Combat d'Alost - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Combat d'Alost.

Combat d'Alost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Combat d'Alost
Hôtel de ville d'Alost.
Informations générales
Date
Lieu Alost
Issue Victoire républicaine
Belligérants
 République française
Paysans contre-révolutionnaires
Commandants
• Jean-François Vandersmissen
• Joseph de Troch
Forces en présence
~ 100 hommes400 à 500 hommes[1]
Pertes
inconnuesinconnues

Guerre des Paysans

Batailles

Coordonnées 50° 56′ 00″ nord, 4° 02′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale
Combat d'Alost
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Combat d'Alost

Le combat d'Alost se déroule pendant la guerre des Paysans.

Déroulement

Le beffroi d'Alost.
Le beffroi d'Alost.

L'insurrection éclate à Ninove, plus de 200 jeunes paysans s'emparent du bourg et brûlent l'arbre de la liberté. Les rebelles prennent pour chef Jean-François Vandersmissen, un bourgeois âgé de 22 ans, et disposent parmi leurs forces d'un noyau dur d'anciens soldats autrichiens. Renforcés par 150 hommes de Denderwindeke ils se mettent en marche vers Alost, ville de 12 000 habitants, et traversent au passage les communes de Kerksken et Nieuwerkerken où ils sont rejoints par des habitants. Arrivés près du château de Regelsburg, les insurgés se mettent en ligne de bataille sur trois rangs, ceux équipés de fusils et de baïonnettes sont placés sur la première ligne[1].

Après avoir subi quelques escarmouches depuis le 23[2], Alost est attaquée le , par 400 à 500 paysans. Cependant la ville résiste grâce au renfort d'une compagnie d'infanterie envoyée préventivement par l'adjudant-général Leclair deux jours avant l'attaque. Un groupe de rebelles menés par Joseph de Troch, un ancien soldat autrichien, parvient à pénétrer dans la ville, cependant les hommes se dispersent et s'égarent dans les rues, plusieurs sont capturés par des bourgeois armés. Les insurgés finissent par renoncer et se replient sur Ninove sans être poursuivis[1].

Un dernier échange de tirs oppose républicains et rebelles le [2].

Bibliographie

  • Auguste Orts, La Guerre des Paysans, 1798-1799, , p. 145-148.
  • Paul Verhaegen, La Belgique sous la domination française, 1792-1814, t. III, Goemaere, , p. 363.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Combat d'Alost
Listen to this article