Circuit de Barcelone - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Circuit de Barcelone.

Circuit de Barcelone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Circuit de Barcelone-Catalogne
Circuit de Barcelona-Catalunya
Anciens noms Circuit de Catalogne
Caractéristiques générales
Lieu Montmeló, Catalogne (Espagne)
Coordonnées 41° 34′ 11″ nord, 2° 15′ 32″ est
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Circuit de Barcelone-Catalogne
Géolocalisation sur la carte : Catalogne
Circuit de Barcelone-Catalogne
Construction 1991
Homologation FIA Grade 1
Sens Horaire
Stands Garages, permanents
Événements
Formule 1
Grand Prix d'Espagne
(1991–présent)
Moto GP
Grand Prix moto de Catalogne
(1996–présent)
Championnat du monde de rallycross FIA
World RX of Spain
(2015–présent)
Formule 2
(2017–2020)
Formule 3 (2019–présent)
European Le Mans Series
(2019)
24 Heures de Barcelone
Jeux olympiques d'été de 1992
Dimensions
Nombre de virages 16
Longueur 4,675 km
Meilleur tour (2019)
Temps 1 min 15 s 406
Pilote
Valtteri Bottas
Écurie
Mercedes Grand Prix
Modèle Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+

Le circuit de Barcelone-Catalogne (anciennement Circuit de Catalogne) est un circuit situé à Montmeló, au nord de Barcelone, en Catalogne, Espagne. Il est surtout connu pour accueillir chaque année le Grand Prix d'Espagne de Formule 1 et le Grand Prix moto de Catalogne. Avec ses longues lignes droites et ses virages variés, il est également utilisé pour réaliser de nombreux essais (notamment chaque année pour les essais de pré-saison de la Formule 1) ce qui en fait l'un des circuits les plus connus des pilotes.

Histoire

Le circuit de Catalogne a été construit en 1991 pour pouvoir être utilisé lors des Jeux olympiques d'été de 1992 qui se tenaient à Barcelone. Le circuit a alors été utilisé pour constituer la ligne de départ et d'arrivée du contre-la-montre par équipe de cyclisme sur route. C'est la raison pour laquelle on l'appelle souvent par erreur circuit de Barcelone, alors qu'il n'est pas situé à Barcelone mais à Montmeló. Ce circuit n'est en effet pas à confondre avec le circuit de Montjuïc qui, lui, est situé au sein même de la ville de Barcelone et a accueilli le Grand Prix automobile d'Espagne de 1969 à 1975.

Du fait de sa variété de lignes droites et de virages, ce circuit est régulièrement utilisé pour faire l'objet d'essais et est donc devenu familier des pilotes de Formule 1. Cela a été à l'origine de critiques affirmant que cette habitude du circuit réduisait le spectacle sur la piste.

La première fois qu'il fut utilisé, les dépassements étaient fréquents car les voitures pouvaient se suivre de près dans les deux derniers virages avant de tenter de se dépasser dans la longue ligne droite des stands. Mais avec les progrès en matière d'aérodynamisme, les dépassements se font de plus en plus rares car les voitures ne peuvent plus se suivre d'aussi près à cause des turbulences créées par la voiture de devant et ne peuvent plus se dépasser aussi facilement dans la ligne droite, meilleur endroit de dépassement sur le circuit. C'est la raison pour laquelle, à l'occasion du Grand Prix automobile d'Espagne 2007, les deux derniers virages du circuit ont été remplacés par un virage plus lent et une chicane pour permettre aux voitures de se rapprocher puis de se dépasser. Cependant, ce nouveau tracé, désormais long de 4,655 km pour 16 virages, ne semble pas augmenter les occasions de dépassement pour autant.

Le circuit de Catalogne est également utilisé dans d'autres disciplines, notamment en moto puisqu'il accueille chaque année le Grand Prix moto de Catalogne. Le tracé utilisé à cette occasion est le tracé d'origine du circuit (4,627 km de long et 14 virages), sans les modifications apportées pour le Grand Prix de Formule 1. Tout comme en Formule 1, la longue ligne droite des stands et le freinage du premier virage sont les lieux les plus propices aux dépassements même si d'autres endroits existent (notamment les virages 4 et 10). À noter aussi l'accueil des 1 000 kilomètres de Catalogne jusqu'en 2009.

