Benjamin Thomas - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Benjamin Thomas.

Benjamin Thomas

Benjamin Thomas
Benjamin Thomas en 2017.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2012-2013EC Giroussens Lavaur Junior
2014Bourges EC 18
Équipes professionnelles
2015-2017Armée de terre
2018-2021Groupama-FDJ
2022-Cofidis
Principales victoires

Benjamin Thomas, né le à Lavaur (Tarn), est un coureur cycliste professionnel français, membre de l'équipe Groupama-FDJ. Spécialiste de la piste, son palmarès comprend notamment trois titres de champion du monde : l'omnium en 2017 et 2020, ainsi que la course à l'américaine en 2017. Il est également sextuple champion d'Europe de cyclisme sur piste. Sur route, il est notamment champion de France du contre-la-montre en 2019 et 2021.

Biographie

Débuts cyclistes et carrière chez les amateurs

Benjamin Thomas commence le vélo à 5 ans. Son frère cadet Adrien est également coureur cycliste chez les amateurs. En 2013, il obtient son premier titre majeur en devenant champion du monde de la course aux points juniors[1]. La même année, il remporte l'étape contre-la-montre puis le classement général du Tour du Canton d'Aurignac, épreuve fédérale juniors[2].

En 2014, il confirme ses prédispositions sur la piste en devenant champion d'Europe du scratch espoirs, puis champion d'Europe de la course aux points chez les élites. Sur la route, le coureur du Tarn évolue au sein du Bourges Espoir Cycliste 18. Auteur de plusieurs succès en deuxième catégorie, il gagne le Prix des Vins du Sancerrois, devant son frère Adrien[3], ainsi que le Prix de la Victoire à Henrichemont[4]. Également performant sur des épreuves par étapes, il gagne les étapes inaugurales du Tour de Corse[5] et du Tour des Écureuils. Intéressés par son profil et ses performances, les dirigeants de l'équipe continentale Armée de terre lui font signer un contrat professionnel pour la saison 2015 alors qu'il n'est âgé que de 19 ans[6].

Carrière professionnelle

Benjamin Thomas au départ du Grand Prix de Fourmies 2015
Benjamin Thomas au départ du Grand Prix de Fourmies 2015

2015-2017 : armée de terre

C'est essentiellement sur la piste que brille le néophyte français pour sa première saison sous ses nouvelles couleurs. Il décroche ainsi des médailles d'argent à deux reprises lors des championnats de France et des championnats d'Europe. Il gagne par ailleurs plusieurs épreuves inscrites au calendrier officiel de l'UCI, dont la course à l'américaine de Cambridge organisée en marge des épreuves de la coupe du monde de cyclisme sur piste. Associé pour l'occasion au Bisontin Morgan Kneisky, il commence une collaboration qui va s'avérer fructueuse avec ce dernier.

Au premier semestre 2016, il est membre de l'équipe de France qui participe aux championnats du monde de cyclisme sur piste à Londres. Il se classe quatrième de la course aux points et deuxième de l'américaine (avec Morgan Kneisky) derrière les Britanniques Mark Cavendish et Bradley Wiggins[7]. Durant l'été, il remporte le titre de champion d'Europe de poursuite par équipes espoirs, associé à Thomas Denis, Florian Maitre et Corentin Ermenault. Le quatuor bat à cette occasion le record de France de poursuite par équipes en réalisant un temps de 3:56.277[8]. Au cours de ces championnats, il se classe également quatrième de la course aux points et du scratch. Le dernier jour de la compétition, il obtient une médaille d'argent lors de l'américaine avant de s'envoler pour Fiorenzuola d'Arda et participer à la course de Six jours organisée dans cette ville. La paire qu'il forme pour l'occasion avec Morgan Kneisky termine deuxième et devient la première équipe française à monter sur le podium de l'épreuve depuis sa création en 1998[9]. Au cours de l'automne, il prend part aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste du 19 au sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines[10]. Il décroche à cette occasion le titre de champion d'Europe de poursuite par équipes[11]ainsi que la médaille de bronze de l'omnium[12]. En clôture de la compétition, il obtient la médaille d'argent lors de l'américaine[13].

