Augusto Palacios - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Augusto Palacios.

Augusto Palacios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Augusto Palacios
Biographie
Nom Ángel Augusto Palacios Valdivieso
Nationalité
Péruvien
Sud-Africain
Naissance (69 ans)
Lieu Lima (Pérou)
Période pro. 19701991
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1970
ADO (en)
1971-1974
Sporting Cristal
1975
Alianza Lima
1976
Juan Aurich
1977-1978
Deportivo Municipal
1978
Juan Aurich
1979-1980
CS Cartaginés
1980-1981
Caroline Hill FC (en)
1981
Juan Aurich
1982
KTP Kotka
029 (9)
1983
Deportivo Táchira
1983
Sport Boys
1983-1984
Kickers Offenbach
004 (0)
1984-1985
Sport Boys
1985
Witbank Aces
1986
Canberra Olympic FC (en)
1987-1989
Witbank Aces
1990
AmaZulu FC
1991
Manning Rangers
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1971-1977
Pérou
006 (0)[1]
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1981
Hong Kong (féminine)
1987
Sport Boys
1990
Kaizer Chiefs
1993
Afrique du Sud
3v, 3n, 2d
1994
Gençlerbirliği SK
1995
Kaizer Chiefs
1995
Moroka Swallows
1996
Juan Aurich
1996-2012
Orlando Pirates (directeur sportif)
2012
Orlando Pirates
2016-2017
Orlando Pirates
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 30 juin 2020

Augusto Palacios, de son nom complet Ángel Augusto Palacios Valdivieso (né le à Lima), est un footballeur international péruvien qui évoluait au poste d'attaquant.

Outre le Pérou, il a évolué dans plusieurs pays (Costa Rica, Hong Kong, Venezuela, Finlande, Allemagne de l’Ouest, Australie et Afrique du Sud) d’où son surnom de Trotamundos « globe-trotter »[2]. Il est actuellement entraîneur.

Biographie

Carrière de joueur

Même s'il a joué dans huit pays différents au cours de sa carrière, Augusto Palacios remporte tous ses titres de joueur dans son pays natal. Il est sacré champion du Pérou à trois reprises en 1972, 1975 et 1984 avec le Sporting Cristal, l'Alianza Lima et le Sport Boys, respectivement. Préalablement, il avait été champion de 2e division avec l'Atlético Deportivo Olímpico (en) (ADO) en 1970.

International péruvien dans les années 1970, il dispute six machs en équipe nationale dont une rencontre valable pour les éliminatoires de la Coupe du monde 1978, lorsqu'il remplace Percy Rojas face à l'Équateur, le (victoire 4-0)[3].

Carrière d'entraîneur

Augusto Palacios a une longue expérience comme entraîneur en Afrique du Sud, son pays de résidence et dont il possède la nationalité[4]. En effet, après avoir terminé sa carrière de joueur dans divers clubs sud-africains (Witbank Aces, AmaZulu FC et Manning Rangers), il entraîne deux fois le Kaizer Chiefs en 1990 et 1995[2]. En 1993, il devient sélectionneur des Bafana Bafana qu'il dirige à huit reprises de janvier à octobre[5].

Son expérience la plus significative demeure celle sur le banc des Orlando Pirates, d'abord comme directeur sportif puis comme entraîneur principal lorsqu'il est sacré champion d'Afrique du Sud en 2012[2]. Figure emblématique du club, il y est nommé à nouveau entraîneur en 2016, avec moins de succès cette fois-ci : il est débarqué des Orlando Pirates après une cuisante défaite 6-0 face au Mamelodi Sundowns, le , match qui provoque la colère des supporters qui envahissent le terrain et s'en prennent à l'équipe. Palacios et ses joueurs parviennent à se réfugier dans les vestiaires[6].

En dehors de l'Afrique du Sud, il a l'occasion d'être le sélectionneur de l'équipe féminine de Hong Kong[7].

Palmarès

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

 

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes

Notes et références

  1. (en) José Luis Pierrend, « Appearances for Peru National Team », sur www.rsssf.com, (consulté le 30 juin 2020).
  2. a b et c (es) Adrián Cabrejo, « Augusto Palacios en Orlando Pirates: Amor a la sudafricana », sur www.dechalaca.com, (consulté le 30 juin 2020).
  3. (en) « Peru v Ecuador, 12 March 1977 », sur www.11v11.com (consulté le 30 juin 2020).
  4. (es) « Augusto ‘Trotamundos’ Palacios, el peruano que conoció a Nelson Mandela », sur www.peru21.pe, (consulté le 30 juin 2020).
  5. (en) Dirk Nikulski and Martín Tabeira, « South Africa - International Matches 1992-1995 », sur www.rsssf.com, (consulté le 30 juin 2020).
  6. (es) « El peruano Augusto Palacios deja de ser entrenador del Pirates sudafricano », sur www.mundodeportivo.com, (consulté le 30 juin 2020).
  7. (en) Yusuf Variava, « Former Orlando Pirates head coach Augusto Palacios applauds South African football development », sur www.goal.com, (consulté le 30 juin 2020).

Liens externes


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Augusto Palacios
Listen to this article