Centrale nucléaire de Grohnde - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Centrale nucléaire de Grohnde.

Centrale nucléaire de Grohnde

Centrale nucléaire de Grohnde
Centrale de Grohnde
Administration
Localisation
Coordonnées
Opérateur
PreussenElektra (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
1975
Mise en service
Réacteurs
Puissance nominale
1 x 1 430 MW
Production d’électricité
Production annuelle
10,34 TWh ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Site web

La centrale nucléaire de Grohnde est située à Emmerthal en Basse-Saxe sur la Weser, dans l'arrondissement de Hamelin-Pyrmont.

Caractéristiques

Cette centrale électrique comprend un réacteur d'eau pressurisée (REP) construit par la société Siemens (KWU).

  • Grohnde : 1300 MWe, mis en service en 1984.

La production thermique nominale est de 3900 mégawatts et la production électrique d'environ 1430 mégawatts bruts. Le réacteur utilise 193 éléments de combustible UO2 avec un enrichissement jusqu'à 4 % d'Uranium-235 ainsi que des éléments de combustible MOX. Une augmentation de l'enrichissement à 4,4 % a été demandée.

Exploitation

L'exploitation commerciale a commencé après la loi allemande sur l'Atome votée le . Dans l'année civile en 2019, la centrale nucléaire a produit 357 TWh ce qui correspond au record mondial de production d'un réacteur nucléaire[1]. Dans les années 1985, 1986, 1987, 1989, 1990 et 1998, elle a également obtenu le meilleur rendement mondial.

Les actionnaires sont E.ON à 83,3 % et la ville de Bielefeld à 16,7 %.

Incidents

Depuis 1985, plus de 200 incidents ont été révélés par la presse allemande[2].En 1996, une soupape s'est ouverte de manière imprévue dans le circuit primaire, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Arrêt programmé

À ce jour, la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Grohnde est prévue pour 2021. Par ailleurs, un entrepôt de transit pour combustible usé a été mis en service début 2006.

Références

  1. « Reactor database », sur world-nuclear.org (consulté le )
  2. (de) Tanja Tricarico, « Störfälle in deutschen AKW: 4000-mal Alarm », Spiegel Online,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Centrale nucléaire de Grohnde
Listen to this article