Chamamé - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Chamamé.

Chamamé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La mise en forme de cet article est à améliorer (janvier 2020). La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ? Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Le détail des points à revoir est peut-être précisé sur la page de discussion. Les titres sont pré-formatés par le logiciel. Ils ne sont ni en capitales, ni en gras. Le texte ne doit pas être écrit en capitales (les noms de famille non plus), ni en gras, ni en italique, ni en « petit »… Le gras n'est utilisé que pour surligner le titre de l'article dans l'introduction, une seule fois. L'italique est rarement utilisé : mots en langue étrangère, titres d'œuvres, noms de bateaux, etc. Les citations ne sont pas en italique mais en corps de texte normal. Elles sont entourées par des guillemets français : « et ». Les listes à puces sont à éviter, des paragraphes rédigés étant largement préférés. Les tableaux sont à réserver à la présentation de données structurées (résultats, etc.). Les appels de note de bas de page (petits chiffres en exposant, introduits par l'outil «  Source ») sont à placer entre la fin de phrase et le point final[comme ça]. Les liens internes (vers d'autres articles de Wikipédia) sont à choisir avec parcimonie. Créez des liens vers des articles approfondissant le sujet. Les termes génériques sans rapport avec le sujet sont à éviter, ainsi que les répétitions de liens vers un même terme. Les liens externes sont à placer uniquement dans une section « Liens externes », à la fin de l'article. Ces liens sont à choisir avec parcimonie suivant les règles définies. Si un lien sert de source à l'article, son insertion dans le texte est à faire par les notes de bas de page. Insérer une infobox (cadre d'informations à droite) n'est pas obligatoire pour parachever la mise en page. Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification. Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer la mise en forme d'un autre article.

Le chamamé *

Fresque du musée du chamamé.
Pays *
Argentine
Liste Liste représentative
Année d’inscription 2020
* Descriptif officiel UNESCO

Le chamamé est un genre musical traditionnel de la province de Corrientes, en Argentine, joué aussi au Paraguay et dans certains endroits du Brésil (Mato Grosso do Sul, Paraná, Rio Grande do Sul). Il rassemble des éléments culturels des Indiens Guarani[1], des découvreurs espagnols et même des émigrants italiens et allemands. C'est une musique de gauchos dit on parfois[2], comme le malambo. mais se danse en couple contrairement à celui ci.

Le chamamé est le résultat de la fusion des ethnies qui, mélangées avec le temps, content l'histoire de l'homme et de son paysage.

Il utilise l'accordéon et la guitare comme instruments principaux. Ils alternent la partie rythmique et la partie mélodique, ainsi que le 3/4 6/8[3]. De nombreux chamamés ont été entendus puis repris dans l'accordéon musette en France tandis que le style original y restait méconnu contrairement au tango, mais pour les mêmes raisons et les mêmes liens entre l'Argentine et l'émigration française du sud ouest en particulier. Il est encore beaucoup joué à l'heure actuelle comme en témoignent de nombreux groupes et vidéos sur youtube, avec une partie traditionnelle qui essaye de garder une certaine qualité et une certaine authenticité, et une partie qui vise plus la variété et la danse et se rapproche dans ses codes du musette. La partie traditionnelle (avec accordéon ou parfois bandonéon) lui donne parfois des accents et une atmosphère qui le rapproche des accents du tango qui reste l'apanage des villes tandis que le chamamé était plus attaché à la campagne mais gagne ses lettres de noblesses avec des artistes comme Raùl Barboza et d'autres.

En espagnol, on appelle chamameceros les joueurs de chamamé.

Le chamamé est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en par l'UNESCO[4].

Artistes représentatifs

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Chamamé
Listen to this article