première licence dans le club local d'Altıntepsi Makelspor (tr) [3]. En 2000, il rejoint le centre de formation du Galatasaray[4].

Premières apparitions à Galatasaray (2005-2006)

Repéré par Gheorghe Hagi, le jeune Turan est intégré à l'effectif professionnel du Galatasaray au début de la saison 2004-2005.

Il fait sa première apparition pour le club le , à l'occasion d'une rencontre de coupe de Turquie face à Bursaspor, en entrant à la 60e minute de jeu en remplacement d'Ayhan Akman[5]. Sa première apparition en championnat elle, a lieu lors de la rencontre opposant son club à Denizlispor où il entre en jeu à la 64e minute en remplacement d'Ergün Penbe[6].

Le , Arda Turan remporte le tout premier trophée de sa carrière lors de la finale de la coupe de Turquie disputée face à Fenerbahçe, bien que ne disputant pas la rencontre[7].

Lors de la première partie de la saison 2005-2006, Turan ne joue pas du tout. C'est alors que le club décide de le prêter pour qu'il engrange de l'expérience.

Prêt à Manisaspor (2006)

Lors du mercato d'hiver 2006, il est prêté à Manisaspor[8].

Il joue son premier match contre Ankaragücü où il inscrit un but, le premier de sa carrière. C'est la première fois de sa carrière qu'il joue un match en tant que titulaire[9].

Durant cette moitié de saison, il dispute un total de 15 matchs et inscrit deux buts[10].

Retour et affirmation à Galatasaray (2006-2011)

De retour au club, il est directement prolongé grâce à son bon prêt à Manisaspor[11].

Le , face à Ankaraspor, il dispute son premier match de la saison en entrant à la 46e minute à la place de Hasan Şaş[12].

Le , il dispute son premier match en tant que titulaire pour Galatasaray, ainsi que son premier match en coupe d'Europe à l'occasion du troisième tour préliminaire de Ligue des champions face au FK Mladá Boleslav. Il contribue à la large victoire de son équipe sur le score de 5-2 en inscrivant ses deux premiers buts et en délivrant sa première passe décisive en compétition européenne, ce qui correspond aussi à ses premiers buts pour l'équipe stambouliote[13],[14]. Quatre jours plus tard, il inscrit son premier but en championnat sous les couleurs de Galatasaray, lors de la large victoire de son équipe sur le score de 4 à 0 face à Kayserispor[15], [16].

Le , Turan dispute son tout premier match de Ligue des champions à l'occasion de la rencontre opposant son club aux Girondins de Bordeaux[note 1],[17],[18].

Le , également face à Bordeaux, il est expulsé à la 59e minute de la rencontre après avoir donné un coup de tête à un adversaire. Le club turc perd finalement la rencontre sur le score de 3-1[19], [20]. Cette expulsion est la première de sa carrière. Lors de cette saison, il dispute un total de 36 rencontres et inscrit 8 buts.

Lors de la première moitié de la saison 2007-2008, Arda Turan ne parvient pas à trouver le chemin des filets. Mais dès la deuxième partie de la saison, il commence à inscrire quelques buts décisifs pour son club. Le , face à Sivasspor, il inscrit un triplé lors de la victoire de son équipe sur le score de 5-3. Ce triplé est le premier de sa carrière[21].

C'est ainsi que Turan est l'un des éléments clés de son équipe dans la conquête du titre de champion de Galatasaray, qui est son premier titre de champion de Turquie[22].

Lors de la saison 2008-2009, le joueur, tout comme son club, vit une saison en demi-teinte. Toutefois, le , il inscrit un doublé face aux girondins de Bordeaux lors de la victoire de son équipe sur le score de 4-3, à l'occasion du match retour des seizièmes de final de la coupe de l'UEFA[23], [24]. Le lors du derby face à Fenerbahçe, il est exclu après avoir donné un coup de point à Semih Şentürk[25].

Au début de la saison 2009-2010, Frank Rijkaard devient le nouvel entraîneur de Galatasaray[26]. Il est alors nommé capitaine de l'équipe, ce qui fait de lui le plus jeune capitaine de l'histoire du club[27]. Le joueur vit une saison compliquée. C'est ainsi que le , lors du match de championnat disputée face à Diyarbakırspor, il est pris en grippe par une partie du public[28]. Quelques jours après cette rencontre, le joueur déclare ses envies de vouloir jouer en Europe[29]. La presse parle alors d'un intérêt de Tottenham vis-à-vis de celui-ci[30].