Au premier semestre de l'année 2017, il devient champion du monde de l'omnium à Hong Kong[14]. Associé à son habituel coéquipier Morgan Kneisky, il glane une seconde médaille d'or et un nouveau maillot arc-en-ciel le lendemain grâce à la course à l'américaine[15]. En mai, lors de la Coupe de France Fenioux Piste qui se dispute au vélodrome Léon Bollée du Mans, il gagne trois courses (course aux points, scratch et américaine) avant de remporter sa première victoire professionnelle sur route lors de la troisième étape des Quatre Jours de Dunkerque. En juillet, il triomphe aux Six jours de Fiorenzuola d'Arda avec Morgan Kneisky et s'adjuge également plusieurs courses annexes organisées en marge de l'épreuve italienne[16]. Dans la foulée, il se classe quatrième du Grand Prix Pino Cerami et remporte la 1re étape du Tour de Wallonie, course qu'il termine à la troisième place du classement général. Toutes ces bonnes performances permettent à Benjamin Thomas d'être présélectionné par Cyrille Guimard pour participer aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[17]. En août, il décroche un nouveau titre de champion de France de l'omnium[18] et termine quatrième du Tour du Poitou-Charentes[19].

2018-2021 : Groupama-FDJ

Benjamin Thomas champion du monde sur piste en 2020
Benjamin Thomas champion du monde sur piste en 2020

Au mois d'août 2017, il paraphe un contrat de deux ans avec l'équipe Groupama-FDJ dirigée par Marc Madiot[20].

Il commence sa saison 2018 sur la piste en janvier et se classe troisième des Six jours de Rotterdam avec Morgan Kneisky[21]. Le mois suivant, il s'adjuge le classement du meilleur jeune de l'Étoile de Bessèges devant ses coéquipiers Valentin Madouas et Léo Vincent. Sélectionné pour participer aux championnats du monde sur piste d'Apeldoorn, il n'y connait pas la même réussite que les saisons précédentes et ne termine que septième de la course à l'américaine[22], onzième de la poursuite par équipes et neuvième de l'omnium. En juin, il obtient la médaille de bronze au championnat de France du contre-la-montre[23]. Au mois d'août, il participe aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste et termine cinquième de l'américaine, huitième de la poursuite par équipes et septième de l’omnium[24]. Quelques semaines plus tard il prend le départ du Tour d'Espagne et dispute ainsi le premier grand tour de sa carrière. Il finit cette course à la 121e place après avoir travaillé pour son leader Thibaut Pinot et porté le dossard du meilleur jeune pendant une étape. De retour sur la piste en fin de saison, il bat le record de France de poursuite par équipes avec Bryan Coquard, Adrien Garel et Florian Maître[25].

Benjamin Thomas commence sa saison 2019 en janvier sur la piste du Vélodrome couvert régional Jean-Stablinski de Roubaix à l’occasion de la troisième manche de la coupe de France Fenioux. Il y remporte trois victoires sur des courses inscrites au calendrier de l’UCI (américaine, scratch et omnium) ainsi qu’un épreuve annexe. Il prend également part à la dernière manche de la coupe du monde de cyclisme avant d'entamer sa saison sur route au Tour de La Provence où il termine à la septième place de deux étapes et remporte le classement par équipes avec la formation Groupama-FDJ. En juin, sous une grosse chaleur, il devient champion de France du contre-la-montre avec plus d'une minute d'avance sur Stéphane Rossetto et Julien Antomarchi[26]. En forme en fin de saison, il remporte un nouveau titre de champion d'Europe d'omnium, s'adjuge plusieurs épreuves lors des deux premières manches de la coupe du monde de cyclisme sur piste et bat à trois reprises le record de France de poursuite par équipes[27].

