Classe Resolution - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Classe Resolution.

Classe Resolution

Classe Resolution

Le HMS Resolution (S22) en 1977
Caractéristiques techniques
Type sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Longueur 129,5 m
Maître-bau 10,1 m
Tirant d'eau 9,17 m
Déplacement 7.600 tonnes (surface)
8.500 tonnes (plongée)
Propulsion 1 Vickers/Rolls-Royce PWR.1 avec réacteur nucléaire
Puissance 27.500 cv
Vitesse 20 nœuds (surface)
25 nœuds (plongée)
Profondeur 350 m (opérationnel) et 465 m (maxi)
Caractéristiques militaires
Armement 16 tubes pour missiles Polaris
6 tubes lance-torpilles de 533 mm (avant)
Rayon d’action illimité (sauf ravitaillement en nourriture)
Autres caractéristiques
Électronique 1 radar de veille, 2 sonars
Équipage 143 officiers et matelots
Histoire
Constructeurs Vickers
Cammell Laird
A servi dans
 
Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1963-1965
Période de service 1966-1996
Navires construits 4
Navires prévus 5
Navires désarmés 4

La classe Resolution est la première classe de sous-marin nucléaire lanceur d'engins de la Royal Navy à propulsion nucléaire. Elle est porteuse du missile UGM-27 Polaris pour la dissuasion nucléaire de la fin des années 1960.

Elle sera remplacée dans l'arsenal nucléaire du Royaume-Uni, au début des années 1990, par la classe Vanguard porteuse du missile Trident.

Conception

Maquette de la classe Resolution.
Maquette de la classe Resolution.

L'évolution des radars et du missile surface-air rendent de plus en plus vulnérables les bombardiers de la force de frappe stratégique du Royaume-Uni. Pour résoudre ce problème le premier ministre britannique Harold Macmillan demande au président américain Eisenhower de pouvoir équiper les V bomber du missile AGM-48 Skybolt. Cela permettait, avec un missile ayant une portée de 1 600 km de rester à bonne distance des défenses soviétiques. Mais la nouvelle administration américaine Kennedy exprime de sérieux doutes sur le Skybolt à l'ère du nouveau missile balistique intercontinental.

La Royal Navy se retourne donc sur le nouveau système Polaris pour développer un nouveau sous-marin.

Deux paires d'unité sont commandées en à la Vickers Shipbuilding Ltd de Barrow-in-Furness et à la Cammell Laird and Co. Ltd de Birkenhead. Le design est une modification du sous-marin de classe Valiant pour intégrer le compartiment des 16 missiles entre l'aileron et le réacteur nucléaire.

Service

Cinq navires furent prévus au départ, mais le dernier a été abandonné. La première unité fut le HMS Resolution. Lancé en il commence sa première patrouille opérationnelle le après avoir subi une longue période d'essai en mer. Les quatre unités pouvant embarquer chacun 16 missiles mer-sol balistique stratégique faisaient partie du 10e escadron sous-marin de la base navale de Faslane en Écosse.

Dans les années 1980, les quatre ont subi une reconversion pour être équipés du nouveau missile Polaris AT-K développé par les Britanniques.

À la mise en service de la nouvelle classe Vanguard, la classe Resolution a été retirée et les unités désarmées au chantier naval de Rosyth en Écosse pour le retrait des réacteurs nucléaires.

Les sous-marins de classe Resolution

no  de coque Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Insigne
S 22 HMS Resolution Vickers
Barrow-in-Furness
S 23 HMS Repulse Vickers
Barrow-in-Furness
1996
S 26 HMS Renown Cammell Laird
Birkenhead
1996
S 27 HMS Revenge Cammell Laird
Birkenhead

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Classe Resolution
Listen to this article