Lors de la saison 2010-2011, le club vit l'une des pires saisons de son histoire. Le joueur est quant à lui souvent blessé et joue peu. Le , lors du match de championnat face à Konyaspor, Turan dispute son dernier match avec son club formateur[31].

Atlético de Madrid (2011-2015)

Turan avec l’Atlético Madrid en 2013.
Turan avec l’Atlético Madrid en 2013.

Dans les dernières heures du , il est annoncé qu'Arda Turan est transféré à l'Atlético de Madrid pour un montant de 12 millions d'euros plus des bonus[32],[33]. C'est alors le plus gros transfert de l'histoire concernant un joueur turc[34].

Il effectue ses débuts pour les colchoneros le 28 août suivant, lors de la rencontre de liga opposant son club à Osasuna en entrant au jeu à la 61e minute en remplacement d'Eduardo Salvio, qui voit les deux formations terminer la partie sur le score nul et vierge de 0 à 0[35], [36].

Il inscrit son premier but pour l'Atlético Madrid lors de la rencontre de phase de groupe de l'Europa league le 30 novembre 2011 à l'occasion du match face au Celtic, qui permet à son équipe de remporter la partie grâce à cette unique réalisation[37]. Son premier but en championnat est quant à lui inscrit le 11 décembre 2011 lors de la défaite des madrilènes face à l'Espanyol de Barcelone sur le score de 4-2[38].

En décembre 2011, il est élu meilleure recrue de la Liga BBVA devançant Falcao et Fàbregas[réf. nécessaire].

Le 22 avril 2012, Turan inscrit un doublé pour les rojiblancos, toujours face à l'Espanyol de Barcelone, lors de la victoire de son équipe sur le score de 3 buts à 1[39]. Ces trois buts, tous inscrits face aux pericos, sont ses seuls buts marqués au cours de cette saison en championnat.

Le , l'atlético Madrid remporte l'europa league en battant en final l'Athletic Bilbao sur le score de 3 à 0[40]. Au cours de cette partie, Arda Turan s'est illustré en délivrant la passe décisive du deuxième but de sa formation à Radamel Falcao[41].

Le , la presse espagnole rapporte que l'Anji Makhatchkala, évoluant dans le championnat russe ciblerait Arda Turan en vue d'un transfert, avec une offre comprenant un contrat de 4 ans qui lui aurait rapporté 10 millions d'euros net par an, ce qui aurait fait du joueur un des footballeurs les mieux payés de la planète, l'offre comprenait également un montant de 24 millions d'euros pour los colchoneros, proposition que le joueur a refusé[42].

Le , Arda Turan remporte la supercoupe de l'UEFA avec la victoire de l'atlético Madrid au dépend de Chelsea sur le score de 4 buts à 1, avec une passe décisive de ce dernier sur le 3e but de Radamel Falcao[43].

Lors de la saison 2012-2013, Arda Turan devient un des éléments clés de son équipe et délivre 10 passes décisives, tout en inscrivant dans le même temps 4 buts, dont certains ramènent des points précieux à l'atletico, comme face à Levante le , qui permet à son équipe d'arracher le point du match nul[44], mais également en permettant à sa formation d'empocher les trois point de la victoire, le , face au Grenade CF[45].

Le , l'Atlético Madrid remporte la Copa Del Rey en battant le Real Madrid 2-1 à l'issue des prolongations[46].

Le 19 septembre 2013, le joueur prolonge son contrat jusqu'en 2017, avec désormais une clause libératoire fixé à 41 millions d'euros[47].

Il inscrit le premier but en ligue des champions de sa carrière le , lors de la rencontre de phase de groupe opposant l'Atlético Madrid au Zénith Saint-Pétersbourg, avec la victoire des madrilènes sur le score de 3-1[note 2], [48]. Deux semaines plus tard, le , toujours lors d'une rencontre comptant pour la phase de groupe de la ligue des champions, Turan inscrit le but de la victoire de son équipe face au FC Porto, qui voit les colchoneros remporter la partie 2-1[49].

