cover image

Choléra

infection de l'intestin grêle / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio choleræ, ou bacille virgule, parfois aussi appelée vibrion cholérique, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par le bactériologiste allemand Robert Koch en 1884[1]. Strictement limitée à l'espèce humaine, elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation. C’est une diarrhée infectieuse de type syndrome cholériforme (ou diarrhée hydroélectrolytique) à ne pas confondre avec le syndrome gastro-entéritique. La forme majeure classique peut causer la mort dans plus de la moitié des cas, en l’absence de thérapie par réhydratation orale (en quelques heures à trois jours).

Choléra
Vibrio cholerae observé en microscopie électronique à balayage
Causes Vibrio cholerae
Transmission Food-borne transmission (d), contamination féco-orale et transmission hydrique (d)
Incubation min 12 h
Incubation max 72 h
Symptômes Diarrhée, vomissement, déshydratation, hypovolémie, spasme, inconfort (d), hypotension artérielle, oligurie, cyanose et déshydratation terminale (en)
Traitement
Traitement Réhydratation orale, remplacement de fluide intraveineux (d), doxycycline, Ringer's lactate solution (en), ciprofloxacine et Liquide de Ringer
Spécialité Infectiologie et médecine d'urgence
Classification et ressources externes
CIM-10 A00
CIM-9 001
OMIM 166600
DiseasesDB 29089
MedlinePlus 000303
eMedicine 962643
MeSH D002771
Patient UK Cholera-pro

Mise en garde médicale

La contamination est orale, d’origine fécale, par la consommation de boissons ou d'aliments souillés.

Cantonnées très longtemps à l'Asie (Inde, Chine et Indonésie), les épidémies deviennent au XIXe siècle de véritables pandémies en touchant le Moyen-Orient, l'Europe et les Amériques. L'Organisation mondiale de la santé estime que le choléra entraîne chaque année environ 100 000 morts pour 4 millions de cas recensés. En France (hors Guyane et Mayotte), où le choléra autochtone a disparu, on compte entre 0 et 2 cas importés chaque année depuis 2000.