Calendrier minguo - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Calendrier minguo.

Calendrier minguo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Équivalence entre calendriers
Minguo Grégorien
1 1912
89 2000
100 2011
110 2021

Le calendrier minguo (en chinois traditionnel : 民國紀年 ; pinyin : Mínguó jìnián) ou calendrier de la république de Chine (chinois traditionnel : 中華民國曆 ; pinyin : Zhōnghuá mínguó lì), parfois désigné localement en tant que calendrier républicain, est un calendrier utilisé depuis 1912 sur les territoires contrôlés par la république de Chine. Le terme « minguo » (en chinois traditionnel : 民國 ; pinyin : Mínguó) signifie « république », en référence à la dénomination officielle de la république de Chine (en chinois traditionnel : 中華民國 ; pinyin : Zhōnghuá mínguó).

Structuré d'après le calendrier grégorien, il réutilise le système calendaire des ères chinoises.

Format

Le calendrier minguo est calqué sur le calendrier grégorien, réutilisant la même numérotation pour les jours et mois.

L'année prend pour repère la création de la république de Chine : l'année grégorienne 1912 est ainsi utilisée en tant que première année du calendrier minguo.

Usage

Un calendrier commémorant la première année de la république de Chine.
Un calendrier commémorant la première année de la république de Chine.

Le , lendemain de la proclamation de la république de Chine, le président provisoire Sun Yat-sen instaure le calendrier républicain, abandonnant de fait le calendrier luni-solaire chinois[1].

Depuis cette instauration, le calendrier minguo est utilisé de manière officielle, au même titre que le calendrier grégorien[2],[3]. Alors que l'île de Taïwan était sous domination japonaise lors de l'instauration de ce calendrier, il reste malgré tout utilisé après 1949, date à laquelle le territoire de la république de Chine se réduit à Taïwan[1],[4].

En 2006, le Parti démocrate progressiste propose l'abandon du calendrier minguo, en particulier afin de stopper la confusion à l'international. Avec l'opposition des partis de la coalition pan-bleue, la mesure n'est pas adoptée[3].

Anecdotes

Le calendrier juche, en vigueur en Corée du Nord, utilise également l'année 1912 en tant que première année, en référence à l'année de naissance de Kim Il-sung, fondateur de la république populaire démocratique de Corée. La numérotation des années coïncide également avec l'ère Taishō du calendrier japonais.

Le bug de l'an 2000 du calendrier grégorien a son équivalent dans le calendrier minguo : le nouvel an grégorien 2011 équivaut au passage de l'an minguo 99 à 100[5].

Notes et références

  1. a et b (en) Endymion Porter Wilkinson, Chinese History : A Manual, Harvard University Asia Center (en), (1re éd. 1998), 1181 p. (ISBN 9780674002494, lire en ligne), p. 185.
  2. (en) Jimmy Chuang, « Taiwan may drop idiosyncratic Republican calendar », Taipei Times, (consulté le 6 novembre 2020).
  3. a et b (en) Cao Changqing, « It's time to abandon the Republican calendar », Taipei Times, (consulté le 6 novembre 2020).
  4. « La culture taïwanaise (1re partie) : histoire, langue et spiritualité », sur pvtistes.net, (consulté le 6 novembre 2020).
  5. (en) Reuters, « Taiwan's year of the bug », sur wired.com, (consulté le 6 novembre 2020).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Calendrier minguo
Listen to this article