Pendant la saison 2013-2014, il est un des piliers de l'équipe avec Koke et Diego Costa en contribuant à la très bonne saison de l'Atlético Madrid, le joueur inscrit par ailleurs 3 buts en championnat et marque notamment lors de la large victoire de l'Atlético Madrid 4-1 face à l'AC Milan, le lors des huitièmes de final retour de la ligue des champions[50]. Le , lors de la demi-finale retour de la ligue des champions face à Chelsea, Arda Turan inscrit le troisième but de son équipe qui permet aux madrilènes de consolider leur qualification pour la finale face au Real Madrid[51].

Le , alors que l'Atlético Madrid est au coude à coude avec le FC Barcelone en championnat, les Rojiblancos se déplacent au Camp Nou à Barcelone, à l'occasion de la dernière journée de championnat qui voit les catalans et l'Atlético s'affronter en vu de décider du futur vainqueur de la liga[52]. À l'issue d'un match disputé, où les colchoneros tiennent le Barça en échec 1 partout, les madrilènes sont du coup sacrés champions d'Espagne[53]. Toutefois, Arda Turan est obligé de laisser sa place à Raúl García à la 22e minute de la partie, car il s'est blessé à la suite d'un contact avec Cesc Fàbregas.

Le , Turan ne dispute pas la finale de la ligue des champions car il est blessé depuis le match face au FC Barcelone[54], qui voit le Real Madrid remporter sa dixième ligue des champions, avec une victoire à l'issue des prolongations sur le score de 4 à 1[55].

Le , lors de la rencontre de championnat, il inscrit le but de la victoire qui permet dans le même temps à l'Atlético Madrid de battre le Real Madrid sur le score de 2 but à 1[56].

Le , il écope d'un carton jaune en Coupe du Roi contre le FC Barcelone, pour avoir balancé sa chaussure en direction de l'arbitre assistant[57].

Lors de l'été 2015, son agent confirme que Turan veut quitter l'Atlético de Madrid. Alors que le joueur souhaiterait découvrir la Premier League, le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain seraient les deux clubs les mieux placés pour accueillir le Turc.

FC Barcelone (2015-2020)

Le , Arda Turan signe au FC Barcelone pour un montant de 34 millions d'euros ainsi que 7 millions d'euros de bonus[58] mais il ne pourra jouer qu'à partir de janvier 2016, à cause d'une sanction infligée au Barça qui interdit le recrutement jusqu'à cette même date[59]. Il est le deuxième joueur turc de l'histoire du Barça après Rüştü Reçber. Dans le même temps la presse turc évoque un possible retour du joueur à Galatasaray pour une durée de six mois sous la forme d'un prêt afin qu'il garde le rythme de la compétition, ce qui est dans la foulée démentit par ce dernier[60], [61].

Le , il fait sa première apparition pour le club catalan face à l'Espanyol de Barcelone[62], [63]. Rarement titulaire, il inscrira quand même deux buts en championnat lors de sa première saison.

Lors de la Supercoupe d'Espagne 2016 contre le Séville FC, il délivre une passe décisive au match aller et inscrit un doublé lors du match retour à domicile[64], [65].

Le , il inscrit son premier triplé avec le FC Barcelone face au Borussia Monchengladbach en Ligue des Champions, le match est remporter 4-0 par les catalans[66]. Quinze jours plus tard, il inscrit de nouveau un triplé face au Hercules CF en Coupe du Roi lors de la victoire du Barça 7-1[67].

Prêt à Istanbul Başakşehir (2018-2020)

Le 13 janvier 2018, il est prêté à l'Istanbul Başakşehir pour une durée de deux ans et demi (jusqu'à la fin de son contrat)[68]. Le 10 mai 2018, Arda Turan écope de 16 matchs de suspension et de 39 000 livres turques d'amende pour avoir bousculé un arbitre.

En octobre 2018, il est impliqué dans une agression du chanteur Berkay à qui il a cassé le nez. Il est également inculpé pour harcèlement sexuel et détention illégale d'arme. Il encourt une peine de douze ans et demi de prison[69]. Son club le sanctionne alors d'une amende de 370 000 [70].

En janvier 2020, le joueur demande que son prêt soit interrompu, il retourne donc à Barcelone, le club turc ayant décidé de ne pas lever la clause libératoire de Arda pour l'acheter définitivement[71].