En , à l'occasion des essais privés de Formule 1 d'intersaison, un nouveau centre médical est inauguré. Un nouveau type de vibreur, composé de plaques métalliques, est également installé dans le virage 8 où les pilotes sortent au-delà du vibreur pour améliorer leurs temps, ce qui ramène des graviers sur la piste. Ce vibreur, composé de petites bosses « casse-vitesse », se met en place et se retire en quelques minutes et peut donc être posé lors des événements consacrés à l'automobile et enlever pour les courses de motos.

En , le circuit est rebaptisé circuit de Barcelone-Catalogne avec la signature d'un partenariat avec la ville de Barcelone[1]. Cette même année, Fernando Alonso remporte, sur Ferrari, sa trente-deuxième et dernière victoire en Formule 1.

Le circuit accueille en 2015 pour la première fois une manche du Championnat du monde de rallycross. Les voitures empruntent une partie de la piste asphalte (virages 15-14-13-12) ainsi qu'une nouvelle section en terre spécialement créée pour l'occasion.

Tracé

La longue ligne droite des stands et la tribune principale
La longue ligne droite des stands et la tribune principale
Les virages 1 à 3
Les virages 1 à 3
L'entrée des stands
L'entrée des stands

La caractéristique principale du circuit est sa longue ligne droite des stands d'environ 1,05 km où les pilotes de F1 peuvent atteindre des vitesses supérieures à 310 km/h. C'est la plus longue ligne droite dite « des stands » du championnat du monde de Formule 1 mais pas la plus longue ligne droite puisque d'autres la dépassent, comme celle du circuit international de Shanghai (1,2 km). Le reste du circuit est composé de successions de virages rapides, de quelques gros freinages et d'une ligne droite opposée.

Depuis 2007, afin d'augmenter le nombre de dépassements en course, le tracé original a été modifié dans ses deux derniers virages. Le virage 12 a été redessiné pour être plus lent et une chicane a été ajoutée juste après pour permettre aux pilotes de Formule 1 de se rapprocher et de se dépasser dans la ligne droite des stands. Ce nouveau tracé n'est utilisé qu'à l'occasion du Grand Prix automobile d'Espagne.

Fin 2020 et avec l'accord de la FIA et de la FIM, des travaux sont menées sur le virage 10 pour disposer d'une courbe moins serrée et plus rapide[2], le circuit est légèrement rallongé[3].

  • Tracé de 1991 à 1994, 4 747 mètres.
    Tracé de 1991 à 1994, 4 747 mètres.
  • Tracé de 1995 à 2003, 4 727 mètres.
    Tracé de 1995 à 2003, 4 727 mètres.
  • Tracé de 2004 à 2006, 4 627 mètres.
    Tracé de 2004 à 2006, 4 627 mètres.
  • Tracé de 2007 à 2020, 4 655 mètres.
    Tracé de 2007 à 2020, 4 655 mètres.

Nuisances sonores

Le circuit, construit sur une position élevée par rapport à son environnement sans mesure de protection pour réduire le bruit des voitures, motos et autres véhicules, est une source de nuisances sonores, le bruit produit pendant plusieurs jours au cours de l'année étant perceptible plusieurs kilomètres autour, en particulier dans les communes limitrophes, ce que reconnaît la Generalitat, propriétaire majoritaire du circuit[4].

Problèmes économiques

Le nombre de spectateurs au Grand Prix automobile d'Espagne et au Grand Prix moto de Catalogne, a nettement diminué depuis 2007, ce qui complique la solvabilité financière de cet établissement[5],[6],[7].

Depuis environ 2009, le circuit est en déficit économique et, sur la période 2009-2018, les pertes générées ont été de 50,5 millions d'euros[8]. La mairie de Barcelone, la Députation de Barcelone et la Généralité de Catalogne apportent des subventions et une compensation des pertes. Compte tenu des mauvais résultats, des hauts fonctionnaires de la Généralité de Catalogne ont envisagé la suspension de l'organisation d'un Grand Prix de Formule 1[9]. Des irrégularités relevées par un audit ont conduit le conseil municipal de la mairie de Barcelone à annuler la subvention versée, aggravant la situation financière du circuit[10],[11].

