Classement par points du Tour d'Italie - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Classement par points du Tour d'Italie.

Classement par points du Tour d'Italie

Maillot cyclamen
Maglia ciclamino (it)
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Création 1966
Éditions 55 (en 2021)
Catégorie Vainqueur du classement par points
Type / Format Par étapes
Lieu(x)
Italie
Directeur Tour d'Italie

Palmarès
Tenant du titre
Peter Sagan
Plus titré(s)
Francesco Moser
Giuseppe Saronni
(4 victoires)

Le classement par points du Tour d'Italie créé en 1966, est l'un des classements annexes de la course à étapes le Tour d'Italie. Il s'agit d'un classement déterminé en fonction du classement des coureurs à l'arrivée, sans prendre en compte les temps.

De 1967 à 1969, le leader du classement par points porte un maillot rouge, puis un maillot mauve à partir de 1970 sous l'appellation de maillot cyclamen. Le maillot rouge est réintroduit entre 2010 et 2016, avant d'être de nouveau remplacé par le maillot cyclamen à l'occasion de la 100e édition du Tour d'Italie.

Histoire

Le système du classement des points est introduit en 1966. Le coureur avec le plus de points porte durant les deux premières éditions un maillot rouge. De 1969 à 2009, le maillot est mauve, mais souvent appelé cyclamen. Les couleurs alternent selon l'époque.

Parmi les gagnants du classement par points on retrouve Roger De Vlaeminck, Mario Cipollini, Alessandro Petacchi ou Paolo Bettini. Les plus titrés sont les Italiens Francesco Moser et Giuseppe Saronni avec quatre victoires chacun.

Couleur du maillot
  • 1967-1969
    Maillot rouge
  • 1970-2009
    Maillot cyclamen
  • 2010-2016
    Maillot rouge
  • 2017-
    Maillot cyclamen

Les deux autres grands tours, le Tour de France (maillot vert) et le Tour d'Espagne (maillot vert également) ont également leur classement par points.

Règlement

Ancien barème

Jusqu'en 2013, le vainqueur de chaque étape recevait 25 points, indépendamment du type d'étape (contrairement au Tour de France où le vainqueur d'une étape de montagne reçoit moins de points que celui d'une étape de plaine). Le deuxième de l'étape recevait 20 points et les suivants 16, 14, 12, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, jusqu'au quinzième qui recevait 1 point. Chaque étape, à l'exception des contre-la-montre, avait également un sprint intermédiaire qui rapportait 8 points au premier le franchissant, puis 6, 4, 3, 2 et 1 points aux suivants.

Ce barème égalitaire permettait à tous les types de coureurs de concourir pour ce maillot. Ainsi, on retrouvait au palmarès de ce classement par points de purs sprinters (comme Mario Cipollini en 1992, 1997 et 2002), des puncheurs (comme Paolo Bettini en 2005 et 2006) ou même des coureurs visant le classement général (comme Denis Menchov en 2009, remportant également l'épreuve).

Barème actuel

À partir de 2014, un nouveau règlement est mis en place, favorisant les sprinters. Il y a désormais trois "niveaux" d'étape en fonction du profil de celle-ci, chaque niveau disposant de son propre barème pour les arrivées d'étape aussi bien que pour les sprints intermédiaires.

Barème aux arrivées d'étape

Type d'étape / Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e
Étape de plat 50 35 25 18 14 12 10 8 7 6 5 4 3 2 1
Étape accidentée 25 18 12 8 6 5 4 3 2 1
Étape de montagne 15 12 9 7 6 5 4 3 2 1
Contre-la-montre individuel 15 12 9 7 6 5 4 3 2 1

Barème aux sprints intermédiaires

Type d'étape / Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e
Étape de plat 20 12 8 6 4 3 2 1
Étape accidentée 10 6 3 2 1
Étape de montagne 8 4 1

Si deux cyclistes ou plus ont le même nombre de points, le classement est déterminé par le plus grand nombre de victoires d'étapes, puis par le plus grand nombre de victoires aux sprinters intermédiaires et enfin par le meilleur classement général.

Classement par points

Mark Cavendish, porteur du maillot rouge en 2013.
Mark Cavendish, porteur du maillot rouge en 2013.