Retour à Galatasaray (depuis 2020)

Le 5 août 2020, Galatasaray annonce le recrutement d'Arda Turan, libre de tout contrat depuis son départ du FC Barcelone[72].

En sélection nationale (depuis 2006)

En 2005, il remporte le championnat d'Europe des moins de 17 ans et rentre dans le viseur de grands clubs européens par sa prestation.

Arda Turan avec la sélection turque en 2016.
Arda Turan avec la sélection turque en 2016.

Il obtient sa première sélection en A contre le Luxembourg. Au fil du temps, il devient un titulaire indiscutable sur le côté gauche de la sélection turque et fait partie aujourd'hui des joueurs les plus importants de cette sélection.

Durant l'Euro 2008, absent sur le terrain face au Portugal (défaite 2-0), Arda Turan rentre en jeu contre la Suisse le . Menée au score par 1 but à 0, son équipe arrive à renverser le match et à gagner (2-1). Arda est l'auteur du but de la victoire pour la Turquie à la 91e minute de jeu à la suite d'un contre. Il est élu meilleur joueur du match par l'UEFA. Le 15 juin, il réduit l'écart contre la République tchèque 2-1. La Turquie parvient finalement à remporter ce match décisif pour la qualification pour les quarts de finale notamment grâce à deux buts de Nihat en fin de match (3-2). Le 20 juin, il est titulaire en quart de finale contre l'équipe de Croatie où il inscrit le premier pénalty de l'équipe nationale turque pendant la séances des tirs au but. La Turquie se qualifie pour les demi-finales après la séance des tirs au but (1-1 a.p.) ; (3 t.a.b. à 1). Le 25 juin, Arda Turan ne joue pas la demi-finale contre l'Allemagne (défaite 3-2) pour avoir écopé d'un second carton jaune contre la Croatie. Malgré cela, Arda aura été un des meilleurs joueurs de la compétition.

Après avoir agressé un journaliste turc renommé le 5 juin 2017, Turan est écarté de la sélection nationale de la Turquie par le sélectionneur Fatih Terim le lendemain, et décide de mettre un terme à sa carrière internationale. Le joueur explique en conférence de presse à propos de l'agression : « Ai-je des remords ? Non, je n'ai aucun remords, je me sens léger »[73].

Suite au départ du sélectionneur Turc Fatih Terim et à l'arrivée de Mircea Lucescu qui veut le sélectionner, Arda annonce son désir de revenir en équipe nationale sur les réseaux sociaux[74].

Turan totalise 97 sélections pour 17 buts et 24 passes décisives.

Style de jeu

Arda a une agilité qui lui permet d'exploiter les failles d'une défense. Doté d'une bonne technique, vision du jeu, précision sur phase arrêtée, ainsi que d'une bonne qualité de frappe, il possède également une qualité de passe lui permettant d'offrir un grand nombre de ballons décisifs à ses coéquipiers[réf. nécessaire].

