Carlo Ceresoli - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Carlo Ceresoli.

Carlo Ceresoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carlo Ceresoli

Ceresoli à l'Ambrosiana-Inter dans les années 1930
Biographie
Nationalité
Italien
Naissance
Lieu Bergame (Italie)
Décès (à 84 ans)
Lieu Bergame
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 19291942
Poste Gardien puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1929-1932
Atalanta
102 (0)
1932-1936
Ambrosiana-Inter
119 (0)
1936-1939
Bologne
79 (0)
1939-1941
Genoa
23 (0)
1941-1942
Juventus
2 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1934-1938
Italie
7 (-10)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1950-1951
Palazzolo
1951-1952
Atalanta
1951-1952
Salernitana
1963-1964
Atalanta
1968-1969
Atalanta
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Carlo Ceresoli (né le à Bergame en Lombardie et mort le ) était un footballeur international italien champion du monde et un entraîneur.

Biographie

En tant que gardien de but, Carlo Ceresoli dit Carletto[1] porta à sept reprises le maillot de la Squadra Azzurra (1934-1938) pour aucun but inscrit et dix buts encaissés[2]. Il remporta la Coupe internationale 1933-1935, et participa à la coupe du monde de football de 1938, sans jouer un seul match. Néanmoins, il remporta la coupe du monde.

Il joua pour cinq clubs italiens (Atalanta Bergame, Ambrosiana-Inter, Bologna Football Club, Genova 1893 Circolo del Calcio et Juventus), remportant deux scudetti avec Bologne et une coupe d'Italie avec la Juventus (avec qui il dispute son premier match en bianconero le lors d'un match nul 1-1 contre l'Atalanta en Serie A).

Il entraîna trois clubs italiens dont l'Atalanta Bergame (à trois reprises), mais il ne remporta aucun titre.

Clubs

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

 

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès

Club

Ambrosiana-Inter
 
Bologne
 
Juventus

Équipe nationale

Italie

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Carlo Ceresoli
Listen to this article