Charles Magnusson - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Charles Magnusson.

Charles Magnusson

Charles Magnusson
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Paroisse de la cathédrale de Göteborg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Paroisse Hedwige-Éléonore (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Père
Frans Salomon Magnusson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Charles Magnusson (né le à Göteborg, mort le à Stockholm) est un opérateur, réalisateur et producteur[1] suédois. Il est considéré comme une personnalité importante des débuts du cinéma suédois[2], à l'origine de ce qui a été qualifié de « miracle du cinéma suédois »[3].

Biographie

Charles Magnusson, né en 1878 à Göteborg, est à l'origine du « premier âge d'or du cinéma suédois »[4]. Il voit à Malmö le les premiers films des frères Lumière et est immédiatement séduit par ce nouveau moyen d'expression[3].

Il commence sa carrière comme opérateur en 1905 pour L'Arrivée du Roi Haakon de Norvège, puis en 1907 où il réalise un reportage sur le président Theodore Roosevelt aux États-Unis. En 1908 il tourne Les Dangers de la vie de pêcheur dans la banlieue d'Oslo. Il est alors engagé par N.H. Nylander, fondateur de l'A.G. Svenska biografeatern, qui lui donne carte blanche. En 1909, il commence ses activités de producteur, sans pour autant être crédité au générique des films qu'il produit. Il engage Carl Engdahl puis Muck Linden, un des meilleurs metteurs en scène de l'époque, et en 1912 les réalisateurs Victor Sjöström et Mauritz Stiller.

Filmographie sélective

Notes et références

  1. (en) « Filmmuseum - Victor Sjöström / Mauritz Stiller and the Golden Age of Swedish Cinema », sur filmmuseum.at (consulté le ).
  2. (en) « Charles Magnusson - SFdb », sur svenskfilmdatabas.se (consulté le ).
  3. a et b « L'âge d'or du cinéma suédois - Kinostoria », sur kinostoria.nu (consulté le ).
  4. Encyclopédie du cinéma, Roger Boussinot, Ed. Bordas, p. 830
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Charles Magnusson
Listen to this article