En 2020, il commence sa saison sur route à l'Étoile de Bessèges où une douleur au genou l'oblige à abandonner l'épreuve. Quelques semaines plus tard, il participe aux championnats du monde de cyclisme sur piste et s'adjuge pour la seconde fois le titre de champion du monde de l'omnium[28]. Il finit également sixième de l'américaine. La pandémie de Covid-19 et l'annulation des compétitions qui en découle ne lui permettent pas de prendre part à d'autres courses au premier semestre. En juillet, il participe aux Six Jours de Fiorenzuola d'Arda où il gagne trois courses organisées en marge de l'épreuve italienne. En août, il s'aligne au départ du Tour de Lombardie et dispute son premier "monument du cyclisme" à cette occasion. il se classe également deuxième du championnat de France du contre-la-montre derrière Rémi Cavagna[29] et sixième du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine remporté par son coéquipier Arnaud Démare. Toujours durant l'été, il est sélectionné en équipe de France pour le contre-la-montre des championnats du monde organisés à Imola[30]. Il prend part pour la première fois au Tour d'Italie au début du mois d'octobre. Malade, il doit abandonner cette course dès la cinquième étape[31].

Benjamin Thomas fait des épreuves sur piste des jeux olympiques de Tokyo son objectif pour la saison 2021. Il décide d'alterner les stages et compétitions sur les vélodromes avec les épreuves sur route pour mener à bien cette entreprise. Sur la route, ses talents de rouleur lui permettent de se classer deuxième du contre-le-montre de l'Étoile de Bessèges et troisième de celui du Tour de l'Algarve au premier semestre. Au mois de juin, il termine également deuxième d'une étape du Tour de Suisse et s'octroie un nouveau titre de champion de France du contre-la-montre devant ses coéquipiers Bruno Armirail et Alexys Brunel[32]. Sur la piste, il remporte l'omnium et une des courses à l'américaine du Belgian Open Track meeting en avril[33]. Il s'adjuge également les Six Jours de Fiorenzuola d'Arda (il gagne aussi deux autres courses disputées en marge de l'épreuve italienne) début juillet. À Tokyo, il est médaillé de bronze de la course à l'américaine avec Donavan Grondin[34] et termine quatrième de l'omnium[35]. Plus tard dans la saison, il se classe quatrième du championnat d'Europe et neuvième du championnat du monde de contre-la-montre en relais mixte et glane un nouveau titre de champion d'Europe de course aux points sur le vélodrome de Granges. En fin d'année, il bat record de France de poursuite par équipes avec Thomas Denis, Thomas Boudat et Valentin Tabellion.

Palmarès sur route

Par année

Résultats sur les grands tours

Tour d'Italie

1 participation

  • 2020 : abandon (5e étape)

Tour d'Espagne

2 participations

  • 2018 : 121e
  • 2019 : non-partant (12e étape)

Classements mondiaux

Année 2016 2017
UCI Europe Tour 1 156e[36] 40e[37]

Palmarès sur piste

Jeux olympiques

Championnats du monde

Édition / Épreuve Poursuite par équipes Course aux points Américaine Omnium
Glasgow 2013 (juniors) Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 9e
Londres 2016 11e 4e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent (avec Morgan Kneisky)
Hong Kong 2017 5e[38] Médaille d'or, Coupe du Monde Or (avec Morgan Kneisky) Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Apeldoorn 2018 11e[39] 7e (avec Morgan Kneisky)[40] 9e[41]
Pruszków 2019 16e[42] 6e (avec Bryan Coquard) Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Berlin 2020 8e 6e (avec Donavan Grondin) Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Roubaix 2021 Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent

Coupe du monde

  • 2016-2017
    • 2e de la course aux points à Glasgow
    • 2e de la poursuite par équipes à Glasgow
    • 3e de la poursuite par équipes à Apeldoorn
    • 3e de l'omnium à Apeldoorn
  • 2017-2018
    • 1er de l'omnium à Manchester
    • 2e de l'américaine à Manchester
    • 3e de la poursuite par équipes à Manchester
    • 3e de l'américaine à Pruszków
  • 2018-2019
    • 1er de l'omnium à Milton
    • 2e de l'omnium à Hong Kong
    • 3e de l'omnium à Saint-Quentin-en-Yvelines
    • 3e de l'américaine à Hong Kong
  • 2019-2020