Palmarès par années

Année Coureur Équipe Points Autres maillots
1966
Gianni Motta
Molteni 228
Classement général
1967
Dino Zandegù
Salvarani 200 -
1968
Eddy Merckx
Faema 198
Classement général
Grand Prix de la montagne
1969
Franco Bitossi
Filotex 182 -
1970
Franco Bitossi
Filotex 252 -
1971
Marino Basso
Molteni 181 -
1972
Roger De Vlaeminck
Dreher 264 -
1973
Eddy Merckx
Alimentari Molteni 237
Classement général
1974
Roger De Vlaeminck
Brooklyn 265 -
1975
Roger De Vlaeminck
Brooklyn 346 -
1976
Francesco Moser
Sanson-Campagnolo 272 -
1977
Francesco Moser
Sanson-Campagnolo 226 -
1978
Francesco Moser
Sanson-Campagnolo 229 -
1979
Giuseppe Saronni
Scic 275
Classement général
1980
Giuseppe Saronni
Gis Gelati 301 -
1981
Giuseppe Saronni
Gis Gelati 215 -
1982
Francesco Moser
Famcucine 247 -
1983
Giuseppe Saronni
Del Tongo 223
Classement général
1984
Urs Freuler
Atala 178 -
1985
Johan van der Velde
Vini Ricordi-Pinarello 195 -
1986
Guido Bontempi
Carrera Jeans 167 -
1987
Johan van der Velde
Gis Gelati 175 -
1988
Johan van der Velde
Gis Gelati 154 -
1989
Giovanni Fidanza
Chateau d'Ax 172 -
1990
Gianni Bugno
Chateau d'Ax 195
Classement général
1991
Claudio Chiappucci
Carrera Jeans 283 -
1992
Mario Cipollini
GB-MG Maglificio 236 -
1993
Adriano Baffi
Mercatone Uno 228 -
1994
Djamolidine Abdoujaparov
Team Polti 202 -
1995
Tony Rominger
Mapei-GB 205
Classement général
Classement intergiro
1996
Fabrizio Guidi
Scrigno-Blue Storm 235
Classement intergiro
1997
Mario Cipollini
Saeco 202 -
1998
Mariano Piccoli
Brescialat-Liquigas 194 -
1999
Laurent Jalabert
ONCE-Deutsche Bank 175 -
2000
Dimitri Konyshev
Fassa Bortolo 159 -
2001
Massimo Strazzer
Mobilvetta Design-Formaggi Trentini 177
Classement intergiro
Combativité
2002
Mario Cipollini
Acqua & Sapone-Cantina Tollo 184 -
2003
Gilberto Simoni
Saeco Macchine per Caffè 154
Classement général
2004
Alessandro Petacchi
Fassa Bortolo 250 Combativité
2005
Paolo Bettini
Quick Step-Innergetic 162 -
2006
Paolo Bettini
Quick Step-Innergetic 169 Combativité
2007
Danilo Di Luca[1]
Liquigas 130
Classement général
2008
Daniele Bennati
Liquigas 189 -
2009
Denis Menchov[2]
Rabobank 144
Classement général
2010
Cadel Evans
BMC Racing 150 -
2011
Michele Scarponi[3]
Lampre-ISD 202
Classement général
2012
Joaquim Rodríguez
Katusha 139 -
2013
Mark Cavendish
Omega Pharma-Quick Step 158 Combativité
2014
Nacer Bouhanni
FDJ.fr 291 -
2015
Giacomo Nizzolo
Trek Factory Racing 181 -
2016
Giacomo Nizzolo
Trek-Segafredo 209 -
2017
Fernando Gaviria
Quick-Step Floors 325 -
2018
Elia Viviani
Quick-Step Floors 341 -
2019
Pascal Ackermann
Bora-Hansgrohe 226 -
2020
Arnaud Démare
Groupama-FDJ 233 -
2021
Peter Sagan
Bora-Hansgrohe 136 -

Palmarès par nations

# Pays Nombre de victoires Nombre de vainqueurs différents Dernière victoire
1
Italie
34 23 Elia Viviani (2018)
2
Belgique
5 2 Roger De Vlaeminck (1975)
3
Pays-Bas
3 1 Johan van der Velde (1988)
France
3 3 Arnaud Démare (2020)
5
Russie
2 2 Denis Menchov (2009)
Suisse
2 2 Tony Rominger (1995)
7
Allemagne
1 1 Pascal Ackermann (2019)
Australie
1 1 Cadel Evans (2010)
Colombie
1 1 Fernando Gaviria (2017)
Espagne
1 1 Joaquim Rodríguez (2012)
 Grande-Bretagne
1 1 Mark Cavendish (2013)
Ouzbékistan
1 1 Djamolidine Abdoujaparov (1994)
Slovaquie
1 1 Peter Sagan (2021)

Palmarès par coureurs

Pl Vainqueurs Pays Nombre de victoires Années
1 Francesco Moser
Italie
4 1976, 1977, 1978, 1982
Giuseppe Saronni
Italie
4 1979, 1980, 1981, 1983
3 Roger De Vlaeminck
Belgique
3 1972, 1974, 1975
Johan van der Velde
Pays-Bas
3 1985, 1987, 1988
Mario Cipollini
Italie
3 1992, 1997, 2002
6 Eddy Merckx
Belgique
2 1968, 1973
Franco Bitossi
Italie
2 1969, 1970
Paolo Bettini
Italie
2 2005, 2006
Giacomo Nizzolo
Italie
2 2015, 2016

Azzurri d'Italia

Ce classement qui est similaire au classement par points, attribue des points aux trois premiers de chaque étape (4, 2 et 1 points). Le leader du classement ne porte pas de maillot distinctif.

Fuga Pinarello

Le classement Fuga Pinarello, anciennement nommé Fuga Piaggio de 2002 à 2006, Fuga Gilera en 2007, puis Fuga Cervelo de 2008 à 2012, attribue un point par kilomètre à tout coureur présent dans une échappée à condition que celle-ci dure depuis cinq kilomètres minimum et que le nombre de coureur présents soit au maximum de dix.

Notes et références

  1. Après la disqualification d'Alessandro Petacchi pour dopage.
  2. Après la disqualification de Danilo Di Luca pour dopage.
  3. À la suite du déclassement d'Alberto Contador.

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Classement par points du Tour d'Italie
Listen to this article