Bad Tölz - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Bad Tölz.

Bad Tölz

Bad Tölz

Vue sur Bad Tölz et l'Isar depuis le Kalvarienberg.

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays
Allemagne
Land
Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Bavière
Arrondissement
(Landkreis)
Bad Tölz-Wolfratshausen
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Josef Janker
Partis au pouvoir CSU
Code postal 83646
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 1 73 112
Indicatif téléphonique 08041
Immatriculation TÖL
Démographie
Population 18 802 hab. ()
Densité 610 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 37″ nord, 11° 33′ 24″ est
Altitude 658 m
Superficie 3 080 ha = 30,8 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bavière
Bad Tölz
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Bad Tölz
Liens
Site web www.bad-toelz.de

Bad Tölz est une ville allemande située en Bavière, dans l'arrondissement de Bad Tölz-Wolfratshausen.

Histoire

Appartenances historiques

Duché de Bavière 1155–1255
Duché de Haute-Bavière
1255–1353
Duché de Bavière-Landshut
1353-1392
Duché de Bavière-Munich
1392-1505
Duché de Bavière 1505–1623
Électorat de Bavière
1623–1806
Royaume de Bavière
1806–1918
République de Weimar
1918–1933
 Reich allemand 1933–1945
Allemagne occupée
1945–1949
Allemagne
1949–présent

Le site de Bad Tölz a été occupé dès la fin de la période glaciaire. On y a découvert, par exemple,  des vestiges de la culture celte de Hallstatt ainsi que de la Rhétie (Raetia) province de l’Empire romain. Le site était en tout cas occupé par des Celtes romanisés.  Le nom "Tölz" (pour Tolnze) apparaît relativement tard, vers la fin du 12ème siècle. Hainricus de Tolnze construisit ici un château, aujourd’hui disparu, qui contrôlait le trafic fluvial et routier de la région. En 1331, Louis IV fait de Tölz une ville marchande.  Au 14ème siècle, Tölz devient un carrefour du commerce de sel et de bois sur l'Isar. En 1453, la rue du marché, l'église et le château sont détruits par un incendie. Le duc Albrecht III procède à la reconstruction de la ville, mais en pierre cette fois. Il bâtit également un palais qui résistera jusqu'en 1770, date à laquelle, tombé en ruine, il fut miné par les Ellbach. La guerre de Trente Ans (1618-1648) apporta la peste et les destructions dans la région. Pendant la guerre de Succession d'Espagne, les choses recommencèrent à changer avec, entre autres, le commerce de la chaux et des produits du bois. La ville devint aussi connue pour être un lieu de pèlerinage. Le 6 novembre, on organise une fête en l’honneur de Saint Léonard de Noblac. En 1718, une chapelle fut construite en son honneur sur la colline du Calvaire.  Au milieu du XIXe siècle, Tölz change de cap avec la découverte de sources naturelles. La ville se  concentre dorénavant sur leurs propriétés curatives et devient une ville de cure et de soins. Et en 1899, elle prend le nom de Bad Tölz.

Entre 1937 et 1945, Bad Tölz accueille la SS-Junkerschule Bad Tölz, centre de formation pour les officiers de la Waffen-SS. Un des camps annexes de Dachau est situé dans la ville de Bad Tölz, et constitue une main d’œuvre pour la SS-Junkerschule et la Zentralbauleitung (partie administrative). L'école fonctionne jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, après le départ de ses derniers élèves et de ses formateurs pour constituer la dernière division SS, la 38e division SS de grenadiers Nibelungen.

Après la guerre, le centre est utilisé comme base pour le 1er bataillon de l'Armée américaine, le 10th SFG, jusqu'en 1991.

Culture et patrimoine

Musique

En 1956, la ville a vu naître le Tölzer Knabenchor, chœur de garçons qui a accédé à la notoriété mondiale à partir du milieu des années 1980.

En 1987, le groupe Bananafishbones y fut fondé.

Personnalités liées à la commune

  • Thomas Mann (1875-1955) y avait une maison de campagne[1].
  • Heinz Lammerding (1905-1971), général de la Waffen-SS et ingénieur allemand, y est mort.

Jumelage

Notes et références

  1. Armand Nivelle, note pour La Mort à Venise, LGF 1997, p.25

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Bad Tölz
Listen to this article