Blanca Eekhout - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Blanca Eekhout.

Blanca Eekhout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Blanca Eekhout

Blanca Eekhout en novembre 2016.
Fonctions
Ministre vénézuélienne des Communautés
En fonction depuis le
(2 ans, 8 mois et 9 jours)
Président Nicolás Maduro
Prédécesseur Aristóbulo Istúriz
Ministre de la Femme et de l'Égalité de genre

(1 an, 8 mois et 13 jours)
Président Nicolás Maduro
Prédécesseur Gladys Requena
Successeur Caryl Bertho
Seconde vice-présidente de l'Assemblée nationale du Venezuela

(4 ans)
Prédécesseur Marelis Pérez
Successeur Tania Díaz
Députée à l'Assemblée nationale

(5 ans)
Circonscription État de Portuguesa
Biographie
Nom de naissance Blanca Rosa Eekhout Gómez
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Acarigua (Venezuela)
Nationalité Vénézuélienne
Parti politique PSUV
Diplômée de Université centrale du Venezuela

Blanca Eekhout est femme politique et militante écologiste vénézuélienne, née à Acarigua le . Elle a été ministre de la Communication et de l'Information du Venezuela et présidente des chaînes de télévision Venezolana de Televisión et ViVe. Entre 2011 et 2016, elle est députée pour l'État de Portuguesa et élue seconde vice-présidente de l'Assemblée nationale et compte parmi les plus fidèles partisans du président Hugo Chávez[1].

Elle est l'actuelle ministre des Communautés depuis le .

Biographie

Née à Acarigua, dans le centre-ouest du pays, elle y effectue ses études secondaires au lycée José-Antonio-Páez. Là, elle s'intéresse aux textes au contenu social ou révolutionnaire comme Tolstoï, Victor Hugo et Eduardo Galeano[2]. Elle entre ensuite à l'Université Centrale du Venezuela à Caracas d'où elle est licenciée en arts, mention cinéma[2]. Elle milite en faveur de l'environnement au sein du groupe écologique Mitar[2] puis entre au Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) où elle collabore étroitement avec le président Hugo Chávez qui la nomme ministre de la Communication et de l'Information du Venezuela de 2009 à 2010, en remplacement de Jesse Chacón, nommé ministre pour les Sciences, les Technologies et les Industries intermédiaires. Elle sera elle-même remplacée par Tania Díaz. En 2010, elle est la tête de liste du PSUV dans son État natal de Portuguesa aux élections législatives du 26 septembre. Élue députée, elle est désignée seconde vice-présidente de l'Assemblée nationale.

Engagements

Très active dans le monde associatif, politique et social, elle a créé plusieurs structures dans les domaines culturels (maison de la culture Simón Rodríguez, centre de culture cinématographique Linterna Mágica)[2] et audiovisuels (chaînes de télévision communautaire Catia Tv et ViVe)[2]. Elle a également enseigné à la chaire de cinéma de l'école des Arts de l'Université Centrale du Venezuela[2].

Notes et références

Notes

Références

  1. (es) « Blanca Eekhout vicepresidenta de la Asamblea Nacional », sur Patria (consulté le 2 février 2013)
  2. a b c d e et f (es) « BLANCA EEKHOUT GÓMEZ », sur PSUV (consulté le 2 février 2013)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Blanca Eekhout
Listen to this article