Statistiques

Statistiques détaillées

Statistiques de Arda Turan au 10 février 2020[75]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions
Turquie
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2004-2005
Galatasaray
D1 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
2006-2007
Galatasaray
D1 26 5 9 3 1 0 0 0 0 C1 7 2 2 - - - - 8 0 2 44 8 13
2007-2008
Galatasaray
D1 30 7 14 7 0 3 - - - C3 7 1 4 - - - - 14 3 0 58 11 21
2008-2009
Galatasaray
D1 29 8 9 6 2 1 0 0 0 C1+C3 2+9 0+2 1+3 - - - - 9 1 1 55 13 15
2009-2010
Galatasaray
D1 29 7 14 6 4 4 - - - C3 12 0 8 - - - - 8 3 6 55 14 32
2010-2011
Galatasaray
D1 12 2 2 3 1 0 - - - C3 4 3 1 - - - - 5 4 2 24 10 5
Sous-total 127 29 48 26 8 8 0 0 0 - 41 8 19 - - - - 44 11 11 238 56 86
2005-2006
Manisaspor
(prêt)
D1 15 2 2 0 0 0 - - - - - - - - - - - - - - 15 2 2
Sous-total 15 2 2 0 0 0 - - - - - - - - - - - - - - 15 2 2
2011-2012
Atlético de Madrid
Liga 33 3 6 0 0 0 - - - C3 12 2 6 - - - - 12 1 2 57 6 14
2012-2013
Atlético de Madrid
Liga 32 5 6 6 0 1 - - - C3 1 0 0 SC 1 0 1 8 0 2 48 5 10
2013-2014
Atlético de Madrid
Liga 30 3 4 5 2 0 2 0 1 C1 9 4 1 - - - - 8 1 1 54 10 7
2014-2015
Atlético de Madrid
Liga 32 2 4 4 0 0 0 0 0 C1 10 1 2 - - - - 9 1 3 55 4 9
Sous-total 127 13 20 15 2 1 2 0 1 - 32 7 9 - 1 0 1 37 3 8 214 25 40
2015-2016
FC Barcelone
Liga 18 2 3 4 0 1 0 0 0 C1 3 0 0 - - - - 13 3 5 38 5 9
2016-2017
FC Barcelone
Liga 18 3 3 5 4 1 2 2 1 C1 5 4 1 - - - - 3 0 0 33 13 6
Sous-total 36 5 6 9 4 2 2 2 1 - 8 4 1 - - - - 16 3 5 71 18 15
2017-2018
Istanbul Başakşehir
(prêt)
D1 11 2 1 - - - - - - - - - - - - - - 3 0 0 14 2 1
2018-2019
Istanbul Başakşehir
(prêt)
D1 14 0 3 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - - 16 0 3
2019-2020
Istanbul Başakşehir
(prêt)
D1 9 0 0 - - - - - - C1+C3 3 0 0 - - - - - - - 12 0 0
Sous-total 34 2 4 2 - - - - - - 3 0 0 - - - - 3 0 0 42 2 4
Total sur la carrière 339 51 80 52 14 11 4 2 2 - 84 19 29 - 1 0 1 100 17 24 580 103 147

Buts internationaux

Palmarès

En club

Istanbul BB
Galatasaray
 
Atlético de Madrid
 
FC Barcelone

En sélection

Turquie

Distinctions personnelles

Records personnels

Notes et références

Notes

  1. Les matchs de qualifications ne sont pas comptabilisés. De ce fait, le joueur dispute son premier match dans cette compétition face aux Girondins de Bordeaux.
  2. Tout comme pour les rencontres disputées en ligue des champions, les buts inscrits ne sont pris en compte qu'à partir des rencontres de la phase de groupe et ce jusqu'à la finale. .