Championnats d'Europe

Édition / Épreuve Poursuite par équipes Course aux points Américaine Scratch Omnium
Anadia 2014 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or
Baie-Mahault 2014 Médaille d'or, Europe Or
Athènes 2015 (espoirs) Médaille d'argent, Europe Argent
Granges 2015 Médaille d'argent, Europe Argent
Montichiari 2016 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or (avec Denis, Ermenault et Maitre) 4e Médaille d'argent, Europe Argent 4e
Saint-Quentin-en-Yvelines 2016 Médaille d'or, Europe Or (avec Denis, Ermenault, Maitre et Chavanel) Médaille d'argent, Europe Argent (avec Morgan Kneisky) Médaille de bronze, Europe Bronze
Berlin 2017 Médaille d'or, Europe Or (avec Denis, Ermenault, Pijourlet et Maitre) Médaille d'or, Europe Or (avec Florian Maitre) Médaille de bronze, Europe Bronze
Glasgow 2018 8e 5e (avec Morgan Kneisky) 5e
Apeldoorn 2019 6e 4e (avec Morgan Kneisky) Médaille d'or, Europe Or
Granges 2021 Médaille d'or, Europe Or

Championnats de France

Six jours

Coupe de France Fenioux Piste

  • 2016
    • Première manche :
    • Troisième manche :
      • 1er de l'américaine (avec Morgan Kneisky)
      • 1er de la course aux points
  • 2017
    • Première manche :
      • 1er de la course aux points
      • 1er du scratch
      • 1er de l'américaine (avec Morgan Kneisky)
  • 2019
    • Troisième manche :
      • 1er de l'américaine (avec Florian Maitre)
      • 1er du scratch
      • 1er de l'omnium

Troféu CAR Anadia

  • 2016

Autres compétitions

  • 2015
  • 2016
    • 1er de la course aux points à Hong Kong
    • 1er du scratch à Hong Kong
  • 2018
    • 1er de la Coupe de France de l'américaine (avec Adrien Thomas)
    • 1er de l'omnium de San Francesco al Campo[43]
    • 1er de l'omnium à Aigle
  • 2019
    • 1er de la course aux points à Fiorenzuola d'Arda
    • 1er de l'américaine à Fiorenzuola d'Arda (avec Donavan Grondin)
    • 1er de l'omnium à Pordenone
    • 1er de l'américaine à Pordenone (avec Morgan Kneisky)
    • 1er de l'omnium à Aigle
    • 1er du scratch à Aigle
    • Trois jours d'Aigle (avec Donavan Grondin)
  • 2020
    • 1er de la course aux points à Fiorenzuola d'Arda
    • 1er du scratch à Fiorenzuola d'Arda
    • 1er de l'omnium à Fiorenzuola d'Arda
  • 2021
    • 1er de l'omnium à Gand
    • 1er de l'américaine à Gand (avec Donavan Grondin)
    • 1er de l'omnium à Fiorenzuola d'Arda
    • 1er de l'élimination à Fiorenzuola d'Arda
    • 1er de la poursuite à Aigle
    • 1er de l'omnium à Aigle
    • 1er de la course aux points à Aigle
    • 1er du scratch à Aigle

