Congrès islamique canadien - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Congrès islamique canadien.

Congrès islamique canadien

Cet article doit être actualisé (décembre 2020). Des passages de cet article ne sont plus d’actualité ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez-en. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant ((section à actualiser)).organisme disparu
Congrès islamique canadien
Cadre
Type
Pays

Le Congrès islamique canadien (CIC), en anglais Canadian Islamic Congress, était une association islamique canadienne qui constituait une des plus importantes organisations musulmanes dans ce pays[1]. Elle a été décrite comme étant plus traditionnelle que le congrès musulman canadien et l'union musulmane canadienne, qui sont généralement plus libérales. Le CIC a fait l'objet de plusieurs controverses concernant Daniel Pipes[2], ses relations avec les médias canadiens, les caricatures de Mahomet, la guerre en Afghanistan[3], le vote voilé[4], le tribunal de la charia[5], l'islamophobie, et le financement des écoles publiques.

Références

  1. Denise Helly, « Le traitement de l’islam au Canada. Tendances actuelles », Revue européenne des migrations internationales, vol. vol. 20, no 1,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Daniel Pipes, « An Islamist Apology », The New York Sun,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Allan Woods, « Manley's war panel flooded with proposals; Advisory group on Canada's role in Afghanistan extends its deadline for public comment by a week », Toronto Star,‎
  4. (en) Joan Bryden, « New bill to ban veiled voters », Globe and Mail,‎
  5. « L'Ontario refuse d'instaurer la charia et revient sur les tribunaux religieux », Le Monde,‎ (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Congrès islamique canadien
Listen to this article