Palmarès des Grands Prix de Formule 1 disputés sur le circuit de Barcelone

Année Vainqueur Ecurie Résultats
1991
Nigel Mansell
Williams-Renault
Résultats
1992
Nigel Mansell
Williams-Renault
Résultats
1993
Alain Prost
Williams-Renault
Résultats
1994
Damon Hill
Williams-Renault
Résultats
1995
Michael Schumacher
Benetton-Renault
Résultats
1996
Michael Schumacher
Ferrari
Résultats
1997
Jacques Villeneuve
Williams-Renault
Résultats
1998
Mika Häkkinen
McLaren-Mercedes
Résultats
1999
Mika Häkkinen
McLaren-Mercedes
Résultats
2000
Mika Häkkinen
McLaren-Mercedes
Résultats
2001
Michael Schumacher
Ferrari
Résultats
2002
Michael Schumacher
Ferrari
Résultats
2003
Michael Schumacher
Ferrari
Résultats
2004
Michael Schumacher
Ferrari
Résultats
2005
Kimi Räikkönen
McLaren-Mercedes
Résultats
2006
Fernando Alonso
Renault
Résultats
2007
Felipe Massa
Ferrari
Résultats
2008
Kimi Räikkönen
Ferrari
Résultats
2009
Jenson Button
Brawn-Mercedes
Résultats
2010
Mark Webber
Red Bull-Renault
Résultats
2011
Sebastian Vettel
Red Bull-Renault
Résultats
2012
Pastor Maldonado
Williams-Renault
Résultats
2013
Fernando Alonso
Ferrari
Résultats
2014
Lewis Hamilton
Mercedes
Résultats
2015
Nico Rosberg
Mercedes
Résultats
2016
Max Verstappen
Red Bull-TAG Heuer
Résultats
2017
Lewis Hamilton
Mercedes
Résultats
2018
Lewis Hamilton
Mercedes
Résultats
2019
Lewis Hamilton
Mercedes
Résultats
2020
Lewis Hamilton
Mercedes
Résultats

Événements de course

Le circuit a été le théâtre de quelques événements mémorables.

  • En 1991, Ayrton Senna et Nigel Mansell ont parcouru toute la ligne droite des stands côte-à-côte à haute vitesse lors d'une bataille pour la deuxième place. C'est finalement le Britannique qui s'empara de la place et qui remporta également le Grand Prix.
  • En 1994, Michael Schumacher a réussi à terminer deuxième du Grand Prix alors qu'il avait dû parcourir plus de la moitié de la course avec une boîte de vitesses bloquée en cinquième vitesse.
  • En 1996, Michael Schumacher remporte sa première victoire en tant que pilote de la Scuderia Ferrari après une très belle performance lors d'une course marquée par de très fortes pluies.
  • En 1999, le Grand Prix se distingue par une piètre performance : en effet, lors de la course il n'y a eu qu'une seule et unique manœuvre de dépassement.
  • En 2001, Mika Häkkinen, en tête de la course, est contraint à l'abandon dans le dernier tour à cause d'un problème d'embrayage, laissant la victoire à Michael Schumacher.
  • En 2006, Fernando Alonso devient le premier pilote espagnol à remporter son Grand Prix national.
  • En 2008, Heikki Kovalainen quitte la piste à près de 240 km/h dans le virage 9 à la suite de l'explosion du pneu avant gauche de sa monoplace. Il réussit à décélérer jusqu'à 130 km/h avant de heurter le mur de pneus. Il reste temporairement inconscient dans sa monoplace avant d'être secouru et de faire un signe rassurant quelques minutes plus tard.
  • En 2016, après l'accrochage en course des pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Nico Rosberg, Max Verstappen s'impose et devient, à 18 ans et 227 jours, le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix de l'histoire de la Formule 1.