Références

  1. (tr) Juan E. Rodriguez Garrido, Arda Turan Bayrampaşa'nın Dahisi, Altın kitaplar, , 216 p. (ISBN 978-975-21-1853-9), p. 15.
  2. (tr) « Ortak bir özellikleri var... », sur Milliyet.com.tr, (consulté le 27 octobre 2015).
  3. (tr) « Gururumuz Arda Turan », sur radikal.com.tr, (consulté le 27 octobre 2015).
  4. (tr) « Arda Turan‘ın babası konuştu! », sur Aksam.com.tr, (consulté le 27 octobre 2015).
  5. (tr) « GALATASARAY A.Ş. BURSASPOR - Maç Detayları », sur tff.org (consulté le 27 octobre 2015).
  6. (tr) « GALATASARAY A.Ş. DENİZLİSPOR - Maç Detayları », sur tff.org (consulté le 27 octobre 2015).
  7. (tr) « GALATASARAY FENERBAHÇE - Maç Detayları », sur tff.org (consulté le 27 octobre 2015)
  8. (tr) « Gençler, Vestel Manisa’ya kiralandı », sur ntv.com.tr, (consulté le 27 octobre 2015).
  9. (tr) « MKE ANKARAGÜCÜ MANİSASPOR - Maç Detayları », sur tff.org (consulté le 27 octobre 2015)
  10. « Fiche d’Arda Turan », sur mondefootball.fr
  11. (tr) « "Arda ve Zafer Cimbom’a döndü". », sur hüriyet.com.tr, (consulté le 27 octobre 2015)
  12. (tr) « ANKARASPOR A.Ş. GALATASARAY A.Ş. - Maç Detayları », sur tff.org (consulté le 27 octobre 2015)
  13. (tr) « Galatasaray 5 - FK Mlada Boleslav 2 », sur galatasaray.org, (consulté le 27 octobre 2015)
  14. (tr) « Galatasaray: 5 - Mlada Boleslav: 2 », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 27 octobre 2015).
  15. (tr) « Ali Sami Yen'de ilginç pankart; Mehmet olunmaz, Mehmet doğulur », sur zaman.com.tr, (consulté le 28 octobre 2015)
  16. (tr) « Galatasaray: 4 - Kayserispor: 0 », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 17 décembre 2020)
  17. « Feuille du match Galatasaray - Girondins de Bordeaux », sur transfermarkt.fr, (consulté le 15 janvier 2021)
  18. (tr) « Galatasaray: 0 Bordeaux: 0 », sur sabah.com.tr, (consulté le 28 octobre 2015)
  19. « Feuille du match Girondins de Bordeaux - Galatasaray », sur mondefootball.fr, (consulté le 17 décembre 2020)
  20. (tr) « Arda Zidane'a özendi », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 28 octobre 2015)
  21. (tr) « Şampiyonluğun ayak sesleri », sur ligtv.com.tr
  22. (tr) « TARİHİ ASLAN YAZAR », sur milliyet.com.tr, (consulté le 28 octobre 2015)
  23. (tr) « 4. TURDAYIZ », sur galatasaray.org, (consulté le 28 octobre 2015).
  24. Yoann Palej, « Bordeaux craque », sur lefigaro.fr, (consulté le 17 décembre 2020)
  25. (tr) « Semih: Arda Yumruk Attı », sur spor.haberler.com, (consulté le 28 octobre 2015).
  26. Frank Rijkaard nommé entraîneur de Galatasaray Istanbul
  27. (tr) « Yeni Kaptan: Arda Turan », sur galatasaray.org, (consulté le 31 octobre 2015)
  28. (tr) « Galatasaray 4-1 Diyarbakırspor », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 31 octobre 2015).
  29. (tr) « Veda mesajları », sur milliyet.com.tr, (consulté le 31 octobre 2015).
  30. (tr) « Arda'ya dev teklif... », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 31 octobre 2015).
  31. (tr) « Galatasaray 2-0 Konyaspor », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 31 octobre 2015).
  32. (tr) « Arda Turan'ın Transferi Konusunda Anlaşma Sağlandı », sur galatasaray.org, (consulté le 15 avril 2016)
  33. « Turan de Galatasaray à l'Atletico Madrid », sur rtbf?be, (consulté le 16 décembre 2020)
  34. (en) « Heavyweights keep a low profile », sur fifa.com,
  35. « Feuille du match Atlético Madrid - Osasuna », sur soccerway.com
  36. (en) « Arda makes his first start with Atletico Madrid », sur dailysabah.com, (consulté le 16 décembre 2020)
  37. (en) STEPHEN MCGOWAN, « Celtic 0 Atletico Madrid 1 », sur dailymail.co.uk, (consulté le 16 décembre 2020)
  38. « ESPANYOL-ATLETICO : 4-2 », sur eurosport.fr, (consulté le 16 décembre 2011)
  39. Nicolas Lagavardan, « Esp. : l'Atletico domine l'Espanyol », sur maxifoot.fr, (consulté le 16 décembre 2020)
  40. « L'ATLETICO REMET ÇA », sur eurosport.fr, (consulté le 16 décembre 2020)
  41. (en) « Falcao at double as Atlético march to title », (consulté le 16 décembre 2020)