Notes et références

  1. J.A.V, « Benjamin Thomas, champion du Monde sur piste : « Je n’arrivais pas à y croire » », sur be-celt.com,
  2. Frédéric Gachet, « Tour du Canton d'Aurignac : Classements », sur directvelo.com,
  3. Nadine Maréchal, « Un champion du monde junior s’impose à Bué au sommet de Bellechaume », sur Le Berry,
  4. Nadine Maréchal, « 39 coureurs au départ du Prix de la Victoire », sur Le Berry,
  5. Nadine Maréchal, « Benjamin Thomas (BEC 18) enlève la première étape », sur Le Berry,
  6. Claudine Peyre, « Le jeune cycliste vauréen devient pro », sur lejournaldici.com,
  7. « Championnats du monde : La France en argent sur l'Américaine, derrière le duo Wiggins-Cavendish », sur lequipe.fr, (consulté le )
  8. Dominique Turgis, « Poursuite par équipes : Titre et record pour les Espoirs », sur directvelo.com, (consulté le )
  9. (it)« Viviani-Scartezzini, la 6 Giorni delle Rose incorona i padroni del “Pavesi” », sur liberta.it, (consulté le )
  10. Isabelle Hervé, « Cyclisme : les championnats d'Europe sur piste débutent demain à Saint-Quentin-en-Yvelines », sur lechorepublicain.fr, (consulté le )
  11. « Piste : L'équipe de France remporte l'or en poursuite aux Championnats d'Europe de Saint-Quentin-en-Yvelines », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  12. « Benjamin Thomas en bronze à l'omnium aux Championnats d'Europe », sur lequipe.fr, (consulté le )
  13. « Championnats d'Europe : La France remporte deux médailles pour finir », sur lequipe.fr, l'Équipe, (consulté le )
  14. « Le Français Benjamin Thomas sacré champion du monde de l'omnium », sur lequipe.fr, (consulté le )
  15. « Les Français Benjamin Thomas et Morgan Kneisky champions du monde de l'américaine », sur lequipe.fr, (consulté le )
  16. (it)« Fiorenzuola. La prima volta dei francesi. Ribaltone finale, vinconno Kneisky e Thomas », sur tuttobiciweb.it, (consulté le )
  17. B Bade, « Championnat d'Europe : Une préliste avec Bryan Coquard », sur lequipe.fr, l'Équipe, (consulté le )
  18. Quentin Ballue, « Piste - Le bilan des Championnats de France 2017 à Hyères », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  19. Frédéric Gachet, « Tour du Poitou-Charentes - Et. 5 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le )
  20. « Benjamin Thomas rejoint l'équipe FDJ pour les deux prochaines saisons », sur lequipe.fr, (consulté le )
  21. « Six Jours de Rotterdam - Kenny De Ketele et Moreo De Pauw s'imposent », sur lavenir.net, (consulté le )
  22. « Championnats du monde : l'Allemagne sacrée sur l'Américaine », sur lequipe.fr, (consulté le )
  23. Nicolas Horlait, « Championnat de France – CLM : Pierre Latour écrase l’épreuve et conserve son titre », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  24. « Championnats d'Europe : Morgan Kneisky et Benjamin Thomas terminent cinquièmes de l'Américaine », sur lequipe.fr, (consulté le )
  25. Dominique Turgis, « L'équipe de France de poursuite bat son record », sur directvelo.com, (consulté le )
  26. « Benjamin Thomas (Groupama-FDJ) : « C'est dans la tête que tout s'est joué » », sur lequipe.fr, (consulté le )
  27. Dominique Turgis, « Benjamin Thomas : « C'est pour ça qu'on aime la piste » », sur directvelo.com, (consulté le )
  28. « Benjamin Thomas sacré champion du monde de l’omnium », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  29. « Championnat de France - CLM Elites : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  30. « Mondiaux : les Bleus avec Julian Alaphilippe et Guillaume Martin », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  31. Nicolas Gauthier, « Tour d'Italie - Malade, Benjamin Thomas est contraint à l'abandon », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  32. « Benjamin Thomas champion de France de contre-la-montre, Rémi Cavagna est 23e », sur lequipe.fr, (consulté le )
  33. François Bonnefoy, « Piste - Benjamin Thomas vainqueur de l'omnium au Grand Prix de Gand », sur cyclismactu.net, (consulté le )
  34. « Benjamin Thomas et Donavan Grondin en bronze sur l'américaine aux JO de Tokyo », sur lequipe.fr, (consulté le )
  35. Arthur Frand, « Benjamin Thomas échoue au pied du podium sur l'omnium des JO de Tokyo », sur lequipe.fr, (consulté le )
  36. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  37. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  38. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes hommes », sur tissottiming.com (consulté le )
  39. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes hommes », sur tissottiming.com (consulté le )
  40. « Résultats - Américaine hommes », sur tissottiming.com (consulté le )
  41. « Classement final - Omnium hommes », sur tissottiming.com (consulté le )
  42. « Résultats - Poursuite par équipe hommes », sur tissottiming.com (consulté le )
  43. (it) « CICLISMO / SAN FRANCESCO AL CAMPO – Nella quinta serata della Sei Giorni Benjamin Thomas e Alexandra Manly vincono gli Omnium Uci », sur obiettivonews.it, (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Benjamin Thomas
Listen to this article