For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Bergfried.

Bergfried

Le château de Topoľčany (Slovaquie). On voit la ligne de défense extérieure d'époque renaissance, l'enceinte intérieure médiévale et le bergfried au centre.
Le château de Topoľčany (Slovaquie). On voit la ligne de défense extérieure d'époque renaissance, l'enceinte intérieure médiévale et le bergfried au centre.

Un bergfried est une grande tour typique des châteaux médiévaux des terres d'Empire et de France méridionale[1].

Le mot bergfried ou berchfrit est proche du mot beffroi.

C'est une tour de défense. Elle se différencie des donjons des châteaux français ou anglais par le fait qu'elle ne contient pas de locaux d'habitation. De ce fait, elle pouvait être construite avec seulement des préoccupations de défense, avec par exemple des fenêtres peu nombreuses et de petite taille.

Pour un maximum de protection, le bergfried pouvait être dans une cour intérieure au centre du château. Ou au contraire, intégré au mur d'enceinte pour améliorer par sa puissance défensive la protection d'un point faible du château. Par exemple, le Marksburg (Rhénanie-Palatinat) présente un bergfried en son centre, alors que le Château du Katz (Rhénanie-Palatinat) dispose d'un bergfried en périphérie sur un point exposé.

Certains châteaux tels que le château de Münzenberg (en Hesse) et le château de Plesse (en Basse-Saxe) ont deux bergfrieds.

En dehors de l'Allemagne, les châteaux croisés de Montfort (Israël) et de Judin construits par les chevaliers Teutoniques ont des hautes tours comparables à des bergfrieds.

Le château d'Eynsford dans le Kent est un des rares exemples de châteaux anglais avec un bergfried comme élément central de la structure.

Exemples

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

http://www.chateaux-forts.org/tour-beffroi-bergfried/

Notes et références

  1. Matthieu de la Corbière (préf. Pierre Guichard), L'invention et la défense des frontières dans le diocèse de Genève : étude des principautés et de l'habitat fortifié, XIIe-XIVe siècle, Annecy, Académie salésienne, coll. « Mémoires et documents publiés par l'Académie salésienne » (no 107-108), , 646 p. (ISBN 978-2-901-10218-2), p. 294.


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Bergfried
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.