  42. (es) Juan C. Navarro, « Atlético: ¿Sucumbirá Arda Turan a la tentación de los petrodólares? », sur fichajes.com, (consulté le 16 décembre 2020)
  43. « FALCAO DÉTRUIT CHELSEA », sur eurosport.fr, (consulté le 16 décembre 2020)
  44. (es) Nacho Ballester, « El Levante empata ante el Atlético de Madrid », sur deportevalenciano.com, (consulté le 16 décembre 2020)
  45. « L’ATLETICO MADRID À TROIS POINTS DE BARCELONE APRÈS SA VICTOIRE À GRENADE (0-1) », sur eurosport.fr, (consulté le 16 décembre 2020)
  46. (en) Sid Lowe, « Atlético beat Real Madrid to win Copa del Rey after Ronaldo sent off », sur theguardian.com, (consulté le 17 décembre 2020)
  47. (nl) Adrián breekt, « Arda Turan verlengt contract bij Atlético Madrid », sur nieuwsblad.be, (consulté le 17 décembre 2020)
  48. « Feuille du match Atlético Madrid - Zénith Saint-Petersbourg », sur soccerway.com
  49. « Feuille du match FC Porto - Atlético Madrid », sur transfermarkt.fr, (consulté le 26 décembre 2020)
  50. FRANÇOIS-XAVIER RALLET, « ATLETICO MADRID - AC MILAN (4-1) : LES COLCHONEROS EN QUARTS DE FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS », sur eurosport.fr, (consulté le 26 décembre 2020)
  51. SWANN BORSELLINO, « ÉROÏCO MADRID ! », sur sofoot.com, (consulté le 26 décembre 2020)
  52. THIBAUD LEPLAT, « BARÇA-ATLÉTICO OU LE VOYAGE DES HÉROS », sur sofoot.com, (consulté le 26 décembre 2020)
  53. VINCENT BREGEVIN, « BARCELONE - ATLÉTICO (1-1) : MALGRÉ LES VENTS CONTRAIRES, L'ATLÉTICO EST SACRÉ CHAMPION D'ESPAGNE », sur eurosport.fr, (consulté le 26 décembre 2020)
  54. GIL BAUDU, « FINALE REAL - ATLÉTICO, LES COMPOSITIONS OFFICIELLES : BENZEMA ET DIEGO COSTA VONT PRENDRE LE RISQUE », sur eurosport.fr, (consulté le 26 décembre 2020)
  55. SWANN BORSELLINO, « LE REAL MADRID TIENT SA DECIMA ! », sur sofoot.com, (consulté le 26 décembre 2020)
  56. VINCENT BREGEVIN, « LIGA - 3E JOURNÉE : L'ATLÉTICO REMPORTE LE DERBY MADRILÈNE (1-2) », sur eurosport.fr, (consulté le 5 février 2021)
  57. (en) « Arda Turan: Atlético de Madrid man throws boot in Barcelona loss », sur bbc.com,
  58. Transfert : Le Barça annonce Arda Turan (Atlético de Madrid), lequipe.fr, 6 juillet 2015.
  59. « Le Barça interdit de recruter », sur SO FOOT.com, (consulté le 29 janvier 2016).
  60. « ARDA TURAN PRÊTÉ À GALATASARAY ? », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 5 février 2021)
  61. (tr) « ARDA TURAN KARARINI VERDİ! KİRALIK GİDECEK Mİ? », sur eurosport.com.tr, (consulté le 5 février 2021)
  62. Max Franco Sanchez, « Barça - Espanyol : les grands débuts d'Arda Turan ! », sur footmercato.net, (consulté le 5 février 2021)
  63. « Feuille du match Barcelone vs. Espanyol », sur soccerway.com,
  64. ANTHONY TALLIEU, « LE BARÇA REMPORTE LE MATCH ALLER À SÉVILLE (0-2) », sur eurosport.fr, (consulté le 7 février 2021)
  65. « Barcelone - Séville 3-0, le Barça s'adjuge la Supercoupe d'Espagne », sur goal.com, (consulté le 7 février 2021)
  66. (en) « ARDA TURAN HAT-TRICK HELPS BARCELONA HAMMER BORUSSIA MONCHENGLADBACH », sur eurosport.com, (consulté le 7 février 2021)
  67. Matias Arraez, « Le FC Barcelone marque sept buts et se qualifie », sur lequipe.fr, (consulté le 7 février 2021)
  68. Liga: Barcelone prête Arda Turan à Basaksehir, www.lesoir.be, 13 janvier 2018.
  69. « Arda Turan risque douze ans de prison pour agression », sur lequipe.fr,
  70. « L'Istanbul Basaksehir inflige une très grosse amende à Arda Turan », sur lequipe.fr,
  71. Transferts : Achat définitif au Istanbul BB
  72. Officiel - Arda Turan revient à Galatasaray, www.goal.com, 5 août 2020
  73. « Turquie : Arda Turan renonce à la sélection nationale après l'agression d'un journaliste », sur eurosport.fr, Eurosport,
  74. « Publication Instagram par Arda Turan • 10 Août 2017 à 19h54 UTC », sur Instagram (consulté le 10 août 2017)
  75. « Fiche d’Arda Turan », sur footballdatabase.eu
  76. (en) « Fiche d’Arda Turan », sur eu-football.info
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Arda Turan
Listen to this article