Palmarès des Grands Prix de Moto disputés sur le circuit de Barcelone

Année 125 cm3 250 cm3 500 cm3 Rapport
1996
Tomomi Manako
Max Biaggi
Carlos Checa
Rapport
1997
Valentino Rossi
Ralf Waldmann
Michael Doohan
Rapport
1998
Tomomi Manako
Valentino Rossi
Michael Doohan
Rapport
1999
Arnaud Vincent
Valentino Rossi
Àlex Crivillé
Rapport
2000
Simone Sanna
Olivier Jacque
Kenny Roberts, Jr.
Rapport
2001
Lucio Cecchinello
Daijiro Kato
Valentino Rossi
Rapport
Année 125 cm3 250 cm3 MotoGP Rapport
2002
Manuel Poggiali
Marco Melandri
Valentino Rossi
Rapport
2003
Daniel Pedrosa
Randy de Puniet
Loris Capirossi
Rapport
2004
Hector Barbera
Randy de Puniet
Valentino Rossi
Rapport
2005
Mattia Pasini
Daniel Pedrosa
Valentino Rossi
Rapport
2006
Alvaro Bautista
Andrea Dovizioso
Valentino Rossi
Rapport
2007
Tomoyoshi Koyama
Jorge Lorenzo
Casey Stoner
Rapport
2008
Mike Di Meglio
Marco Simoncelli
Daniel Pedrosa
Rapport
2009
Andrea Iannone
Álvaro Bautista
Valentino Rossi
Rapport
Année 125 cm3 Moto2 MotoGP Rapport
2010
Marc Márquez
Yuki Takahashi
Jorge Lorenzo
Rapport
2011
Nicolás Terol
Stefan Bradl
Casey Stoner
Rapport
Année Moto3 Moto2 MotoGP Rapport
2012
Maverick Viñales
Andrea Iannone
Jorge Lorenzo
Rapport
2013
Luis Salom
Pol Espargaro
Jorge Lorenzo
Rapport
2014
Álex Márquez
Esteve Rabat
Marc Márquez
Rapport
2015
Danny Kent
Johann Zarco
Jorge Lorenzo
Rapport
2016
Jorge Navarro
Johann Zarco
Valentino Rossi
Rapport
2017
Joan Mir
Álex Márquez
Andrea Dovizioso
Rapport
2018
Enea Bastianini
Fabio Quartararo
Jorge Lorenzo
Rapport
2019
Marcos Ramírez
Álex Márquez
Marc Márquez
Rapport
2020
Darryn Binder
Luca Marini
Fabio Quartararo
Rapport

Palmarès des courses de Rallycross disputés sur le circuit de Barcelone

Année Vainqueur Equipe
2015
Petter Solberg
SDRX
2016
Mattias Ekström
EKS RX
2017
Mattias Ekström
EKS RX
2018
Johan Kristoffersson
PSRX Volkswagen Sweden
2019
Timmy Hansen
Team Hansen MJP
2020
Timmy Hansen
Team Hansen
Johan Kristoffersson
Volkswagen Dealerteam BAUHAUS

Notes et références

  1. Le circuit de Catalogne devient le circuit de Barcelone-Catalogne - Clément Sellier, Fan-F1, 4 septembre 2013
  2. Basile Davoine, « Le nouveau virage 10 de Barcelone se dévoile », sur fr.motorsport.com, (consulté le 25 mars 2021)
  3. « Le circuit de Barcelone rallongé », sur autohebdo.fr, (consulté le 10 février 2021).
  4. (ca) Generalitat de Catalunya (Direcció General d'Ordenació del Territori i Urbanisme), « Estudi d'Impacte acústic del PDU-Circuit de Velocitat de Barcelona.Catalunya » (consulté en 01 abril 2020)
  5. (es) Adrià Roldán Murillo, « ANÁLISIS: La asistencia al GP de España desde su llegada a Montmeló en 1991 », sur thebestf1.es, (consulté le 9 avril 2020)
  6. (es) Juan Manuel García Campos, « Evolución de los asistentes al GP de Catalunya de Moto GP en Montmeló », sur lavanguardia.com, (consulté le 9 avril 2020)
  7. (es) Diego De Arístegui, « Baja asistencia al GP de Catalunya: ¿cuáles son los motivos? », sur autobild.es, (consulté le 9 avril 2020)
  8. (ca) Maité Aguilera, « Circuit de Catalunya: 100 milions d’euros d’ajudes públiques en 10 anys. », Critic de Catalunya S.L., (consulté le 9 avril 2020)
  9. (es) Lluís Pellicer, « Cataluña: cuatro años de austeridad », sur elpais.com, (consulté le 9 avril 2020)
  10. (es) Javier Oms, « Una auditoría halla medio millón en retribuciones irregulares en el Circuito de Montmeló », elmundo.es, (consulté le 9 avril 2020)
  11. (ca) « L'Ajuntament de Barcelona atura l'aportació al Circuit de Montmeló », sur elnacional.cat, (consulté le 9 avril 2020)

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Circuit de Barcelone
Listen to this article