For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Chef du gouvernement.

Chef du gouvernement

Le chef du gouvernement est la personne à la tête du gouvernement dans un État. Il existe trois types principaux de régimes démocratiques : les régimes parlementaires, les régimes présidentiels et les régimes semi-présidentiels (ce dernier est un intermédiaire entre les deux premiers).

Régime parlementaire

Mark Rutte entre le 14 octobre 2010 au Torentje, comme nouveau Premier ministre des Pays-Bas. Il n'est constitutionnellement pas le chef du gouvernement, seulement président du Conseil des ministres et détenteur du pouvoir exécutif, le monarque délèguant de façon démocratique la direction du pays au représentant élu.
Mark Rutte entre le au Torentje, comme nouveau Premier ministre des Pays-Bas. Il n'est constitutionnellement pas le chef du gouvernement, seulement président du Conseil des ministres et détenteur du pouvoir exécutif, le monarque délèguant de façon démocratique la direction du pays au représentant élu.

Dans un régime parlementaire, le chef du gouvernement est doté de larges pouvoirs et exerce donc de facto le pouvoir exécutif en lieu et place du chef de l'État. Il est souvent nommé par ce dernier et dirige les administrations et le gouvernement. C'est lui qui prépare les lois et représente son pays dans les relations internationales. Il est également responsable de ses actes devant le Parlement qui peut le renverser. À l'inverse cependant, le pouvoir exécutif peut dissoudre le Parlement.

Dans la majorité des cas, on parle de Premier ministre, c'est le cas de la France, de l'Algérie, de la Belgique, du Canada et de ses provinces, ou du Portugal. Il existe cependant d'autres termes pour désigner les chefs de gouvernements de certains États :

Régime présidentiel

Dans un régime présidentiel, le chef de l'État est également le chef du gouvernement. Cela se traduit par le fait que le Parlement ne peut renverser le gouvernement mais que le président ne peut dissoudre ce dernier.

Régime hybride ou semi-présidentiel

Le pouvoir exécutif est ici, concrètement, partagé entre le chef de l’État et le chef de gouvernement.

La Ve République française en est un exemple : si c'est le Premier ministre qui est titulaire du pouvoir réglementaire (le président de la République ne disposant que de prérogatives limitativement énumérées par la Constitution), le chef de l’État dispose d'une légitimité politique prépondérante dans la vie politique (notamment depuis la révision constitutionnelle de 1962, instaurant l'élection du président de la République au suffrage universel direct, faisant de lui la seule et unique personne à être élue par l'ensemble des électeurs). Par conséquent, le chef du gouvernement agit sous l'autorité politique du chef de l’État.

Dans ces régimes hybrides, la pratique des acteurs de la vie institutionnelle peut faire varier l'étendue effective des pouvoirs du chef du gouvernement. En étudiant la Ve République, il est possible de dire que, très souvent, le Premier ministre français dispose d'une plus large autonomie politique lorsque le Président en exercice entame son second mandat (comme avec les Premiers ministres Jean-Pierre Raffarin et Dominique de Villepin sous la deuxième mandature de Jacques Chirac). À l'inverse, généralement, le Premier ministre d'un président venant de commencer son premier mandat dispose de prérogatives politiques moins étendues : ce fut particulièrement le cas pour François Fillon durant le mandat du président Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012, ou encore d'Alain Juppé durant le début de mandat du président Jacques Chirac de 1995 à 1997.

Toutefois, en période de cohabitation, le Premier ministre retrouve un plein exercice de ses compétences, le chef de l'Etat se limitant aux prérogatives déterminées dans la Constitution (politique étrangère et défense nationale essentiellement). On se rapproche alors d'un régime parlementaire classique (comme avec le Premier ministre Lionel Jospin de 1997 à 2002, durant le premier mandat de Jacques Chirac).

Régime directorial

Dans le cas d'un régime directorial, le pouvoir exécutif est exercé par plusieurs personnes (collégialité). Ce fut le cas par exemple lors du Directoire français. Ce type de gouvernement est très rare : les seuls pays aujourd'hui organisés selon ce principe est la Suisse et Saint-Marin, mais il y eut aussi un système semblable en Algérie de 1992 à 1994

Articles connexes

Liens connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Chef du gouvernement
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.