Bisse-Vieux - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Bisse-Vieux.

Bisse-Vieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bisse-Vieux

Le Bisse-Vieux, vers Haute-Nendaz
Caractéristiques
Longueur 5,9 km
Bassin collecteur Bassin du RhôneVoir et modifier les données sur Wikidata
Cours
Source La Printze
· Altitude 1 579 m
Embouchure Rhône
Géographie
Pays traversés
Suisse
Régions traversées Nendaz

Le Bisse-Vieux est un bisse valaisan de 5,9 kilomètres de long situé dans le district de Conthey et, plus précisément, sur la commune de Nendaz.

Il puise son eau dans la Printze et s'écoule jusqu'à Haute-Nendaz sous forme de bisse. De là, il rejoint le Rhône à la hauteur de la route de Bieudron, sous forme de torrent. Il est également appelé Bisse d'En Haut par les cartographes de l'époque, mais la dénomination populaire prendra le dessus.

Histoire

L'année de construction de ce bisse n'est pas connue mais une publication communale datant de 1658 fait mention de ce canal, ce qui laisse supposer qu'il existait depuis quelques années déjà, faisant de ce bisse, le plus ancien de la commune.

Il est encore utilisé de nos jours pour l'irrigation des prairies et des cultures, en particulier pour les abricotiers et les framboises, dans la région de Haute-Nendaz, de Fey et de Bieudron[1].

Parcours

« Le Bisse-Vieux dessert la plus grande étendue de territoire de tous les bisses de la commune de Nendaz. Il se dérive de la Printze à Lavanthier, entre les mayens et l'alpage de Tortin. Il coule ensuite entre la forêt et les mayens comme s'il y avait depuis le fond des âges fixé la limite inférieure des bois. A deux passages, la Grande et la Petite Avalanches, il a fallu emprisonner l'eau dans un canal couvert. Ces lieux dits désignent deux couloirs qui descendent de la face est du Bec de Nendaz. Chaque année, ou presque, des masses de neige se précipitent dans la grande pente, couchant au sol les vernes et les mélèzes qui s'obstinent à pousser entre les plus grandes coulées qui vont s'amonceler au fond de la vallée. Après les mayens de Lavanthier et les « Avalanches », le bisse se déroule en un parcours idyllique dans la forêt compacte jusqu'à la cascade du Dix-Huit. Le bisse reprend son cours calme, traverse les mayens de la Berdoudaz, du Quatroz, de la Combe, puis tourne au plein ouest, s'enfonce dans la forêt de sapins des Largey, traverse une zone de mayens avant de changer de nom en celui de torrent, chutant dans les parchets inférieurs du Chaèdoz, de Plozery, des Montets, des Tsintres, de la Retzache, enfin des terres de Fey et de Bieudron, pour déverser dans le Rhône des surplus quand il y en a.» décrit Cyrille Michelet dans son ouvrage[2].

Le Dix-Huit

Le « Dix-Huit » est une cascade artificielle de 4 ou 5 mètres de haut. Les constructeurs du Moyen Âge n'ont pas eu d'autre choix que de passer par là avec le bisse. À l'époque inconnue où le consortage voulut résoudre sans rien débourser le problème de la canalisation de la cascade, il décida d'allonger d'un tour le cycle des droits d'eau et d'allouer cette journée de prolonge à qui prendrait en charge l'aménagement et l'entretien de ce passage. À cette époque, le nombre de tour était de dix-sept, et il fut créé le dix-huitième tour qui donna son nom à la cascade. En 1922, le bois de la canalisation est remplacé par un canal en béton et le vieil escalier de dalles branlantes par un escalier cimenté.

Géographie

Le Bisse-Vieux, vers Haute-Nendaz
Le Bisse-Vieux, vers Haute-Nendaz
  • Départ : Mayens-des-Eaux entre Siviez et Planchouet, 1 579 m
  • Arrivée : Haute-Nendaz, 1 425 m
  • Longueur : 5,9 km

À son arrivée à Haute-Nendaz, le bisse se transforme en torrent en se dirigeant vers la plaine et rejoint le Rhône vers Bieudron.

À l'heure actuelle, le bisse est alimenté en eau toute l'année sur la totalité de son parcours.

Notes et références

  1. http://www.nendaz.ch/tourisme/bisse-vieux.html
  2. Nendaz, Hier et Aujourd'hui, Cyrille Michelet, 1977
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Bisse-Vieux
Listen to this article